Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 26 novembre 2010

Les Four Broncos


Je parlais il y a deux jours du film de Lance et compte qui sort aujourd'hui. J'ai oublié de dire quelque chose par rapport à l'inspiration de l'histoire principale...

Comme tout le monde le sait, Réjean fait de la chronique dans Lance et compte. Il patche pleins d'histoire prise dans l'actualité ou dans ses souvenirs journalistiques et les met sous la forme dramatisés en condensé dans l'univers qu'il a créé... En fait, tout le monde fait ça, ça s'appelle s'inspirer, mais Réjean en abuse un peu trop et c'est ce qui fait son charme ou son contraire, c'est selon...

Voici donc fort probablement d'où il a pu prendre une certaine inspiration pour l'élément déclencheur de son film...

Voici Joe Sakic alors qu'il évoluait dans le junior avec les Broncos de Switft Current, bien avant de devenir le meilleur joueur de toute l'histoire des Nordiques de Québec/Avalanche du Colorado Désolé pour Peter Stastny et Michel Goulet, mais selon moi Joe fut dans une classe à part...

Joe Sakic a débuté dans le junior à la fin de la saison 1985-86 en jouant quelques match avec l'équipe alors qu'elle était à Lethbridge en Alberta. Sachez d'ailleurs pour votre nerditude, que les six frères Sutter qui ont évolué dans la NHL ont joués à Lethbridge pour les Broncos...

En 1986, la concession déménagea à Swift Current dans l'ouest de la Saskatchewan et allait devenir une équipe au destin en somme unique...

Lorsque la franchise fut acquise par des intérêts locaux de Swift Current, c'était en fait en vue d'un retour dans cette ville. Avant d'aller à Lethbridge, l'équipe évoluait dans la ligue de l'Ouest à Swift Current de 1967 à 1974. La population de Swift Current en entier était donc en extase face au retour du hockey junior dans la ville après 12 saisons d'absence, surtout en sachant que la concession qui faisait un retour en ville avait remporté le championnat de la WHL il n'y a pas si longtemps. Ce que la population et l'équipe ne se doutait pas, c'est qu'elle allait bientôt avoir à dealer avec la tragédie dont l'issue allait être impressionnant...

Le 30 décembre 1986, l'équipe était à bord d'un autobus en direction de Regina lorsque que le véhicule eut un accident en glissant sur une plaque de glace noire et en frappant d'autres véhicule à la sortie de la ville. Le résultat, quatre joueurs de l'équipe sont tués... Leur nom : Trent Kresse, Scott Kruger, Chris Mantyka et Brent Ruff, le frère de l'actuel coach des Sabres... La tragédie marqua énormément la ville de Swift Current qui leur fit des funérailles publiques...



Outre Joe Sakic, parmi ceux qui étaient présents lors de la tragédie, il y avait entre autre Dan Lambert. Les fans des Nordiques se rappelleront de Dan Lambert, défenseur franco- manitobain qui portait des lunettes sous sa visière... Il y avait également dans l'aventure le jeune Sheldon Kennedy...

Vous comprendrez la twist étrange de l'histoire...

Si le nom de Sheldon Kennedy est tristement associé à un autre nom, c'est celui de Graham James, entraîneur dont on sait qu'il fut condamné pour avoir abusé du premier lors de son passage dans le junior. Et bien sachez qu'avant que l'on sorte les histoires de scandales sexuels de James, ce dernier était très respecté entre autre pour la manière dont il a dirigé l'équipe suite à ces événements...

Mené entre autre par un joueur qui deviendra l'un des grands leaders du hockey de son temps, la troupe de James fit outre du deuil et poursuivit la saison tant bien que mal... Sakic mena ses troupes en récoltant en tout 133 points dont 60 buts... Il fut nommé recrue de l'année et meilleur joueur de la section Est de la WHL pour la saison 1986-87... C'est d'ailleurs l'été qui suivra la saison où Sakic et les Broncos eurent cet accident que les Nordiques firent l'un des gestes les plus important de leur histoire, repêcher Sakic au 15e rang au total...

Sakic mena la troupe de James une saison de plus alors qu'il s'afficha comme un véritable joueur dominant, étant nommé joueur de l'année 1988 de la WHL. Il remporta le championnat des marqueurs de la saison en enfilant 78 buts et récoltant 82 passes pour un impressionnant total de 160 points... Sakic partit pour Québec à l'été pour aller aider une équipe plus qu'en perte de vitesse, laissant derrière lui une équipe ayant été capable de se relever dignement d'un tragique événement...

D'ailleurs, au départ de Sakic, les Broncos n'avaient pas encore fini de montrer au reste du monde du hockey qu'ils avaient du coffre... En 1988-89, les Broncos se sont montés en véritables souverains du hockey junior... De 6e dans l'est lors de la saison 1986-87, ils étaient passés 4e la saison suivante pour finalement dominer la ligue en terminant avec la meilleure fiche non seulement du circuit mais du hockey junior canadien en 1988-89 avec 111 points, soit 55 matchs victorieux, un match nul et que 16 défaites... Et comme prévu, ils ne firent qu'un raz-de-marée en arrivant au tournois de la Coupe Memorial...

La Coupe Memorial se tint cette année-là à Saskatoon et la finale opposait les Blades de l'endroit aux Broncos. Et bien dans un chaud duel entre deux équipe de la province, non pas juste de la ligue, les Broncos l'emportèrent 4 à 3 en supplémentaire dans un match épique...

Cela venait de clore le deuil de l'équipe...

Dan Lambert fut nommé meilleur joueur de la Coupe Memorial en plus d'être nommé meilleur défenseur de la WHO pour la saison 1988-89... Il récolta en tout 102 points durant cette saison... En tout, il ne jouera que 29 match dans la NHL entre 1990 et 1992, tous avec les Nordiques qui l'avaient repêché au 6e tour, 106e au total, en 1989... Sixième tour, il devait bien y avoir un hic à quelque part...

Graham James, l'homme derrière l'aventure rédemptrice de l'équipe, fut nommé homme de l'année 1989 par le Hockey News pour la manière dont il a géré le drame jusqu'aux plus grands honneurs... Malheureusement, ce vent de sympathie se dissipa quelques temps plus tard lors qu'on eut vent des moeurs secrets de ce dernier lors qu'il était à la barre de cette équipe...

Un trophée nommé le Four Broncos Memorial Award remis au meilleur joueur fut instauré par la ligue en 1988... C'est d'ailleurs l'un des coéquipiers de ces Four Broncos, Joe Sakic, qui le remporta en premier...

Parlant de Joe Sakic, vous ne serez peut-être pas surpris d'apprendre que ce silencieux leader n'a jamais parlé publiquement des événements du 30 décembre 1986 par la suite... Ni des mésaventures de son entraîneur...

Les numéros 8 de Scott Krueger, le 9 de Brent Ruff, le 11 de Chris Mantyka et le 22 de Trent Kresse sont les seuls numéros retirés par l'équipe à ce jour. Même le numéro de Sakic n'a jamais été retiré...

On retrouve depuis l'événement un trèfle à 4 feuilles avec les 4 numéros sur l'épaule des joueurs des Broncos afin de commémorer cet important épisode de leur histoire qui a donné du courage aux autres joueurs ayant survécu à la tragédie jusqu'aux plus grands honneurs...

Les Broncos célèbrent présentement leur 25e saison dans la WHL et ils ont tenus à marquer ce fait tout en mentionnant sur le logo des festivité l'événement fondateur de l'équipe...



À quoi bon la fiction quand on peut tout tirer du réel?

Aucun commentaire: