dimanche 30 août 2009

Warren Skorodenski

Les cartes de hockey Topps/O-Pee-Chee peuvent être des bons exemples à propos du fait qu'une compagnie en état de monopole peu se laisser aller facilement. Dans les années 80, faute de compétiteurs, les cartes Topps/O-Pee-Chee étaient souvent de qualité douteuse. Elles étaient truffées d'erreurs, de retouches pas très sexys et de photos pas très intéressantes. C'est le cas de cette carte 1985-86 de Warren Skorodenski, gardien de but substitut du milieu des années 80 des Black Hawks de Chicago. Quelle joie de payer un gros 25 cents pour un paquet de carte et de tomber sur 5 (si ma mémoire est bonne) superbes cartes où l'on voit des joueurs de deuxième niveau zoomés au visage. Au moins il y avait la gomme à mâcher... Il faudra attendre l'arrivée de compétiteurs comme Upper Deck notamment qui mettait l'emphase sur la photo en action pour qu'O-Pee-Chee/Topps s'y mette également. et augmente ses standards de qualité C'est à cette époque que la gomme à mâcher est disparue des paquets... Hasard?

Je possédais beaucoup de cartes O-Pee-Chee de 1985-86 et je me rappelle bien de cette carte parce qu'elle n'était pas très inspirante. Surtout quand on sait que Skorodenski portait probablement le masque le plus intense de tous les temps... Il portait un masque peinturé en tête de mort qui le faisait ressembler à un squelette. Si O-Pee-Chee avait mis une photo gros plan du masque de Skorodenski au lieu d'un gros plan sur son petit pinch doux et bien cette carte figurerait probablement dans mes préférées.

Warren Skorodenski ne connût pas une très grosse carrière dans la NHL, il n'a d'ailleurs jamais été repêché, il signa à titre d'agent libre avec les Black Hawks en août 1979. Après un passage avec les Wranglers de Calgary dans la ligue junior de l'Ouest, Skorodenski prit le chemin de Flint dans l'IHL afin de faire ses débuts professionnels en 1980-81. Il prit par la suite, en 1981-82, le chemin de Moncton afin d'évoluer avec les Hawks du Nouveau-Brunswick, club-école des Black Hawks de Chicago. Il aura la chance de jouer un match pour les Black Hawks lors de cette saison et se méritera en compagnie de Bob Janecyk le Harry "Hap" Holmes Memorial Award, trophée remis au duo de gardiens accumulant la plus basse moyenne de l'AHL.

Warren Skorodenski aura à attendre encore quelques saisons avant de retourner dans la ville des vents se promenant un peu partout dans les circuits mineurs. À noter qu'au début de sa carrière, Skorodenski possédait un masque qui ressemblait à un masque de lutteur mexicain. C'est à la saison 1984-85 qu'il réussit à se tailler une place à Chicago à titre de substitut du très coloré Murray Bannerman. Il s'en tira très bien, défendant la cage des Hawks à 27 reprises, terminant avec une fiche respectable de 11-9-3 et une moyenne respectable pour l'époque de 3,22. Il termina d'ailleurs avec le meilleur pourcentage d'arrêt de la ligue avec ,903. Pourtant, il ne garda le filet des Hawks qu'à une seule reprise à la saison suivante, contre les Canadiens le 10 décembre 1985. L'arrivée du vétéran Bob Sauvé contraindra Skorodenski au rôle de premier gardien du club école des Black Hawks.

Voici d'ailleurs un extrait de la seule présence de Skorodenski en 1985-86 :


Probablement écœuré d'attendre pour sa place, Skorodenski tenta d'aller voir ailleurs si il y avait potentiellement de la place. Il signa à titre d'agent libre avec les Oilers d'Edmonton en octobre 1987. Mais au sein de la bande à Gretzky, peu ont eu la chance de garder le filet en dehors du gardien vedette Grant Fuhr, surtout à cette époque. Lors de la saison 1987-88, Fuhr joua un bon 75 matchs, laissant des miettes aux autres gardiens dont le jeune Bill Randford. Ce dernier ne garda le filet qu'à 6 reprises lors de cette saison en ne donnant aucune défaites à l'ennemi. Pour sa part, Skorodenski qui était principalement le gardien partant des Oilers du Cap-Breton de l'AHL ne connût pas vraiment de succès à ses 3 essais avec les Oilers, terminant la "saison" avec une moyenne de 6,89 et un pourcentage d'efficacité de ,720. Ce fut les derniers départs de Skorodenski dans la NHL. Il évoluera encore une autre saison avec les Oilers de Cap-Breton avant de se joindre à l'équipe nationale canadienne en 1988-89 avec qui il évoluera jusqu'à ce qu'il prenne sa retraite en 1990-91.


Pourquoi pas une couple de clips des Misfits en hommage à Warren Skorodenski!


1 commentaire:

Harold Snepts a dit…

Dans la thématique du goaler poche, est-ce que mes souvenirs font défaut, ou bien le très obscur Cleon Daskalakis a déjà gardé un match de séries des Big Bad Bruins face à nos chers Glorieux, circa 1986???