jeudi 13 janvier 2011

Deux matchs vraiment plates...

(Dit Clapper, un grand joueur des Bruins)

Avez-vous déjà vu un match de hockey plate?

Vous savez, un match où rien ne se passe où on a le goût d'être sur une chaise de dentiste ou dans les estrades d'un match de baseball...

Brian McFarlane, probablement le plus grand historien du hockey, parle dans un de ses livres de deux matchs qu'il considère comme les pires matchs de tous les temps... Ces match furent tellement plates qu'ils furent à l'origine d'un règlement...

À une certaine époque, il n'y avait pas de règlement concernant les dégagements. Tous les dégagements étaient bons parce qu'en fait, on avait pas encore décidé qu'est-ce qui était un bon et qu'est-ce qui était un mauvais dégagement...

Le 8 décembre 1931, les Bruins reçurent la visite des Americans de New York. Durant ce match, les Americans de New York tentèrent une nouvelle tactique. Aussitôt qu'ils le purent, les joueurs des Americans dégagèrent la rondelle dans le territoire adverse. Comme il n'y avait aucun règlement concernant les dégagements, les Americans dégagèrent 61 fois, laissant un mauvais goût aux fans et surtout aux joueurs des Bruins qui eurent à courir après la rondelle plus souvent qu'à leur tour... La tactique sembla marcher car les Americans remportèrent le match 3 à 2...

Mais comme la vengeance est un plat qui se sert froid, les Bruins décidèrent de présenter une version améliorée de la tactique du 8 décembre lors de la rencontre suivante entre les Americans et les Bruins, le 3 janvier 1932 à New York. Lors de ce match, les Bruins dégagèrent la rondelle à 87 reprises dans un match qui se termina par la marque de 0-0. Imaginez donc un match sans but où l'une des équipe fait courir la rondelle autant de fois... Rien de bon pour vendre le hockey...

Les autres propriétaires d'équipe de la NHL firent pression afin de donner une amende à Jack Adams, le propriétaire des Bruins pour avoir poussé cette tactique au maximum. Le président de la NHL Frank Calder décida de ne pas sévir sous prétexte qu'avec les règlements qui étaient en cours, les joueurs n'avaient pas dérogé et avaient respecté le règlement...

Par contre, avant qu'un autre match de la sorte ne se reproduise, la NHL développa rapidement une règlementation afin de limiter le nombre de dégagement. Le règlement fut imposé durant la saison 1931-32...

C'est à partir de là que certains dégagements se voient refuser et que vous êtes obliger d'expliquer à votre copine pourquoi le dégagement est refusé...




2 commentaires:

Frédérick A. Lavallée a dit…

Très bon blogue! Je ne savais pas qu'un québécois amateur comme moi s'amusait sur ce genre de blogue. J'ai même vu que tu as déjà écrit sur Brian Spencer et Ed Ronan!

Pourrais-tu m'écrire? J'aurais quelque chose d'intéressant pour toi peut-être...

Martin ITFOR a dit…

e-mail moi au martin.itfor@gmail.com