Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

samedi 18 septembre 2010

Les Maroons et le Canadien... Partie 1 - Avant les Maroons




Il y a des choses qui m'énerve dans le monde et une d'entre elle est lorsqu'une personne parle en public et fait une erreur sur ce qu'elle dit... C'est mon côté nerd... Je déteste quand une personne fait allusion à un moment histoire et se fourvoie en public... Ça m'énerve au plus haut point et ça m'enrage... Une de ces erreurs qui me fait le plus chier est une erreur à propos de l'histoire du hockey et elle revient quand même souvent. C'est arrivé par exemple à Tout Le Monde En Parle quand Biz des Loco Locass était l'invité. Biz a dit un truc du genre "Il y avait les Maroons et là on a fait les Canadiens, une équipe de valeureux canadiens-français pour compétitionner avec eux." Bizz me pardonnera de mal le citer, mais il a dit ce qui était le plus important à citer, le fait que selon lui, les Maroons de Montréal était l'autre équipe montréalaise de hockey, celle-ci constituée d'anglophones, dont le Canadien a été fondé afin de compétitionner contre avec des joueurs francophones. Il a d'ailleurs, question de doubler son erreur, répété la semaine lors de l'émission de Jean-Charles Lajoie à CKAC commentant le commentaire ben ordinaire de Pierre Curzi sur l'orientation politique du Canadien de Montréal...

Je peux vous donner une autre idée de cette erreur très courante. Le site www.danslescoulisses.com reprenait cette même erreur courante récemment quand il disait :
"Le Canadien n’était-il pas l’équipe du peuple francophone qui avait comme mission, à la base, de concurrencer les Maroons (et les anglophones)?"

Pourquoi ça me pompe? Tout simplement parce que c'est faux. Il est absolument vrai qu'une équipe de la NHL se nommait les Maroons et qu'elle était formée principalement d'anglophone alors que le Canadien pour sa part était formé de canadiens-français. Le Canadien de Montréal a été fondé en 1909 (vous le savez ça, on se l'est fait dire assez souvent depuis 2 ans) tandis que les Maroons se sont joints à la NHL en même temps que les Bruins de Boston, soit en 1924.

L'erreur vient souvent du fait qu'il y avait bel et bien une équipe d'anglophone à l'époque de la formation du Canadien, les Wanderers. Je pourrais même dire plus, il y avait une autre équipe de canadiens-français qui était fort populaire à cet époque, le National de Montréal. Il y eut un peu avant une autre équipe avec des joueurs canadiens-français qui se nommait les Montagnards. C'est d'ailleurs les premiers partisans de cette équipe qui ont popularisé le fameux "Halte-là" qui avait pour refrain "Les Montagnards sont là". Vous voyez donc que l'idée héroique et romantique répandue de la formation d'une équipe de canadiens-français presqu'armé de bâton de hockey à la défense du fait français est un mythe. Il y eut des équipes très populaires canadiennes-française avant le Canadien de Montréal...

La réalité est que lors de la formation du Canadien en 1909, la création à Montréal d'une équipe formée de canadiens-français était tout au plus une décision d'affaire. Le fondateur du Canadien, monsieur John Ambrose O'Brien voyait plutôt une occasion d'affaire pour sa nouvelle ligue, une sorte de public cible, plutôt qu'un geste proto-patriotique... Il y avait d'ailleurs à cet époque à Montréal une équipe formée uniquement de joueurs catholiques-irlandais nommée les Shamrock... Et de toute façon, ce n'est sûrement pas avec le Canadien de Montréal qu'O'Brien voulait passer à la postérité, mais plutôt avec ses Renfrew Creamery Kings, équipe qu'il avait formé avec tous les meilleurs joueurs de l'époque en les payant très cher...

Néanmoins, avec toutes les difficultés du monde, l'équipe du Canadien de Montréal a survécut aux première très difficiles saisons de la NHA, tout comme les Wanderers, formant ainsi une sorte de rivalité ethnique entre les deux équipe dans une ligue qui comportait que quelques autres équipes comme les Bulldogs de Québec, les Arenas de Toronto, les Senators d'Ottawa et quelques autres équipes obscures de la région de Toronto comme les Tecumseh, les Ontarios et les Shamrocks. Les Wanderers avaient été, en compagnie des Silver Sevens/Senators d'Ottawa l'une des équipes d'avant-plan du hockey de la première décennie du 20e siècle. L'équipe, à l'époque où la Coupe Stanley se décidait suite à un challenge, avait conservé le précieux bol d'argent à sept reprises entre 1906 et 1910. À leur entrée dans la NHA, l'équipe était un peu moins forte qu'avant, mais tout autant compétitive...

Lors de la formation de la NHL en 1917, les Wanderers furent l'une des 4 équipes à entrer dans ce nouveau circuit. Malheureusement, l'équipe qui connaissait déjà un très mauvais début de saison, ayant une victoire et trois défaites, dut abandonner ses activités en janvier 1918 après que le Montréal Arena où se déroulaient les matchs locaux de l'équipe fut incendiée le 2 janvier 1918. En passant cet aréna était situé où est dorénavant la Place Alexis-Nihon, pas très loins de l'ancien Forum. Cet aréna fut le premier aréna intérieur au monde à avoir été construit uniquement pour le hockey, en 1898. Alors que le Canadien, qui jouait également dans cet aréna, retrouva son ancien aréna Jubilé située dans le Centre-Sud où l'équipe jouait lors de ses premières saisons, les Wanderers ne se trouvèrent pas un nouveau domicile tout en refusant de déménager l'équipe à Hamilton. Après avoir déclaré forfait deux fois faute d'arénas pour une fiche de 1-5, s'en était fini de cette équipe qui avait été formée en 1903... Il fallu attendre 6 ans avant qu'un des anciens propriétaire des Wanderers durant ses années de gloires de la première décennie du XXe siècle, James Strachan, fonda une nouvelle équipe anglophone dans la NHL, les Maroons...

De redoutables joueurs comme Sprague Cleghorn et Joe Hall qui allaient se joindre au Canadien après la disparition des Wanderers jouèrent justement avec cette équipe. Le futur dirigeant des Bruins Art Ross (la photo) fut l'une des premières superstars du hockey en évoluant avec les Wanderers. Ross a d'ailleurs prit sa retraite suite à la disparition de l'équipe en 1918. Le fameux Ernie "Moose" Johnson a également port les couleurs des Wanderers. Ce dernier est reconnu comme le joueur ayant évolué dans le hockey de haut niveau ayant joué avec le plus long long bâton de hockey de l'histoire... Son hockey mesurait à ce que j'ai lu pas moins que 99 pouces, c'est environ 4 mètres... Inutile de dire que c'était très bien comme bâton pour arrêter les rondelles...

En tout, 15 joueurs ayant porté les couleurs des Wanderers de Montréal ont été intronisé au Temple de la Renommée...


Aucun commentaire: