Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 5 janvier 2010

Bonne Fête, Canadien de Montréal!

Comme je l'ai dit quelques fois autour de la célébration du centenaire du Canadien, je considère que la date exacte du centenaire du Canadien est le 5 janvier 2010. Et bien c'est aujourd'hui! Et oui, il a 100 an aujourd'hui le Canadien de Montréal jouait son premier match à vie en affrontant les Silver Kings de Cobalt à l'aréna Jubilee situé dans Hochelaga. L'équipe ne rata pas sa première sortie en l'emportant 7-6 en supplémentaire. Malheureusement, ce match ne sera toutefois pas comptabilisé au classement. La ligue annula tous els matchs ayant déjà été joués le 15 janvier alors que les Shamrocks de Montréal et les futurs Senators d'Ottawa qui se nommaient les Silver Seven à l'époque se joignirent à la ligue suite à la disparition d'une ligue rivale nommée la Canadian Hockey Association. Cette victoire du 5 janvier 1910 fut donc rayée des statistiques de l'équipe.

L'équipe de Cobalt saura dans cet ordre d'idée prendre sa revanche sur la glace du Canadien le 5 mars alors que l'équipe de la petite ville minière ontarienne vainquit le Canadien 6 à 4. La première victoire comptabilisée du C pas encore avec un H aura lieu le 7 février 1910 encore une fois contre une équipe étant la propriété d'Ambrose O'Brien, propriétaire de l'équipe, le Haileybury Hockey Club. Le Canadien terminera dernier de cette jeune ligue comportant 7 équipes à la fin de la saison avec une fiche de 2-10-0 et fut exclu des séries... L'autre victoire aura lieu le 11 mars 1910 alors que le Canadien vainquit les Shamrocks de Montréal 5 à 4 en supplémentaire. On ne nait pas nécessairement dans la perfection...

Mais sachez que le Canadien a joué son premier match il y a 100 ans aujourd'hui, même s'il ne fut pas comptabilisé...

Bonne fête Canadien!


C'est quand même sous la controverse que le match du Canadien se déroula. Le tout tournait autour de l'un des meilleurs joueurs canadien-français de son époque, Didier "Canonball" Pitre. Ce dernier n'a rien à envier aux joueurs mercenaires de notre époque, ayant souvent négocié ses contrats sous la menace. À l'époque où le Canadien fut formé pour évoluer dans la nouvelle NHA, il y avait déjà une équipe de hockey dans la ville de Montréal qui était constituée exclusivement de canadien-français, le National. Le National avait été fondé à titre de club amateur en 1903 et évoluait dorénavant dans une autre ligue professionnelle rivale de la NHA, la CHA. Au moment d'entamer la première saison du Canadien, Pitre était sous contrat avec les deux équipes, se jugeant capable de jouer pour les deux équipes. Avant le premier match du Canadien, le National déposa une injonction à propos de la signature du joueur originaire de Valleyfield, l'accusant de bris de contrat. Il faisait alors face à une amende de 2000$ et 60 jours de prison pour un délit de la sorte. L'évènement moussa la couverture médiatique de la première partie du Canadien, ce qui attira une foule de plus de 5000 à ce premier match de la futur plus grande équipe de hockey nord-américaine. Malgré la controverse, Pitre joua lors de ce match inaugural, l'équipe ayant garanti de couvrir les frais en cas d'amende. Par la suite, Pitre fut gracié aux accusations de bris de contrat. Entre temps, le National et la CHA disparurent et Pitre s'aligna avec le Canadien jusqu'au début des années 1920 outre un petit passage à Vancouver lors de la saison 1913–14... Il ne joua aucun match avec Le National lors de la saison 1909-10...



4 commentaires:

Laurent K. a dit…

Bonne fête CH...
Penses-tu qu'on célèbrera le centenaire de La vie est une puck le 2 janvier 2109?
Je le souhaite !
Continues le bon travail Martin !

Lyse a dit…

Je découvre ce blogue en ce jour historique. Coïncidence?

Peu importe, ça vaut la peine!

Martin ITFOR a dit…

Bienvenue!

Il n'est jamais trop tard pour faire de sa vie une puck!

Merci de me lire!

Jocelyn Turbide a dit…

Cobalt et Haileybury...2 villes voisines que l'on surnomme Tri-Town avec l'ajout de New Liskeard (ville d'origine du célèbre Léo Labine )
Juste à penser à ces villes minières du nord de l'Ontario me rappelle tous les souvenirs du joueur que j'étais jeune alors que nous y allions souvent faire des tournois Timmins..Kirkland Lake..Sudbury etc.
Je pense que les mines ont joué un grand rôle dans le dévelloppement du hockey au début de ce sport!