Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 27 novembre 2009

Trève de hockey #6 : les Roughriders...

Au pays de Ron Lancaster, les melons sont rois...

C'est en fin de semaine que nos Alouettes affronteront les Roughriders de la Saskatchewan avec comme enjeu la suprématie de ce superbe sport qui représente bien notre pays. Une pâle copie d'un sport américain. Ce sport qui rend le botteur presque plus important que les receveurs de passe. Ce sport où l'on finit toujours par se dire "calisse, avec 4 essais, on l'aurakit le jeu." Le football canadien c'est le sport d'automne qu'on a pu se payer, avec toutes ses règles étranges, ses anomalies et ses règlements qui rendent le jeu étrange...

Et les Roughriders sont peut-être les plus étranges bibittes de ce sport. Ne serait-ce que parce que pendant près de 50 ans, dans une ligue à 9 équipes, deux équipes portaient le même nom (l'autre en deux mots séparés.) C'est en 1966 que cette équipe a remporté sa première Coupe Grey en défaisant nul autre que leurs homonymes, les Rough Riders d'Ottawa... Ironie, quand tu nous as... Tout comme une équipe qui se nomme Tiger-Cats (pourquoi pas les Wolf-Dogs?). On m'a déjà expliqué ("on" étant un vrai fan des Tiger-Cats, j'ai beaucoup d'amis étranges...) que cette équipe était une fusion de deux équipe et c'est pourquoi un nom aussi étrange subsiste jusqu'à nos jours. C'est également des "raisons historiques", comme si l'histoire était une chose raisonnable, qui ont fait en sorte que deux équipes ont porté le même nom. Les Roughriders ont été formés en 1910 et ont évolué dans une autre ligue jusqu'à la formation de ce qui allait devenir la CFL dans les années 5, les deux équipes se sont entêtées à conserver le nom. Les Rough Riders d'Ottawa pour leur part ont été fondés en 1876 et ont disparus en 1996. Les Roughriders en un mot tiraient leur nom des corps de cavaliers de la police montée du Nord-Ouest tandis que les Rough Riders était un nom donné aux draveurs en anglais... Vous allez vous coucher moins niaiseux ce soir...

La Saskatchewan est peut-être l'équipe de la CFL qui possède le plus gros bassin de fans. Plus de la moitié des articles promotionnels de la CFL qui sont vendus en sont de l'équipe en vert. C'est peut-être en raison du fait que c'est la seule équipe professionnelle en Saskatchewan. Il y a aussi que si les Alouettes avaient un beau logo qui ne fait pas Starter 1996 et des beaux uniformes comme les throwbacks des années 60 qu'ils ont revêtus cette saison et bien on en achèterais peut-être plus. En attendant, les Alouettes ont beau être bons, ils ont l'air cons... Mais pour revenir à leur opposants de la fin de semaine, c'est probablement cet isolement en terme se sport professionnel dans les prairies qui a développé une légion de personnages étranges qui aime se mettre un demi melon d'eau sur la tête pour se saouler la "yeule" dans les estrades de leur gros stade. Même l'an dernier lors de la Coupe Grey au Stade Olympique où les Aloowetz affrontaient les Stampeders de Calgary, la plupart des gens dans la foule affichaient les couleurs de Roughriders... Quelle équipe étrange avec une bande de fans tous aussis weirds... Quand on parle de deux solitudes... Même les fans anglos des Alouettes ne sont pas aussi étrange. Ça fait en sorte que ce n'est pas nécessairement une question de langue la différence entre le Québec et le reste du Canada. Les anglophones du Québec passent souvent pour une différente forme de canadiens quand ils sortent de la Belle Province (pour le faire souvent avec des amis unilingue anglophone, je peux le prouver)... Mais comparé à ceux qui portent des melons sur la tête en public...

Et sachez que si ils ont un gros "fan base", les Roughriders ne sont pas plus champions que les Alouettes qui ont à leur actif 6 championnats (1949, 1970, 1974, 1977, 1995 en tant que Baltimore et 2002), ayant remporté seulement 3 Coupes Grey (1966, 1989 et 2007) depuis la formation de l'équipe en 1910...

Un autre chose qui est cool au sein des Roughriders de la Saskatchewan c'est qu'ils ont dans leur alignement Chris Getzlaf, le frère de Ryan...

J'aime beaucoup Ryan Getzlaf, il est gros, il marque beaucoup et il peut cogner très fort. Il est probablement mon joueur préféré dans la NHL après Ovechkin. j'aime beaucoup le soir me coucher tard à écouter les Ducks même si ils sont pas très bon cette année pour voir Getzlaf et un autre de mes héro de jeunesse, Teemu. Un des plus beau moment de la saison dernière fut lors du 7e match de la superbe série Sharks/Ducks lorsqu'il jeta les gants contre Joe Thornton sur la première mise en jeu du match. Dites-vous qu'il a un frère qui joue au football. J'imagine que leur parents doivent être fiers... Imaginez les parents de Sakskatchewan dont un fils est une superstar du hockey ayant remporté la Coupe Stanley à l'âge de 21 ans et un autre fils jouant pour la fierté sportive locale... Je n'ose pas imaginer avec quelle intensité ils devaient jouer au hockey ou au football dans leur jeunesse...


Anyway, 2009 c'est l'année des Alouettes... N'en déplaise à Ryan Getzlaf...


Aucun commentaire: