mardi 11 mai 2010

Voler une carte de hockey...

Quand je dis qu'on apprend la vie avec le hockey...

Voici une carte tirée de ma collection personnelle. Je suis allé au Saguenay chez mes parents en fin de semaine et j'en ai ramené quelques-unes qui sont potentiellement intéressantes pour ce blogue...

Voici la carte 1988-89 de Rob Brown, sa carte recrue :

L'histoire derrière cette carte qui n'a probablement pas une grosse valeur de nos jours et que je possède depuis une vingtaine d'année, c'est que je l'ai volée à un ami... D'ailleurs je rencontre cette personne une fois de temps en temps... C'est la vie... Je peux même dire qu'un ami qui lit ce blogue m'en a déjà volé une bonne couple et certaines qui ont de la valeur... Que voulez-vous...

Nous sommes en 1989... Ce fut l'année où Mario le Magnifique connut sa meilleure saison en carrière, marquant 85 buts et 114 passes pour un total de 199 points... Si Lemieux put enregistrer 114 passes et 85 buts, il fallait des gens avec un certain talent pour jouer avec lui... Quoi de mieux pour jouer avec Mario Lemieux qu'un jeune joueur au regard foudroyant et aux cheveux longs sous un casque Cooper avec une visière nommé Rob Brown pour être statistiquement "boosté" par le grand 66. Rob Brown termina la saison 1988-89 avec un total de 49 buts et 66 passes pour un total de 115 points. Moi il n'en fallait pas plus pour que ce joueur au look d'enfer devint un de mes préférés...

Par un après-midi d'hiver, nous étions chez un ami après avoir passé des heures dehors à jouer dans la neige. Alors que tout le monde jouait au Nintendo, genre à un jeu comme Mega Man 2 ou Contra, je vit une pile de carte de hockey sur un bureau. Aussitôt je demanda si je pouvais les regarder, regarder des cartes de hockey étant une de mes activités préférées, du moins plus que jouer au Nintendo. Même de nos jours, je ne suis pas le gamer des gamers, je suis toujours passif quand je vais chez des amis et qu'ils jouent au X-Box ou à la PS3, j'aime mieux regarder avec peu d'intérêt en jasant avec eux... Mais bon, je regardait les cartes de hockey de mon ami et vlan voici la carte recrue de Rob Brown. J'avais beaucoup d'autres cartes de Rob, mais pas cette dernière. Alors que les autres jouaient au Nintendo, j'ai subtilement mis la carte de Rob Brown dans mon chandail et quelques minutes plus tard, subtil comme un truck de vidage le matin, je suis parti comme un voleur à la maison... Et une vingtaine d'années plus tard, cette carte est toujours mienne...

Malheureusement pour moi, la carrière de Rob Brown est dorénavant connue pour avoir été hyperstimulée durant une saison en présence de Mario Lemieux et cette carte ne vaut pas grand chose. La saison 1989-90 des Penguins fut plus que décevante et lors de la saison suivante, alors que de nouveaux jeunes joueurs comme Jaromir Jagr et Mark Recchi (étrange de dire que Mark Recchi fut jeune) commencèrent à briller avec les Penguins, Brown fut échangé aux Whalers d'Hartford en retour de Scott Young. À partir de là, sans Mario Lemieux, sa carrière n'allait aller qu'en diminuant. L'année suivante il fut envoyé aux Blackhawks de Chicago en retour de "misster date limite des échanges", Steve Konroyd. Il joua quelques saisons avec les Hawks avant de connaître une longue séquence dans les mineurs où il connût assez de succès sans qu'il ne reçoive d'offres dans la NHL. En 1997-98, Brown retourna dans la NHL avec l'équipe où il connut le plus de succès dans le grand circuit, avec les Penguins. Il revint toutefois dans la ville de l'acier dans un rôle défensif...

Après 3 saisons à Pittsburgh, il retourna en 2000-01 avec les Wolves de Chicago dans la AHL avec qui il termina sa carrière 3 ans plus tard...



5 commentaires:

Anonyme a dit…

On avait le maniaque aux crayons et voilà que l'on découvre le maniaque à la carte chippé ! ouin
Dans les dépanneurs et les banqus, ils marquent les bills de 20 pour retracer les chippers. Ça doit être pour ça que le maniaque au crayon maquait ses cartes!!!

Anonyme a dit…

Si je me trompe pas, ce fût un choix au repéchage du Canadien de Montréal

Martin ITFOR a dit…

Non, bel et bien un choix des Pens...

Anonyme a dit…

Pas sur, je pense que c'est un choix non -signé du Ch. A vérifier.

Sébastian Hell a dit…

67e au total, choix des Pens...

Moi aussi, j'ai été un gros fan de Rob Brown, recordman de la WHL pour les aides et les points, et trois fois gagnant du trophée Léo Lamoureux (meilleur pointeur de la IHL).

Je l'aurais pris su' mon club n'importe quand.