Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 22 septembre 2009

Fred Glover

Si vous lisez ce blogue depuis un petit bout, vous connaissez ma fixation relative à cette équipe éphémère des années 70 nommée les Barons de Cleveland. Sinon, je vous invite à lire cet article où j'ai interviewé une femme qui était une fan des Barons durant leur courte histoire. Mais je ne sais pas si vous le savez, mais le nom Barons de Cleveland a eu surtout des heures de gloires à partir des années 30 jusqu'au début des années 70 dans la Ligue américaine. C'est afin de faire revivre la mémoire de cette équipe légendaire que les dirigeant des Seals de la Californie ont opté pour ce nom lors du déménagea de l'équipe de la Baie de San Francisco vers l'Ohio. Les Barons étaient jusqu'au printemps dernier l'équipe ayant à leur actif le plus de conquêtes de la Coupe Calder avec 9 lorsque les Bears de Hershey remportèrent le précieux trophée pour une dixième fois de leur longue histoire. Ça aura pris 36 ans après la disparition de l'équipe pour battre ce record...

De ces Barons de la Ligue américaine, Fred Glover est probablement le joueur le plus important de leur histoire. Glover passa 16 saisons avec les Barons dont 6 saisons à titre de joueur-entraineur. Lorsqu'il prit sa retraite à la fin de la saison 1967-68, Glover était le joueur ayant à son actif le plus de matchs joués (1,201), de buts (520), de passes (814), de points (1,334) et de minutes de pénalités (2,402) dans la Ligue américaine de hockey. Au moment de sa retraite, seul Gordie Howe et Maurice Richard avaient marqués plus de buts que lui au sein de hockey professionnel nord-américain. Tous ses records ont été éclipsés depuis et comme il a connu le gros de sa carrière dans la Ligue américaine, Glover n'aura probablement jamais la reconnaissance qu'il mérite...

Fred Glover est né en 1928 à Toronto. C'est avec les Knights d'Omaha de la USHL , alors un club-école des Red Wings de Detroit, qu'il débuta sa carrière professionnelle en 1947-48. L'équipe comptait alors dans son alignement un jeune qui deviendra une légende des Red Wings : Terry Sawchuck. La saison suivante, Glover reçut une promotion au sein de l'organisation des Red Wings lorsqu'il se joignit aux Capitals d'Indianapolis. À seulement 20 ans, Glover termina la saison 1948-49 en tête des marqueurs de son équipe, ce qui lui valut une invitation à Détroit au printemps alors qu'il évolua durant deux matchs lors des séries avec les Red Wings. La saison suivante, Glover se promena plus aléatoirement entre Detroit et Indianalpolis qu'il aida au printemps à remporter la Coupe Calder. Les Red Wings du début des années 50 formaient l'une des plus redoutables équipes de tous les temps, remportant 4 Coupes Stanley en 6 saisons entre 1949 et 1955, et se tailler une place au sein de cette puissante équipe s'avérait une tâche difficile. Fred Glover réussit à finalement percer l'alignement des Red Wings en 1951-52. Lors de son plus long passage dans la NHL, Glover récolta 18 points en 54 matchs notamment en jouant avec Vic Stasiuk et termina la saison avec son nom sur la Coupe Stanley.

À l'été 1952, Fred Glover fut cédé aux Blackawks en retour de compensations financières. Glover débuta la saison 1952-53 en évoluant pour les Hawks et leur club-école des Flyers de St-Lous avant d'être échangé aux Barons de Cleveland en janvier 1953 afin de boucler une transaction entre les deux équipes qui eut lieu quelques semaines plus tôt. C'est ainsi que la carrière de Glover dans la NHL se termina et sa longue carrière en tant que membre des Barons de Cleveland débuta. En 92 matchs dans la NHL, Fred Glover récolta seulement 24 points dont 13 buts.

