Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 20 juillet 2009

Trêve de hockey #4 : Le Montréal Roller Derby

Perdu dans le coin un peu sketchy du célèbrissime Mile End de Montréal se trouve une aréna où durant la saison chaude se joue le sport le plus punk rock : le Roller Derby.

Fuck that, oubliez la lutte de sous-sol d'église, voici enfin un sport qui a de l'attitude. Où les joueuse portent les numéros comme 1-976, 1,18l ou 666 et portent des noms comme "Mange Moi El Cul", "Heartless Bitch" et "Hymen Danger." On ne parle pas d'un sport fait pour et par des petits-gros rejets... Et non, un sport DIY où s'affrotent dangeureuses rockeuses, redoutabels lesbiennes et autres adhérentes à des sous-cultures où les femmes peuvent s'épanouir sans avoir trop besoin des hommes... Le résultat est plus qu'impressionnant et spectaculaire...

On me parle depuis longtemps de ce splendide spectacle féminin qui sévit maintenant à Montréal depuis quelques années. Des amis de ma femme m'ont récemment convaincu en me parlant de l'aggressivité du sport, la convivialité de la foule, l'accessibilité et surtout, le prix de la bière... Que voulez-vous, si on va voir du sport il faut couler ça dans la bière pour améliorer le tout. Et on voit cette convivialité par le nombre de montagnes de cannettes de PBR vides. Ouais, tellement indie qu'on y boit de la PBR, cette bière qui vous fait sentir comme de la marde le lendemain. Ces amis de ma copine ont d'ailleurs leur billets de saison, chose qui est quand même abordable, environ 70$ pour la saison.

Pour 10$ on peut passer une superbe soirée où on a droit à deux équipes de filles qui font un sport aggressif honnête. C'est aggressif mais pas de l'aggression ultra-testostéronnée. Ça joue dur, mais avec plaisir... Il faut le voir pour comprendre ce que dis...


J'aimais beaucoup le Roller Derby nommé Roller Jam qui passait à TNN il y a une dizaine d'années. Je me rappelle qu'on mettait la télé le vendredi chez mon ami Menier à cette émission qui suivait la lutte ECW et que l'on regardait ça à temps perdu. Je me rappelle que les joueurs (ils switchaient entre les gars et les filles) portaient des patins à roues alignées (les cons) et que les bout un peu violent faisaient un peu fake WWF-style. Le seul qui portait des patins old school était le redoutable Mark D'Amato des redoutables New York Enforcers. Il n'est pas nécessaire de dire qu'on prenait pour cette équipe! Mais dans le Roller Derby disons plus "indie", l'usage de patin à roues allignées est proscrite, merci mon Dieu! L'usage de patin classiques fait en sorte que le patinage est un peu plus croche, ce qui fait que ça peut jouer un peu cochon dans les coins...

Donc si vous voulez avoir du plaisir en regardant du bon sport et en buvant de la bière dans les estrades, oubliez la lutte amateure ou le soccer de l'Impact (Les Coupes-Gorges) comme je l'ai recommendé plus tôt cette année, allez au Roller Derby! Il n'y a rien de plus punk rock en ville!

The girls will have their say...

http://www.mtlrollerderby.com/




















Après tout, quel autre sport fait jouer du Turbonegro entre les jeux???

Surement pas dans un match du Junior de Montreal...

Aucun commentaire: