mercredi 14 avril 2010

Les serpents du déserts...

Je vais encore revenir sur le fait que les Coyotes de Phoenix font les séries éliminatoires cette saison. Une histoire que je trouve sympathique est ressortie cette semaine de la blogosphère hockey. Un blogueur de Phoenix nommé Travis Hair (oui, vous avez bien lu, un blogueur de hockey de Phoenix) a suggéré sur son blogue nommé Five For The Howling de créer une nouvelle tradition bien arizonienne de célébrer le hockey sur glace en lançant des serpents en plastique sur la glace avant la partie afin de tenir tête à la fameuse tradition de lancer des pieuvres que les fans de leurs adversaires de Detroit font depuis 58 ans demain (sérieusement). Hair est un fan des Coyotes depuis l'arrivée des chiens sauvages en Arizona et il en a connu des années de misères à voir son équipe locale en arracher dans leur aréna étrangement éclairée, il en a vu des rumeurs de déménagement et il en a vu des bancs vide... Mais voilà, après s'être léché les plaies depuis trop d'années, son équipe de chiens du déserts préférée fait maintenant partie de l'élite de l'Ouest de la NHL et il a décidé de vouloir souligner le succès des Coyotes...

Il n'en fallait pas plus pour qu'à l'aide des médias de communication comme Facebook, Twitter et le télégramme chanté, l'idée de lancer des serpents sur la glace de l'aréna de Glendale a fait boule de neige, même dans le désert de l'Arizona. Si bien que les fans des Coyotes se sont pris d'enthousiasme à l'idée de lancer des serpents sur la glace en se ruant dans les magasins de jouets à l'aube de ce match. Après tout, la seule tradition des séries des Coyotes en est une d'une autre époque. En effet, cette seule tradition consiste à inviter les fans à s'habiller en blanc, geste hérité du temps des très regrettés Jets de Winnipeg. À l'époque où les équipes locales portaient le blanc, et Dieu (ou peu importe) sait comment il était beau le jersey blanc des Jets, la tradition avait du sens car on portait la couleur de l'équipe locale... Mais de nos jours, le geste est un peu ringard... Et c'est pourquoi en s'inspirant de la tradition des Red Wings et de ses dérivés (Poisson-Chat à Nashville, Crabe à Boston...), Hair proposa de lancer des serpents et l'idée a fait long feu...

Mais voilà! La direction des Coyotes de Phoenix, une équipe pas trop habituée à voir ses fans avoir de l'entrain, a décidé de condamner le geste anticipé. Il l'ont fait en rappelant ce petit règlement de la NHL inspiré du célèbre printemps des rats en plastiques des Panthers de la Floride de 1996 et bien sûr en ne voulant pas que leur fans leur crée du tort :

63.4 Objects Thrown on the Ice - In the event that objects are thrown on the ice that interfere with the progress of the game, the Referee shall blow the whistle and stop the play and the puck shall be faced-off at a face-off spot in the zone nearest to the spot where play is stopped. When objects are thrown on the ice during a stoppage in play, including after the scoring of a goal, the Referee shall have announced over the public address system that any further occurrences will result in a bench minor penalty being assessed to the home Team. Articles thrown onto the ice following a special occasion (i.e. hat trick) will not result in a bench minor penalty being assessed.


En plus donc de rappeler ce règlement, la direction des Coyotes a menacé les gens qui allaient se faire prendre à lancer des objets sur la glace non seulement d'expulsion, mais d'être bannis des matchs des Coyotes dans le futur...

Ce que je trouve étrange dans ce truc, c'est que pour une équipe qui n'attire presque pas de gens dans ses estrades, l'idée de potentiellement créer une tradition qui non seulement émerge de sa base, et non de son département marketing, et qui peut créer un sentiment d'appartenance envers l'équipe, est balayée du revers de la main. Si par exemple l'équipe avait entériné le geste et réservé un temps entre l'échauffement des joueurs et la zamboni pour ramasser les serpents sur la glace, elle aurait créé certainement un intérêt de la part des gens de l'Arizona, un endroit où le hockey est suivi par une bande de geek dont le dévouement ne peut qu'être salué de ma part. Ces gens suivent depuis assez longtemps une équipe sur lequel on chie et dont on se fout éperdument, dans un environnement contraire aux lieux où ce sport a fleuri. Voir que cette équipe du désert ait des difficultés financière ne me surprend guère, voir qu'elle ignore les idées de ses fans qui veulent créer un engouement à l'approche des séries éliminatoires, ça c'est choquant...

On ne crée pas les traditions avec des départements marketing, elle émerge de nulle part et il faut les entretenir, les façonner... Voilà une occasion manquée...

Et alors que la planète hockey supporte les fans des Coyotes à l'idée de les voir lancer des serpents en caoutchouc sur leur patinoire du désert, le blogueur à l'origine de l'idée s'est malheureusement rétracté et a invité les fans à continuer la morne tradition de vêtir du blanc en portant ce t-shirt :


Espérons que c'est un leurre et que tout bon fan des Coyotes ou simple badaud voulant voir un bon spectacle emportera avec lui une couple de serpent pour lancer sur la patinoire de Glendale...

THROW THE FUCKING SNAKES!

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Excellent commentaire.