Glover explosa dès son arrivée avec les Barons en aida l'équipe à remporter la Coupe Calder au printemps 1953. Il mit ses talents offensifs ainsi que sa robustesse aux services de l'équipe de l'Ohio, remportant la Coupe Calder pour une seconde saison consécutive lors de la première saison complète en tant que Barons. Non seulement Glover fit une bonne figure avec 65 points en 55 matchs, mais il mena l'équipe avec 117 minutes de pénalité lors de la saison 1953-54. On l'oublie souvent, mais à cette époque les meilleurs joueurs étaient souvent les joueurs les plus robustes. On a qu'à penser à des joueurs comme Ted Lindsay et Gordie Howe...

Les talents offensifs de Glover au sein de la Ligue américaine n'allèrent par la suite qu'en s'améliorant avec les saison. Il remporta son premier championnat des marqueurs à la saison 1956-57 alors qu'il totalisa 99 points en 64 matchs. La même année, les Barons remportèrent à nouveau la Coupe Calder. En 1959-60, Glover remporta à nouveau le championnat des marqueurs de la Ligue américaine avec 107 points. Il remporta également lors de cette saison le trophée Les Cunningham remis au meilleur joueur de la ligue pour la première fois de sa carrière. Il le remporta à nouveau à la saison 1961-62 et à la saison 1963-64. C'est lors de cette saison que Glover devenu joueur-entraîneur mena l'équipe à la Coupe Calder en défaisant les As de Québec en 4 matchs. Glover remportait alors sa cinquième et dernière Coupe Calder en carrière. Ce fut également la neuvième et dernière Coupe Calder des Barons de Cleveland.

Glover se retira après la saison 1967-68 après avoir diputé 992 matchs dans l'uniforme des Barons, c'est plus de matchs avec la même équipe que n'importe quel joueur dans l'histoire de l'AHL n'en a joué à la même adresse jusqu'à ce jour. Il fut engagé aussitôt par les jeunes Seals d'Oakland pour devenir leur entraîneur-chef. Il a occupé ce poste tant bien que mal jusqu'à son congédiement au début de la saison 1971-72 après avoir commencé la saison avec une fiche de 0-2-1 et fut remplacé par son ancien coéquipier à Detroit Vic Stasiuk. Il fut aussitôt engagé par les rivaux californien des Seals, les Kings de Los Angeles, qui le remercièrent à leur tour 68 matchs plus tard alors que Glover possédait une fiche catastrophique de 18-42-08. Les Golden Seals le réembauchèrent la saison suivante suite au congédiement de l'entraîneur Gary Young après 13 matchs. Glover se retira pour de bon après la saison 1973-74. Bien que sa fiche en tant qu'entraîneur des Seals fut pitoyable autant que celle avec les Kings, Glover pouvait toutefois se vanter d'avoir été le seul entraîneur à avoir dirigé l'équipe en séries éliminatoires.

Fred Glover a également agit à titre de directeur-général des Golden Seals de décembre 1970 à octobre 1971 et à nouveau lors de son retour à titre d'entraîneur en 1972 jusqu'à sa retraite. À noter que c'est n'est aps lui qui échangea François Lacombe et le choix de première ronde des Seals de 1971 en retour d'Ernie Hicke, d'une somme d'argent et du choix de première ronde des Canadiens de Montréal. Mais c'est sous le règne de Glover que ce choix des Seals est devenu Guy Lafleur en 1971...

Son chandail numéro 9 fut retiré par les Barons de Cleveland en 1969. Le numéro fut conservé hors de la circulation de la part des deux autres équipes professionnelles de Cleveland qui portèrent le nom de Barons, l'équipe de la NHL des années 70 et celle de l'AHL des années 2000 qui était le club-école des Sharks de San Jose.

Fred Glover est décédé à l'âge de 73 ans le 16 août 2001.

Au moment de son décès, il ne détenait plus aucun des records qu'il possédait lors de sa retraite. La plupart sont de nos jours détenus par un joueur contemporain de Glover nommé Willie Marshall.

Il fut intronisé au Temple de la Renommée de la Ligue américaine de hockey en 2006.



Aucun commentaire: