mercredi 17 juin 2009

Les Pioneers de Plattsburgh

En faisant quelques recherches sur certains évènement s'étant déroulés dans la Ligue junior majeure du Québec au début des années 1980 pour un autre projet, j'ai fait la connaissance d'une équipe très éphémère dans cette ligue, les Pioneers de Plattsburgh. Il s'agit de la première expérience de la ligue en terrain américain. On se retrouve en 1984. À l'époque, La ligue de l'Ouest avait déjà eu des aventures en au sud avec plus ou moins de succès, quelques équipes éphémères comme les équipes de Great Falls et de Billings et quelques réussites. comme celles de Seattle et de Portland. La coupe Memorial prit d'ailleurs le chemin des États-Unis pour la première fois l'année précédente alors que les Winter Hawks de Portland remportèrent les honneurs. Rappelons que le trophée fut créé afin de couronner le meilleur club amateur canadien. Petit fait en passant, la Coupe Memorial tient son nom en mémoire des soldats canadiens morts lors de la Grande Guerre. La ligue de l'Ontario pour sa part attendra jusqu'en 1990 avant d'essayer la voie des États-Unis avec les Compuware Ambassadors de Detroit, franchise qui est de nos jours les Whalers de Plymouth.

C'est donc en 1984 qu'un investisseur de Trois-Rivières nommé Denis Méthot obtint une franchise de la LHJMQ et décida non pas de l'installer dans certaines villes comme Rimouski, Sherbrooke ou Victoriaville qui n'avaient pas d'équipe à l'époque, mais bien vers Plattsburgh dans l'État de New York. Le premier geste qui aurait une incidence sur la crédibilité de l'équipe, la ligue n'a pas cru bon de tenir un repêchage d'expansion, préférant que l'équipe se garnisse dans sa grosse cour arrière américaine. Les Pioneers ont donc fait des pieds et des mains pour inviter plusieurs joueurs américains n'ayant pas été sélectionnés pour les collèges américains. On raconte même qu'un certain Brian Leetch aurait refusé l'invitation.

C'est donc avec un line-up de joueurs américains médiocres que les Pioneers de Plattsbugh entamèrent la saison 1984-85. Le résultat fut plus que catastrophique, le match le plus acceptable fut une défaite de 6 à 7 en prolongation contre Hull lors de leur match inaugural le 15 septembre 1984. Donc si je dit que le match le plus acceptable fut une défaite en prolongation, imaginez le reste. Des résutlats catastrophiques inclurent une défaite de 13 à 0 contre les voisins de Laval lors de leur second match, un match qui se termina 17 à 1 contre Granby et de 16 à 2 contre les Draveurs de Trois-Rivières. C'est donc après 17 matchs sans aucune victoire que l'équipe cessa ses activités sans tambours ni trompettes. Le seul point que l'équipe obtint fut en raison d'un match qui fut techniquement le dernier match à domicile de l'équipe contre les Castors de St-Jean qui fut apparemment annulé et dont les deux équipe obtirent un point de match nul. Le dernier match des Pioneers de Plattsburgh eut lieu le 28 octobre 1984 à Drumondville où l'équipe locale eut raison de cette moribonde équipe américaine par la marque de 9 à 3.

L'équipe fut donc dissoute après seulement un mois et demi d'activités. Il s'agit d'ailleurs de la seule équipe dans l'histoire de la LHJMQ qui dut cesser ses activités durant une saison. Les statistiques accumulées lors des 17 matchs des Pioneers furent éliminés des livres de statistiques de la ligue. Par exemple, les 8 points en deux matchs dont 6 buts que Martin Boulianne, capitaine des Bisons de Granby, récolta contre les Pioneers furent effacés de sa fiche personnelle...

Des joueurs figurants dans la formation de Plattsburgh, peu de joueurs connurent une carrière au niveau professionnel. Seul John Torchetti connut une certaine carrière au niveau professsionnel. Il sera toutefois connut plus pour son travail derrière le banc, il est présentement assistant entraineur pour les Black Hawks de Chicago.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Martin Boulianne est toujours en procédure d'Appel ...

Anonyme a dit…

C'était pas les Voisins de Laval à cet époque?

Martin ITFOR a dit…

Oui et c'est corrigé...