lundi 24 janvier 2011

Un secret de hockey bien gardé à Montréal...


Un ami m'a téléphoné cette semaine avec une petite proposition de sortie, aller voir les Redmen de McGill jouer contre les Patriotes de l'UQTR. L'idée donc d'aller prendre de la bière et d'aller voir du hockey étant toujours un bon plan, j'ai accepté l'invitation... Nous nous sommes donc dirigés vendredi soir vers l'aréna McConnell, juste à côté du maintenant gigantesque Stade Percival-Molson afin d'aller voir une véritable institution du hockey à Montréal, les Redmen de McGill...

Le hockey universitaire est une bibitte souvent oubliée au Québec. Comme on met souvent à l'avant plan le hockey junior majeur parce que les joueurs ont un certain potentiel d'aller évoluer dans la NHL, le hockey universitaire est souvent perçu comme un enfant pauvre du hockey. Souvent, les équipes universitaires recrutent des joueurs qui ont terminé leur carrière dans la LHJMQ et qui désirent continuer leurs études tout en continuant de jouer au hockey... Vous avez donc affaire à des joueurs aguerrit qui n'ont peut-être pas assez bien aguichés les dépisteurs ou qui n'avaient pas nécessairement le size pour atteindre d'autres niveaux. Ce qui est encore plus intéressant, c'est justement qu'on doit se monter une équipe et faire avec, on peut difficilement échanger ou aller chercher d'autres joueurs.

Et à Montréal, nous avons une grande institution de hockey universitaire, les Redmen de McGill, et ils connaissent depuis quelques années de très bons moments... Rien à voir ici avec la comédie qui représente cette vénérable université au football, les Redmen représentent une des équipe à battre dans le hockey universitaire canadien. Ils sont d'ailleurs les champions en titre et avant le match de vendredi, ils avaient une fiche de 20-0-2... Cette équipe truffée de joueurs francophones issus pour la plupart de la LHJMQ sont donc au sommet de leur division (Ontario Est) de la CIS, n'ayant pas connus la défaite cette année...




Comme je viens de le dire, le calibre de jeu est assez intéressant. Si on se rappelle que le joueur qui fait l'unanimité chez le Canadien cette saison, Mathieu Darche, n'a pas joué dans la LHJMQ et a joué avec les Redmen avant d'entreprendre son chemin qui l'a mené cette saison avec un poste régulier avec le Canadien, vous voyez qu'il peut y avoir des perles qui jouent dans ce circuit. Cette saison, le joueur le plus spectaculaire des Redmen est Francis Verreault-Paul, un jeune joueur innu natif de Masteuiash ayant joué son junior avec les Saguenéens de Chicoutimi. En 18 matchs cette saison, il a un total impressionnant de 28 buts... C'est du but en ta...

Si je ne me trompe pas, les Patriotes de l'UQTR ont toujours eu de très bonnes équipes, ne serait-ce qu'il s'agit de la seule université francophone du Québec à posséder une équipe d'élite. Si je me fit à sa fiche contre les Redmen tel qu'indiqué dans le programme, 63-141-17 en 221 matchs, les Patriotes ont souvent eu le dessus sur les Redmen. Mais vendredi dernier, on n'aurait pas pu savoir que les Patriotes étaient les deuxièmes au classement de leur division... Malgré le fait que le match se soit terminé par une marque pas très égale, 4-0, la boucherie aurait pu être pire. L'équipe de l'UQTR a joué d'une manière molle et pas très concise, ce qui a laissé du lousse aux joueurs des Redmen pour installer un système de passe et de possession qui aurait pu être redoutable si le gardien des Patriotes n'avait pas été aussi alerte... Vous savez, quand on dit qu'un gardien qui laisse passer 4 buts a un bon match...

Pour ce qui est de la foule... Comme vous vous en doutez, ce n'est pas la cohue dans l'aréna McConnell. Il y a environ 200 personnes, anglophones pour la plupart, qui supportent l'équipe locale. Il y a un mélange de jeunes étudiants qui sont en bwésson, des équipes de hockey mineur et autres vieux supporteurs des Redmen en plus de quelques journalistes et peut-être des dépisteurs... L'aréna d'ailleurs n'est pas chauffée, donc vous allez garder votre "froque" sul'dos par un soir de janvier... Dommage parce que mon ami avait son chandail des Jets de Winnipeg...

Au prix du billet (7$, 4$ pour étudiants, gratuit pour les enfants), il s'agit d'un bon coup pour aller voir du bon hockey en famille comparativement au hockey du Junior de Montréal. La bière est moyennement chère, 4,50$ pour une cannette de Molson Ex, mais au moins vous n'avez pas droit à de la Bud Light ou autre bière sans goût... C'est donc un bonne petite sortie qui ne coûte pas trop cher... Pour une couple de bière au Centre Bell, vous avez votre soirée...

En remportant le match de vendredi dernier, les Redmen ont assuré le championnat de saison régulière de la OUA (Ontario University Athletics), rendant la pole hors d'atteinte pour l'université Western (de London, Ontario).

Il reste quelques matchs en saison régulière et les séries éliminatoire vont battre leur plein. À moins d'une catastrophe, l'équipe semble prête pour la guerre... Ça fait un peu Rouge et Or comme position, mais bon... Ça reste selon moi un des meilleur rapport qualité-prix en matière de hockey en matière de hockey à Montréal... C'est certain que vous pouvez aller vous faire jeter de la poudre aux yeux en allant voir Québec-Montréal, mais vous pouvez aller voir des joueurs qui se donnent corps et âme devant une petite foule à jouer du hockey de haut calibre...

Donc si ça peut vous intéresser d'aller voir un match à McGill bientôt comme petit sortie, faites-moi signe. Ça pourrait être intéressant d'aller voir du hockey en groupe, question de jaser en se cantant une couple de bière en regardant du hockey...


2 commentaires:

Anonyme a dit…

bon sujet!

Sébastian Hell a dit…

Toujours partant...

Aussi, je me rappelle dans le temps où Stphane Fiset gagnait des Championnats Mondiaux Juniors, l'UQTR a gagné un titre national. Ils avaient un petit héros à la Desharnais, mais je ne me rappelle plus de son nom.

Sinon, c'est pas mal toujours les Redmen qui font que le Québec se rend en finale...