vendredi 12 novembre 2010

Pourquoi j'aime le nouveau format du match des étoiles...





Je déteste encore plus les matchs des étoiles que les tirs de barrages... C'est inutile, c'est sans intérêt et c'est surtout une version édulcorée du hockey...

Ne m'y prenez pas, j'aimais beaucoup les matchs des étoiles et les confrontations quand j'étais plus jeune... Comment oublier Pavel Bure dans les concours d'accélération ou encore Raymond Bourque et les cibles... Comment oublier les performances de Mario le magnifique chez lui en 1990. Comment oublier les slapshot d'Al Iafrate ou d'Al MacInnis... Mais justement, en vieillissant, on dirait que mon intérêt pour les matchs des étoiles est allé proportionellement en décroissant à mesure que je prenait de l'âge au point tel d'en être totalement indifférent...

On a tout essayé pour les matchs des étoiles afin de les rendre intéressant, Est contre Ouest, reste du monde contre l'Amérique, ta mère contre ma mère et j'en passe et ça n'a jamais vraiment cartonné... En fait, le seul match que j'ai bien aimé récemment était celui où nous, fans du Canadien, avions envoyé Mike Komisarek, ce traître, au match... Enfin avec la seule chose qu'il pouvait faire, checker, il apportait du mordant à ce match sans intérêt...

Rien n'y fait, je n'aimerais jamais les matchs des étoiles, ces infopubs pour marchés en danger...

Toutefois, j'ai bien souri quand j'ai vu le concept du prochain match des étoiles : deux capitaines qui sélectionneront les joueurs... On s'entend, le résultat devrait être tout autant ordinaire, un match sans intérêt, mais le principe m'a fait rire...

Remettez vous dans votre expérience de secondaire... Je n'était absolument pas sportif au secondaire, j'étais plus le type à découvrir le groupe hardcore ou metal le plus obscure possible avec mes amis pour être différents des autres. J'étais plus occupé à écouter des disques en vinyles de thrash metal des années 80 que d'écouter le hockey, c'est d'ailleurs pourquoi je ne connais rien du hockey de la fin des années 90 et je crois que ce n'est pas bien grave... Je méprisait même la plupart des joueurs de football et de hockey de mon école parce qu'ils représentaient tout ce que je ne voulais pas être et ils me le rendaient très bien lors des cours d'éducation physique. J'ai été souvent le dindon de la farce qui se faisait choisir en dernier lorsqu'on faisait les équipes lors des cours... Parce dans un cours d'éducation physique, une valeur universelle fait en sorte que les plus athlétique ont une voix. Une personne peut être le meilleur dans la plupart de ses cours, si il n'est pas bon en éducation physique, il sera même méprisé par certain professeur comme c'était le cas pour moi parce que je le méprisait personnellement pour être l'autorité dans ce que je déteste...

Où je veux en venir avec ça?

Prenez un joueur de hockey vedette dans la NHL. Il a été le meilleur de ses ligues depuis toujours, probablement le plus athlète depuis qu'il est un marmot, il a probablement été le premier à être pris dans une équipe quand il n'était pas celui qui faisait les équipes... En faisait des équipes comme dans le hockey de rue pour le match des étoiles, certains joueurs auront à faire enfin face au fait qu'ils seront pris en dernier... Quelle victoire...

En fait, non... Ça ne veut rien dire parce que c'est pour une chose inutile, pour un match des étoiles...

Ça me rappelle de cet épisode de Freaks and Geeks, cet excellente série du début des années 2000, où un des nerd essaie de changer ce système en demandant au professeur de changer le système pour donner la chance à lui et ses amis de se faire valoir en faisant les équipe de baseball... Le résultat : rien, ça ne marche pas... Les cours d'éducation physique sont comme un système universel qui ne changera jamais...

Vraiment, j'aime pas les matchs des étoiles, ça nous prive de hockey durant un week-end et c'est fait pour les enfants... Essayez ce que vous voudrez, ça sera toujours sans intérêt...

__________________________________

Parlant de mon adolescence, pourquoi pas un peu d'un de mes groupe préféré de l'époque (et plus trop de nos jours parce que c'est bien ordinaire), Deicide :



1 commentaire:

Sébastian Hell a dit…

R.I.P.

Par contre, je dois admettre ne pas comprendre l'engouement. S'il avait joué pour les Blues, on ne s'en souviendrait plus.

En plus, une année, il avait une moyenne de 4.05 et Bob Froese a joué deux fois plus de matchs que lui, et les fans étaient sur son dos.

Le Théo de son époque?