Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 15 mai 2010

Canadien - Flyers, Round 6

Bon, le Canadien va affronter un de ses ennemis naturels, celle que je nomme la septième des six équipes, les Flyers de Philadelphie. Ces Flyers qui ont littéralement écrasés les Bruins remontant un déficit de 3-0 pour la troisième fois de l'histoire de la NHL. Je dis que les Flyers sont des ennemis naturels du Canadien parce qu'à une certaine époque, même si ils étaient dans des divisions différentes ou dans des conférences différentes, les deux équipes s'affrontaient quand même souvent souvent en séries et ça a créé des tensions assez mémorable entre ces deux villes qui possèdent toutes deux les fans qui sont probablement les plus dévoués dans la NHL avec ceux de Boston (qui pleurent beaucoup ce matin).

Il y a peu d'équipe qui ont une personnalité comme les Flyers et c'est pour ça que je les aime. J'ai l'impression que tout le monde qui met le chandail orange devient possédé et se doit de jouer de la manière dont l'équipe a connu ses plus beaux moment, avec du jus de bras... Et c'est jamais platte une séries contre Philadelphie parce que t'as vraiment l'impression que tu es en guerre à la vie à la mort et sans merci durant deux semaines contre une autre ville au complet, pas juste contre une bande de mangeurs de doritos du midwest...
Pourquoi pas faire un court historique des confrontations Canadien-Flyers en séries, confrontations que le Canadien domine avec 3 victoires pour sa part contre deux pour les Flyers...

Affrontement #1 - Demi-finale 1973 : L'année 1972-73 fut une saison plus qu'étrange pour le Canadien. Avec son jeune gardien Ken Dryden dans les filets et suivant les conseils de leur vétéran Capitaine Heinri Richard, les Canadiens étaient toujours en transition entre l'équipe des années 50-60 et celle que l'on connaîtra à la fin des années 70. Guy Lafleur par exemple en était à sa deuxième saison et n'amassa que 55 points lors de cette campagne. L'équipe, dorénavant sous les ordres du jeune Scottie Bowman avait toutefois connut la meilleure fiche de la ligue, terminant au premier rang.

Les Flyers pour leur part devenaient de plus en plus une puissance de la NHL avec une tactique propre, l'intimidation. À cette époque, aucune équipe d'expansion n'avait vaincue une des six équipes classiques durant les séries et ce n'est pas en 1973 que ça s'est produit. Le Canadien vainquit les Flyers en 5 match pour ensuite aller remporter la Coupe Stanley contre les Black Hawks de Chicago tout comme deux ans plus tôt, en 1971...

Affrontement #2 - Finale 1976 : Après deux ans de domination, les Flyers de Philadelphie étaitn l'ennemi à abbatre dans la NHL. Et quoi de mieux pour relever de cette tâche que l'équipe la plus couronnée de l'histoire... Alors que les Canadiens avaient la mission historique de réétablir l'ordre la discipline et le jeu de bon goût dans la NHL, les Flyers arrivèrent en finale sans Rick MacLeish et Bernard Parent,donc très affaiblis. Les Canadiens ne firent qu'une bouchée des Flyers et reprirent le thrône du hockey aux méchants usurpateurs en orange, titre qu'ils conservèrent durant 4 saisons par la suite...

Affrontement #3 - Finale de la Conférence Prince-de-Galles 1987 : C'est lors de cette série qu'on découvrit un gardien fou du nom de Ron Hextall. Les Canadiens de 1987 étaient les champions défendant de la Coupe Stanley. Fait que vous ne savez peut-être pas à propos de cette saison, la saison 1986-87 de Patrick Roy fut un désastre et la tâche de gardien de but du Canadien en série fut confiée à Bryan Hayward. Les Flyers étaient une puissance au milieu des années 80. Après le décès de Pelle Lindbergh, les Flyers avaient connu une saison de deuil, sans véritable gardien, et voyaient une renaissance de leur puissance en Ron Hextall. Les Canadiens étaient moins de tailles et moins surprenant qu'au printemps précédent et les Flyers les vainquit pour aller ensuite se faire vaincre par la même équipe qui en fit une bouchée avec le regrtetté Lindbergh dans les buts deux ans aupravant, les Oilers de Wayne Gretzky.

Affrontement #4 - Finale de la Conférence Prince-de-Galles 1989 : Reprise du combat de deux ans auparavant... Le Canadien par contre, comme un bon scotch, avait maturé. LEs jeunes de 1986 étaient maintenant des hommes et la jeune sensassion Patrick Roy était dorénavant le meilleur gardien au monde... Les joueurs de Pat Burns démontrèrent en 6 matchs qu'ils était les plus forts. Le seul problème dans toute cette histoire, c'est qu'une autre équipe était plus forte, les Flames de Calgary qui sera la seule équipe qui quitta Montréal avec la Coupe Stanley de l'histoire... C'est d'ailleurs lors du dernier match de cette série entre Philadelphie et Montréal que la guerre entre Chris Chelios et Ron Hextall atteint son paroxysme :


(Quand Kjell Samuelson saute sur Bobby Smith, ouch...)

Affrontement #5 - Demi-finale de la Conférence de l'Est 2008: Après avoir foutu une volée aux Bruins et avoir boosté ses fans à foutre des voiture de police en feu, les Canadiens et ses fans pensèrent que les Flyers étaient qu'une petite étape vers la Coupe Stanley, après tout les Canadiens terminèrent premier dans l'Est et les Flyers sixièmes. Mais Martin Biron, cet ancien fan des Nordiques, prit la chose en main et ferma la porte après la première defaite de Flyers au Centre Bell. Les Flyers pétèrent la bulles des fans du Canadien en 5 matchs... Mais ça, vous le savez tous...

Affrontement #6 - Finale de la Conférence de l'Est 2010 : Canadien en 6?

Aucun commentaire: