mardi 25 mai 2010

R.I.P. Michel Mongeau

L'ancien joueur des Blues de St-Louis et du Lightning de Tampa Bay Michel Mongeau est décédé ce week-end d'une cancer de la peau à l'âge de 45 ans. Mongeau joua en tout 54 matchs, récoltant 25 points dont six buts répartit sur quatre saisons dans la NHL. Ce fut toutefois un excellent joueur dans la ligue junior majeure et dans la IHL. Il fut tout d'abord le coéquipier de Mario Le mieux avec les Voisins de Laval au début des années 80. Après le départ du Magnifique vers Pittsburgh, il mena l'équipe au chapitre des points, récoltant par exemple 180 et 71 buts lors de sa dernière saison, en 1985-86. N'ayant jamais été repêché, Mongeau débuta son petit bonhomme de chemin, allant de la France jusqu'au Midwest, tentant de se tailler un poste toujours plus haut. Il arriva en 1989 avec les Rivermen de Peoria, club-école des Blues de St-Louis. Il termina d'ailleurs premier marqueur de la IHL à l'occasion de sa première saison à Peoria Il aura l'occasion de jouer quelques matchs avec les Blues ici et là tout en évoluant principalement avec les Rivermen durant les trois saisons suivante. Sa saison la plus chargée dans la NHL fut en 1991-92 alors qu'il récolta 15 points en 36 matchs tout en n'impressionnant pas plus l'équipe. Il ne fut pas protégé lors du repêchage de 1992 et se fit réclamé par les Lightnings de Tampa Bay. Il ne joua que 4 matchs dans l'uniforme des Lightnings passant la plus part de son temps avec les Admirals de Norfolk de l'AHL avant d'être échangé en fin de saison aux Nordiques qui l'envoyèrent aussitôt à Halifax avec les Citadelles... Par la suite, Mongeau se promena très longtemps au sein de diverses équipes de l'IHL avant d'aller poursuivre sa carrière en Europe. Il termina sa carrière ici au Québec avec les méchants Chiefs de Laval en 2004.

Il est donc décédé le 22 mai à l'âge de 45 ans...

RIP






3 commentaires:

Anonyme a dit…

j'adorais ce joueur. quelle tristesse. RIP Mongeau.

Anonyme a dit…

mauvaises informations Michel Mongeau n'est pas décédé d'un cancer de la peau à ce que j'ai su

É. a dit…

J'ai eu la chance de jouer quelques matches en sa compagnie. Je viens d'apprendre son décès et je suis sous le choc.

Qu'il repose en paix. Je suis sûr que là où il est, les gros morons ne sont pas les bienvenus sur la glace et les génies chorégraphes ont toute la place pour créer.