Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 9 janvier 2009

Pour Lyle Odelein au Temple de la Renommée...

En regardant la liste des joueurs éligible pour intronisation au Temple de la renommée du hockey en 2009, j'ai vu que Lyle Odelein était éligible pour l'intronisation au Panthéon du hockey. Tant qu'à avoir Pat Lafontaine au temple, pourquoi pas Lyle? Lyle a fait plein de choses remarquables comme ce fameux match de février 1994 contre les défunts Whalers d'Hartford où le célèbre numéro 24 égala un record d'équipe pour les défenseurs du grand Doug Harvey avec 5 passes dans un match. Vous rappelez-vous comment il était maintenant la clé de l'énigme du Canadiens... Ça a pris que quelques match avant de s'apercevoir que Lyle avait juste joué un gros match. C'est ce que l'on appelle maintenant en psychologie le "syndrome Lyle Odelein", c'est à dire jouer à Bobby Orr pendant un match et finir en étant un Harold Snepst pour le reste de l'année (pour tout le respect que j'ai pour ce légendaire moustachu, Harold n'était surtout pas un marqueur né!) Qui ne se rappelle pas non plus de son fameux but en échappée, je ne me rappelle plus non plus c'était contre qui mais je me rappelle du smile de notre ami saskatchewanais à l'issu de ce tire! Mais c 'est bien sur non pas pour ses prouesses dans la colonne des marqueurs qu'on se rappelle de celui dont Toto a écrit une chanson pour... (je sais c'est pas drôle, mais si Tot lit ça il va rire)


On se rappellera de Lyle comme ayant été un goon de première et c'est pourquoi on s'en rappelle. À l'époque où chaque équipe avait son boxeur en patin, nous à Montréal nous avions Lyle pour défendre nos petits joueurs et Lyle se donnait à merveille avec ses poings comme on peut le voir dans ces vidéos :


Contre Gino Odjick
Contre Tony Twist (et Claude Quenneville qui n'aime pas ça)
En tag team avec Donal Brashear contre les Sabres
Contre Troy Malette
Contre Kelly Chase (avec du Gerry Boulet comme musique de fond)

Bon, il faut dire qu'il n'est pas aussi spectaculaire que Bob Probert ou encore son prédécesseur Chris Nilan, mais c'était notre goon... Odelein était tellement un joueur important qu'il fut le premier capitaine de l'histoire de Blue Jackets de Columbus, c'est pas rien ça! Odelein a terminé sa carrière 28e de tous les temps en terme de minutes de pénalités en carrière... Lyle a joué en plus du CH pour les Devils, les Blue Jackets, les Coyotes, les Black Hawks, les Stars, les Penguins et les Panthers, connaissez-vous un joueur qui a fait plus d'équipes que ça? Sa trace est indélibile dans l'histoire du hockey, il a donné son nom à un terme de psychologie, a son nom sur la coupe Stanley et est le 28e plus pénalisé de tous les temps... Moi je vote pour Lyle Odelein au temple de la renommée!

Joignez-vous à moi sur Facebook!


Donc au lieu d'introniser Brett Hull, Steve Yzerman, Luc Robitaille ou Brian Leetch, intronisez une vrai légende...






1 commentaire:

Jonathan L. a dit…

En passant pour le nombre d'équipe Joel Bouchard le talonne avec 7 !!!! Vouloir faire ma langue sale j'incluerai les Bulldogs d'hamilton pour finir sa carrière et on est à égalité à 8.