Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 27 septembre 2010

Les trésors de Simon #10 : Kari Eloranta

Je viens de réparer mon ordi avec un scanner alors pourquoi pas un petit scan d'une carte de mon ami Simon.

Voici donc la carte 1984-85 de Kari Eloranta

Kari Eloranta devant

Jusqu'ici, on a droit à une carte qui a un joli charme. Un grand défenseur finlandais avec une moustache et un de ces fameux casques Jofa. J'aime également le positionnement du gardien derrière. Il s'agit de l'excellent Don Edwards en passant. Mais ce que j'aime le plus de cette carte, c'est une chose qui est écrite à l'endos :

Kari Eloranta derriere

Qu'est-ce que ça veut dire "Rights returned by Blues"?

Notez également que l'on domme Al MacInnis Allan.

Pour l'histoire du "Rights returned by Blues", voici ce que j'ai compris de cette situation. Kari Eloranta était âgé de 25 ans lorsqu'il s'est amené avec les Flames en 1981. Avant ce temps, Eloranta évoluait avec le Leksands Idrottsförening dans la ligue de Suède. À cet époque, l'adaptation entre les ligues scandinaves et la NHL était moins évidente que de nos jours. Après avoir joué 19 matchs avec les Flames, ce défenseur ne remplit pas les attentes des Flames et fut envoyé aux Stars d'Oklahoma City dans la CHL. Alors qu'il connaissait beaucoup un certain succès avec les Stars, accumulant 30 points en 39 matchs, il intéressa d'autres équipes de la NHL. En mars 1982, Kari Eloranta fut cédé aux Blues de St-Louis pour des considérations futures...

Je m'ennuie de ce type d'échange. Imaginez si on avait envoyé Guillaume Let'sundress au Minnesota contre des considérations futures?

Dorénavant un Blues de St-Louis, Eloranta démontra un peu plus d'aisance qu'au début de la saison avec les Flames, ramassant 8 points en 12 matchs contre 5 en 19 avec les Flames. À l'été 1982, les Flames pensant probablement qu'ils avaient été trop vite à se débarasser de ce grand défenseur finlandais firent l'acquisition à nouveau d'Eloranta en réachetant ses droits des Blues.

Et le geste fut très prolifique cotnre toute attente. Alros que l'arrivée d'Eloranta avait été décevante contre les espoirs qu'on avait mis en lui, le défenseur finlandais voulait montré qu'il n'était pas une erreur. Il s'entraîna durant la saison morte et avec l'intention de faire l'équipe, il voulu montrer qu'il était de taille. À cette époque, les Flames lui firent savoir qu'ils allaient le laisser prendre le chemin de l'Europe s'il ne faisait pas l'équipe. Jouant d'une manière plus relaxe, comme un vétéran, Eloranta impressionna les Flames qui lui firent une place devant une jeune recrue qui voulait se tailler une place : Al MacInnis...

À sa deuxième saison dans la NHL, Eloranta joua les 80 matchs de la saison avec les Flames et récolta pas moins de 44 points, dont 40 passes et termina avec un différentiel de +13. Il connut une saisons similaire en 1983-84, en terminant, comme on peut le voir sur la carte plus haut, avec 39 points en 79 matchs et un différentiel de +12. La saison suivante, la production d'Eloranta diminua quelque peu mais étant tout autant efficace. La saison suivante, comme la plupart des joueurs européens de cette époque, il retourna dans la ligue suédoise avec le HV 71 Jonkoping. Il sera d'ailleurs nommé meilleur joueur de la Eliteserien lors de cette saison. Fort de ces succès, il revint la saison suivante, en 1986-87, avec les Flames, mais il reprit le chemin de la Suède après 13 matchs avec l'équipe albertaine... Probablement que certain aiment mieux jouer en Suède qu'en Alberta...

Il continua d'évoluer en Europe, se promenant de la Suisse à la Suède avant de terminer sa carrière en 1996 dans la seconde division finlandaise...

Les Pelicans Lahti, équipe avec qui il termina sa carrière, ont retiré son numéro 17. C'est dans cette même ville qu'il avait débuté sa longue carrière en 1974.

Il fut d'ailleurs l'entraîneur de cette équipe de 1996 à 2002. Il a également entraînéen Suisse et en Suède. Sa dernière expérience derrièrele banc fut en deuxième divisions finlandaise avec le Heinolan Kiekko...

Il fut intronisé au Temple de la renommée de Finlande, le Jääkiekkoleijona, en 1996. Comme on donne un numéro suite à une intronisation, Eloranta a le numéro 105, ce qui veut dire qu'il est le 105 intronisé à ce club sélect...

Pour votre information, notre meilleur, Esa Tikkanen, intronisé en 2004, possède le numéro 143 et Teppo Numminen sera intronisé bientôt et devrait se mériter le numéro 202...


Aucun commentaire: