mercredi 30 mars 2011

Une théorie sur Dale Hunter

Bon, je suis de retour. Si vous ne suivez pas LVEUP sur Facebook, voici la raison de mon absenced 'une semaine. J'ai eu à subir la semaine dernière une chirurgie à un oeil la semaine dernière et une telle opération nécessite un certain temps afin de retrouver une vision aussi bonne qu'avant. Le tout revient progressivement et je peux donc recommencer à écrire malgré que tout ne soit pas revenu comme avant pour le moment. Je tiens à vous remercier très sincèrement pour vos messages d'encouragements pour un retour ainsi que pour que ma petite santé revienne...

Bon, on repart!

Voici la carte recrue de Dale Hunter. Encore une fois, cette carte provient de la collection de mon ami Simon. On peut encore une fois voir par la condition de la carte toute l'affection que portait mon très cher ami envers ce redoutable joueur des Nordiques...

Au centreHunter Front

On mentionne derrière la carte que Dave Hunter existe et évoluait à l'époque avec les Oilers. Outre une photo plus que décevante assez typique de cette série, le derrière nous apprend des choses plus qu'inutiles. On y apprends notamment que Dale récolta deux buts en supériorité numérique, deux buts buts gagnants et deux buts égalisateurs (WTF?) lors de sa saison recrue...

Hunter back

De tous les joueurs ayant porté l'uniforme des Nordiques, je pense que Dale Hunter était mon préféré. Non seulement il .était assez méchant pour rivaliser avec Chris Nilan, un de mes meilleurs, mais il pouvais aussi nous décevoir en scorant des buts. Il y avait bien sûr Peter Šťastný, Michel Goulet ou plus tard Joe Sakic, mais je ne pense pas qu'un joueur ait été aussi important que Dale Hunter pour les Nordiques. Après tout, les Nordiques ont cessé d'être une équipe compétitrice pendant plusieurs saisons suite au départ de Dale Hunter. Simplement à la manière dont nous, les fans du Canadien, détestions ce joueur dans les années 80 montre bien son importance. Les Goulet et Šťastný pouvaient bien marquer, Dale Hunter était le cœur de l'équipe selon moi... Avant de retirer le 19 de Joe Sakic, il faudrait que les Nordiques, lors de leur retour quasi-imminent, devront faire comme les Capitals de Washington l'ont fait en 2000 et retirer le 32 de l'homme de Petrolia...

Parlant de détester Dale Hunter et de son passage avec les Caps...

Pour une raison dont l'alcool a fait en sorte de me faire oublier, je discutais avec un mec dans un bar en écoutant le hockey du Canadien avec un ami l'autre jour et je me suis mis à parler en bien de Dale Hunter... Ça arrive que je parle en bien d'ex-joueurs des Nordiques... Aussitôt que les mots "Dale" et "Hunter" furent prononcés ensemble, le mec, un anglo, s'est exprimé avec un gros "Fuck this guy". Ce qui m'a fait rire c'est que ce n'est pas entant qu'ancien Nordique que le mec détestait Hunter mais bel et bien pour un célèbre geste que le numéro 32 au casque Jofa fit dans l'uniforme des Caps :



Notre interlocuteur émit une théorie à propos de ce geste. Ce serait ce légendaire geste salaud de Dale Hunter qui donna en quelque sorte la Coupe Stanley au Canadien en 1993...

Retournons à ce printemps de 1993. Oui Patrick Roy était en fau, mais le Canadien n'était pas l'équipe numéro un de la NHL lors de cette saison. Rappelons nous juste de quelques noms qui constituaient les Penguins de Pittsburgh... Les Islanders devinrent ainsi l'équipe à battre lorsqu'ils terminèrent l'ère de gloire des Penguins des années 90 en les défaisant en 7 en finale de la Division Patrick. Imaginez donc la force de l'équipe si au premier tour des séries un geste de la sorte n'avait pas écarté le très talentueux Pierre Turgeon.

La théorie de notre ami d'un soir était que sans ce coup de salaud, les Islanders aurait peut-être été plus coriaces face aux Canadiens et ainsi passer en finale... Je vous rappelle que les Canadiens défirent les Islanders en 5 lors de la finale de Conférence. Après une rude série contre les Penguins et sans Turgeon, les Islanders étaient moins compétitifs... C'est quand même intéressant comme théorie parce que selon moi on ne met pas à l'avant-plan simplement le brio de Patrick Roy de la même manière que l'élimination d'autres équipes comme les Bruins les Blackhawks et des Canucks en plus des Penguins tôt en série a permis à des équipes s'étant classé plus bas en saison de se rendre loin en série...

Ah qu'on s'ennuie de l'époque où les Islanders étaient encore une équipe...

Mais bon, c'est une théorie intéressante à propos d'un joueur qui n'a jamais laissé personne indifférent... Même dans une discussion de taverne...

Qu'en pensez-vous?

4 commentaires:

Sébastian Hell a dit…

Bien qu'il faut prendre ce qu'il dit avec un grain de sel et peut-être 40oz de tequila, Michel Bergeron clame souvent que si Stastny était son Lafleur, Dale était son Gainey. Ce qui n'est pas peu dire.

Mais tant qu'à moi, Sakic était Stastny + Hunter. Un joueur unique.

P.S.: un but égalisateur, c'est le but qui envoie en surtemps. Si le score d'une game passe de 1-0 à 1-1, puis de 2-1 à 2-2, c'est juste le deuxième qui compte comme ''game-tying goal'' selon les stats loufoques de la LNH. Aussi con, selon moi, que de ne pas compter un tir qui pogne le poteau comme un tir au but.

Martin ITFOR a dit…

Dans ma tête Sakic était dans son prime avec l'Avalanche...

Martin ITFOR a dit…

ça enlève rien à la qualité du joueur du temps des Nordindes... Au contraire...

Jocelyn T. a dit…

Hunter aurait beaucoup plus de mérite s'il n'avait pas été aussi salaud...ce coup totalement gratuit envers un joueur de talent qui de surcroît est un parfait gentleman....C'est comme quelqu'un qui s'acharnerais sur Jean Béliveau!!

Dommage car comme joueur de Hockey, Hunter pouvait faire de belles choses mais.....