lundi 23 février 2009

Gilles "Gratoony The Loony" Gratton

“Now, if you let in a goal, they show the psychologist behind you. The goalie coach and you go and watch video and fix your mistake,” Gratton said. The only thing I ever heard was, ‘Stand up and stop the puck.’ ” -Gilles Gratton


Gilles Gratton n'a pas connu la carrière la plus fulgurante dans le hockey, à peine environ 150 matchs dans la WHA et une cinquantaine dans la NHL. Il est connu pour avoir porté un des masques les plus effrayants de l'histoire. Son célèbre masque de fauve est de nos jours fièrement exposé à l'entrée du Temple de la renommée, mais ce n'est pas nécessairement en raison de cet appareil qu'il est connu...

Disons en guise d'introduction commençons par dire que Gratton a déjà affirmé qu'il était gardien de but parce qu'il avait à payer pour ses fautes accomplies dans une autre vie...

Il a déjà mentionné afin d'expliquer la raison de son surnom "The Count" venait, Gratton a expliqué qu'il était dans une autre vie un comte durant l'Inquisition espagnole. Alors qu'une rébellion survint en ces terres, il fit aligner en rang les révoltés après les avoir chassés et les lapidas... Il aurait également fait des actions similaires durant l'ère biblique... Pour ces actions passées, Gratton eut à payer en recevant des rondelles de caoutchouc lancées à parfois plus de 90 miles à l'heure...

Gilles Gratton est né en 1952 à Lasalle. Après une bonne carrière dans le junior avec les Generals d'Oshawa, il fut repêché par les Sabres de Buffalo en 5e ronde en 1972. Plutôt que de se rapporter à l'équipe, Gratton opta pour faire le saut dans la nouvelle WHA avec les Nationals d'Ottawa. L'équipe allait enregistré une fiche quelque peu en dessous de 500 pour se faire éliminer en première ronde des séries par les champions de la première coupe Avco, les Whalers de la Nouvelle-Angleterre. Suite à une très décevante moyenne aux guichets d'environ 3000 personnes par matchs, les Nationals prirent le chemin de Toronto pour devenir les Toros de Toronto.

Gratton passera deux saisons avec l'équipe qui voulait voler le marché du hockey aux Maple Leafs dans la Ville Reine. Il conserva une fiche quand même très respectable, menant l'équipe en série éliminatoire à chacune de ses deux saisons. Gratton allait toutefois quitter la WHA après trois saisons pour rejoindre la NHL avec les Blues de St-Louis qui avaient acheté ses droits en juillet 1975. Gratton connut un départ canon avec les blues, ne connaissant pas la défaite à ses six premiers départs pour une moyenne de buts alloués de 2,49. Toutefois, après son sixième match avec les Blues, Gratton a décidé qu'il ne voulait plus jouer à St-Louis. Alors qu'il exprima son désir de retourner avec les Toros, les Blues refusèrent de le libérer afin d'occasionner le transfert. Ce qui fit que Gratton ne joua que 6 matchs en 1975-76...

Gilles Gratton signa à titre d'agent libre avec les Rangers de New York afin d'entreprendre la saison 1976-77. Il s'agit de la même saison où Don Murdoch arriva avec le club et d'ailleurs la saison ou l'équipe abandonna son superbe uniforme pour un horrible chandail avec le blason comme logo... Gratton partagea la tâche avec John Davidson, jouant 41 matchs pour une maigre fiche de 11-18-7 et une très mauvaise moyenne de 4,22. Il se retira à la fin de cette saison à l'âge de 24 ans. Après sa retraite, il alla s'installer en Inde pour quelques années. Il vécut apparemment une vingtaine d'année en Europe et il vivrait de nos jours au Québec, travaillant pour le site de mise aux enchères Classic Auctions...


Voici quelques faits étranges à propos de la carrière de Gilles Gratton :

-Il aurait déjà refusé de jouer un match en raison du mauvais alignement des planètes.

-Selon son ancien coéquipier John Davidson, Gratton n'aimait pas jouer au hockey. Il aurait très souvent fait semblant d'être malade pour ne pas jouer.

-Alors qu'il évoluait dans la WHA, avant un match à San Diego, Gratton s'adressa à la foule avec le micro de l'annonceur afin d'insulter la foule.

-Apparemment il rugissait parfois comme un félin pendant certains matchs.

-Alors qu'on lui demanda des précisions au sujet de douleurs à l'abdomen, Gratton affirma que c'était des douleurs qui provenaient de sa mort lors de sa vie précédente. Il aurait été tué avec une lance à l'abdomen...

4 commentaires:

PBG a dit…

Man, il mérite pleinement d'être au Hall of Fame ce gars-là!!!

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Je veux être Gilles Gratton!

Martin ITFOR a dit…

moi je ne sais pas si je veux être Gilles, mais je veux être son ami...

Anonyme a dit…

Hey, gilles est jamais allé vivre 20 ans en inde! Il ensaignait à notre école, l'école secondaire des chutes comme prof d'éducation physique. Sa fait 20 ans qu'il y travaillait mais il a prit sa retraite il y a un mois...