Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 7 juin 2011

Des moyennes astronomiques



Le texte sur Ron Loustel montre que celui-ci a terminé sa carrière avec une affreuse moyenne de 10.00. Il n’est toutefois pas le seul. D’autres gardiens (beaucoup plus connus) ont aussi déjà affiché des moyennes plutôt honteuses à certains moments.

Avant d’être sélectionné au repêchage d’expansion par Nashville, Tomas Vokoun avait été repêché par les Canadiens (9e ronde, 226e au total) en 1994. Il jouera avec les Canadiens de Fredericton, mais sera rappelé par Montréal en 1996-97. Il y jouera pendant une période et accordera quatre buts. Comme il n’a pas rejoué par la suite, sa moyenne de cette année-là (et donc pour l’ensemble de sa carrière à Montréal) s’élève à 12.00.

TVokoun

Rogatien Vachon a vécu une situation un peu semblable, sauf que ce n’était pas au début de sa carrière. Il jouait à Montréal depuis 1966-67. Il y a remporté trois Coupes Stanley, ainsi que le trophée Vézina, avec Gump Worsley, en 1968.

RVachon 001

RVachonendos 001

En 1971-72, alors qu’il obtient moins de temps de glace en raison de la présence d’un jeune gardien recrue, Ken Dryden, il demande à être échangé. Au moment de la transaction (aux Kings), comme Vokoun, il n’avait joué qu’une période et avait accordé quatre buts. Sa moyenne cette année-là avec les Canadiens s’est donc chiffrée à 12.00 également.

Mike Vernon a aussi été dans cette situation. Il est repêché en troisième ronde (56e au total) par les Flames en 1981. Il est rappelé en 1982-83 et joue deux matchs. Résultats mitigés: deux défaites, moyenne de 6.59. Il est également rappelé en 1983-84, mais il ne joue que onze minutes dans un match et les choses ne se passent pas très bien. Il accorde quatre buts. Ceci lui confère donc l’horrible moyenne de 22.22 pour cette année-là.

MVernon 001

MVernonendos 001

Mais la palme revient à Daniel Berthiaume. Il est repêché en 1985 par les Jets de Winnipeg (3e ronde, 60e au total). Il y passe quelques saisons, où il obtient sa part de temps de glace. En 1990, il est échangé aux North Stars du Minnesota. C’est le premier d’une série de déménagement en peu de temps qui le mènent aussi à Los Angeles, Boston et avec les Sénateurs de l’expansion, en 1992-93, avec qui il jouera 25 matchs. L’année suivante, il fait une présence d’une minute. Il reçoit deux tirs et les deux marquent. N’étant plus dans les plans de l’équipe, il ne jouera plus du reste de la saison et terminera donc l’année 1993-94 avec l’astronomique moyenne de 120.00. On le reverra plus tard dans la ECHL et au Roller Hockey, mais c’est ainsi que s’est terminée sa carrière dans la LNH.

DBerthiaume 001

3 commentaires:

Guillaume a dit…

est-ce que tu as un scan du derrière de la carte du Bandit?

keithacton a dit…

@Guillaume
J'ai l'endos de cette carte, mais à ce moment, il n'avait pas encore eu cette "superbe" moyenne. Et comme il l'a eu à la toute fin de sa carrière, à ma connaissance, elle n'apparaît sur aucune carte. Toutefois, on peut voir les stats complètes de Berthiaume (incluant celle de 1993-94) sur legendsofhockey.net. Le total de 120.00 semble toutefois trop élevé pour hockeydb.com, qui indique 0.00. On peut tout de même y voir qu'il a joué une minute et qu'il a accordé deux buts.

Martin ITFOR a dit…

J'aimais tellement le duo Daniel Berthiaume/Pockey Reddick...

Une de mes tante demeurait au Manitoba et elle m'envoyait des revues des JEts à l'époque...