dimanche 6 juin 2010

La fin de saison 1936-37 des Black Hawks de Chicago

Nous sommes en mars 1937 et la saison de la NHL tire à sa fin. Alors que les Black Hawks de Chicago sont officiellement écartés de la course aux séries éliminatoires, le propriétaire de l'équipe Frederic McLaughlin décida d'expérimenter avec son alignement. Un des rêves les plus cher de ce dernier est de voir un jour une équipe de hockey du calibre de la NHL remplie de joueurs d'origine américaine. Donc avec peu de matchs à jouer et avec le peu d'importance de ces matchs pour les Hawks, le propriétaire fit appel à plusieurs joueurs d'origines américaines pour terminer la saison. En plus du gardien Mike Karakas qui évoluait avec les Hawks, cinq autres joueurs d'origines américaines furent engagés : les défenseurs Ernest Klingbeil et Paul Schaefer, le centre Milt Brink et les ailiers Al Suomi et Bun Laprairie. Il avait donc maintenant une formation complètement américaine...


Le premier match fut contre les Bruins qui les battit par la marque de 6 à 2 à Chicago. Aucun de ces nouveaux joueurs ne marqua, mais les deux nouveaux défenseurs étaient sur la glace à chacun des 6 buts des Bruins. C'est alors que les propriétaires des autres équipes de la NHL commencèrent à se plaindre de l'expérimentation de McLaughlin en raison du fait que certaines équipes qui luttaient encore dans le classement pouvaient. Le second match fut meilleur pour les jeunes américains que le premier. Le défenseur Ernest Klingbeil marquant même un but dans la défaite de 3 à 2 contre les Maple Leafs de Toronto devant la redoutable foule du Maple Leaf Garden. Lors du troisième match, les Black Hawks connurent enfin la victoire en défaisant les Rangers par la marque de 3 à 2 devant une très faible foule à Madison Square Gardens. L'avant dernier match de la saison fut le pire de cette jeune équipe alors que les Americans de New York les écrasèrent par la marque de 9 à 4. À noter que trois tours du chapeau furent enregistrés lors de ce match, les vedettes des Americans Sweeney Schriner et Nels Stewart ainsi que le marqueur des Hawks Paul Thompson marquèrent tous trois buts... La saison se termina enfin à Boston alors que les Bruins vainquirent les Hawks par la marque de 6 à 1.

Avec la fin de la saison et l'absence des Black Hawks des séries éliminatoires, l'expérimentation de Frederic McLaughlin était réellement terminée. Aucun des 5 joueurs d'origine américaine engagés à la fin de la saison ne joua un autre match dans la NHL. De ces joueurs, seul Ernest Klingbeil récolta des points, soit un but et deux passes en 5 matchs...

L'année suivante, les Black Hawks firent les séries éliminatoire et remportèrent la Coupe Stanley pour la seconde fois de leur histoire...

Al Suoni est toujours en vie et à 96 ans, il présentement est le doyen des anciens joueurs de la NHL...

Mike Karakas joua encore plusieurs saisons dans la NHL. Il joua d'ailleurs 5 matchs avec le Canadien en 1940. Il fut prêté par les Hawks au Canadien (on faisait ça dans le temps...) afin de remplacer le gardien Wilf Cude, blessé... Quelques années plus tard, en 1944, il échappa une rondelle en supplémentaire lors du 4e match de la finale de la Coupe Stanley sur un lancer de Toe Blake et ce but scella la victoire des Canadiens en 4... Mike Karakas fut l'un des premiers joueurs d'origine américaine à avoir un certain impact dans la NHL et cela lui vaudra l'honneur d'être un des premiers joueurs intronisé au Temple de la Renommée américain du hockey en 1973...

2 commentaires:

Joce a dit…

Mike Karakas....j'aurais pensé qu'il serait originaire du Vénézuela!!!

JT UTAH a dit…

Un miracle américain, ça arrive seulement 1 fois.