samedi 6 juin 2009

Brian Spencer (Recherché : Gross Misconduct d'Atom Egoyan)

Et non, ce n'est pas ce classique du thrash metal de M.O.D. qui se nomme Gross misconduct que je cherche, je l'ai déjà, mais bel et bien le film du grand réalisateur Atom Egoyan du même nom. Ce film a été réalisé en 1993 pour la CBC et relate la vie du joueur de hockey Brian "Spinner" Spencer. Comme la vie de Spencer fut très mouvementée, le film doit sûrement être assez impressionnant. Comme ce fut un film fait pour la télévision, la CBC doit probablement posséder les droit et cela fait en sorte que le film n'existe pas en DVD. Si vous avez une copie, je vous demande si il serait possible d'en avoir une...

Brian Spencer est un peu l'exemple typique que les parents prennent parfois la carrière de leur rejeton à un sérieux qui approche le ridicule. Roy Spencer, papa de Brian, a beaucoup misé sur la carrière se son fils, n'hésitant jamais à investir pour envoyer son fils apprendre son art au sein d'école de hockey. Ce qui porta fruit parce que son fils fut repêché par les Maple Leafs de Toronto en 1969. C'est à son premier match diffusé à Hockey Night In Canada que survenut un drame. Alors que le match était diffusé à la CBC, la CBC de la Colombie-Britannique décida de ne pas mettre en onde le match entre les Black Hawks et le Maple Leafs de Toronto, mais un match de la nouvelle équipe de l'Ouest, les Canucks de Vancouver, qui affrontaient pour l'occasion les Golden Seals de la Californie. Rappelons-nous qu'à l'époque le seul moyen de voir votre joueur préféré était lors de la sacrosainte émission du samedi soir.

Donc Roy Spencer, de sa mansarde de Fort St-James en Colombie-Britannique, ne put assister aux débuts télévisés de son fils. En beau tabernacle comme on dit ici, Roy sauta dans sa voiture pour aller à Prince George pour aller à la station de la CBC le plus près pour leur demander de mettre le match Leafs-Hawks. Après avoir roulé au dessus de 100 kilomètres, il arriva au poste de télévision de Prince George et menaça avec une arme à feu les employés afin de mettre le match désiré. Ironiquement, pendant que papa Spencer faisait des pieds et des mains afin de voir son fils à la télé, ce dernier fut interviewé à la CBC à propos de sa première expérience à Hockey night in Canada. Après plusieurs minutes dans les locaux de la CBC, Roy Spencer sortit dehors, où il fut attendu par des agents de la GRC qui s'abattirent sur le coup...

L'un de ces policiers se nommait Arnold Nylund, il était le père du futur défenseur Gary Nylund.

Au match suivant qu'il disputa sur les ondes de la CBC et qui fut cette fois diffusé à Hockey night in Canada, Brian Spencer marqua un tour du chapeau. Il joua dans la NHL jusqu'à la saison 1978-79 avec les Leafs, les Islanders, les Sabres et les Penguins. il fut un bon élément dans l'accession des Sabres à la finale de la Coupe Stanley en 1974.

Après son retrait du jeu, Spencer entra dans un gouffre sans fond. En 1987, alors qu'il habitait à Palm Beach en Floride, Spencer fut accusé d'avoir assassiné en 1982 un restaurateur local nommé Michael Dalfo. Il faut dire qu'à l'époque il vivait au sein du milieu interlope de la Floride où drogue et autres crimes sont au centre de tout. il aurait même longtemps partagé sa vie avec une prostituée, ça serait d'ailleurs elle qui l'aurait dénoncé à la police. Après 10 mois de procès, Spencer fut toutefois acquitté de ses accusations de meurtre.

c'est peu de temps après, en juin 1988, alors qu'il se déplaçait en voiture avec un ami, Spencer fut victime d'un meurtre. Alors qu'il était arrêté à un coin de rue, un homme qui leur demanda d'ouvrir la fenêtre exigea leur monnaie. Alors qu'il ne lui donnèrent que quelques billets, l'homme tira Spencer en plein cœur. Il avait 38 ans...

Vous comprenez donc pourquoi je veux voir le film d'Atom Egoyan à tout prix?

Ce film est d'ailleurs basé sur un livre d'un auteur nommé Martin O'Malley. Inutile de dire que j'aimerais également mettre la patte dessus...

7 commentaires:

bazz a dit…

Je l'ai déjà eu en VHS. Il y a une passe dans le film où il est interviewé à la CBC et trouve ridicule d'avoir été échangé aux Penguins une équipe avec un nom moumoune d'oiseau pas assez intelligent pour savoir voler. Il s'était mis à imiter le pingouin dans le studio avant de sacrer son camp.

Martin ITFOR a dit…

Ouais, j'ai déjà entendu parlé de ça... Il est mort avant de connaître les Mighty Ducks...

Tony Tanti a dit…

es-tu entrain de dire que le grand V de Gordon Bombay c'est pas viril??? en plus avec mighty dans le nom tu sais que eux y niaisaient pas... maintenant juste ducks c'est moins cool, quoiqu'en ramenant le 3e jersey de 98, ca pourrait compenser.

Simon a dit…

Il est sur karagarga.net ton film. J'ai plus d'invite malheureusement.

J.-P. Martel a dit…

À cette adresse http://www.sihrhockey.org/public_movie_list.cfm il y a une liste très exhaustive de films de hockey ou films avec hockey qui pourrait t'intéresser.

Il y aussi une adresse de courriel par laquelle tu peux me contacter si tu cherches toujours le film sur Spencer. Il a été diffusé sur Prime TV et MoviePix à plusieurs reprises en 2005.

bharbec a dit…

Moi, j'ai le livre, que j'ai lu il y a longtemps et qui traîne chez moi.

Vous voulez que je vous l'envoie?

Anonyme a dit…

You can see it at youtube in seven parts:
Here's the link for the first one:
http://www.youtube.com/watch?v=3VtSM0Fg2F8