Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 20 juin 2011

Le Temple de la Renommée pour 2011



La saison de hockey est terminée et il est maintenant temps de parler des vrais affaires, du genre, qui sera intronisé au Temple de la Renommée du hockey en 2011.

Le 28 juin prochain, les membre du comité se réuniront afin de

-James M. Gregory, vétéran administrateur de ligues et d'équipes;
-Pat Quinn, ancien joueur, entraîneur et directeur général;
-Scotty Bowman, éminence grise du hockey;
-David Branch, président de la Canadian Hockey League;
-Colin Campbell, ancien joueur et ancien entraîneur et maintenant ex-juge, jury et bourreau de la NHL;
-John Davidson, ancien joueur, ancien annonceur de télévision et présentement président des opérations hockey pour les Blues;
-Eric Duhatschek, journaliste;
-Jan-Ake Edvinsson, secrétaire général de la International Ice Hockey Federation;
-Mike Emrick, annonceur de télévision;
-Michael Farber, journaliste;
-Mike Gartner, ancien joueur;
-Igor Larionov, ancien joueur;
-Lanny McDonald, ancien joueur;
-Yvon Pedneault, porte-parole de Québécor, euh... journaliste;
-Serge Savard, ancien joueur et ancien directeur général;
-Harry Sinden, éminence grise des Bruins de Boston;
-Peter Stastny: ancien joueur;
-Bill Torrey, Ancien directeur général des Islanders.

On voit donc à la vue de ce comité qu'on ne devra certainement pas s'attendre à une révolution dans le monde du hockey. Il y a encore des personnages sortis des années 70 qui en veulent toujours aux joueurs ayant fait défection vers la WHA, donc oubliez Jean-Claude Tremblay au Temple, et de cette période où la NHL est le seul dépositaire du hockey d'élite, oubliez donc Sven Tumba ou Boris Mikhailov. Malgré le fait qu'une brèche ait été ouverte l'an dernier en intronisant Angela James ou Cammy Granato, le Temple de la Renommée demeure une institution très conservatrice et rancunière...

Si la cuvée de 2010 n'était pas surprenante, je doute encore que le seul joueur de la NHL intronisé, Dino Ciccarelli, soit un joueur si exceptionnel, remarquez que la cuvée 2011 ne sera pas meilleure... Voici les principaux joueurs admissibles à l'intronisation :

- Ed Belfour
- Trevor Linden
- Glen Wesley
- Derian Hatcher
- Stu Barnes
- Mattias Norstrom
- Dallas Drake

Encore une fois, il faut se rappeler une règle de base pour le Temple de la Renommée. Cette institution intronise des joueurs sur ce principe :

"Playing ability, sportsmanship, character and their contribution to the team or teams and to the game of hockey in general."

C'est pour ça que des intronisations comme celle de Dino Ciccarelli me pose un peu problème et elle devient un problème quand elle devient un barème. Si on prend l'intronisation de joueurs comme Clark Gillies, Dino Cicarelli ou encore Pat Lafontaine au Temple de la Renommée comme une porte d'entrée on fait selon moi une petite erreur. Le hockey devrait prendre exemple du baseball et avoir des critère plus sélectifs, quitte à ne pas introniser des joueurs lors d'une année. Un comité de 15 gérontes du hockey ne peut selon moi, malgré le respect que j'ai pour la plupart, avoir un vrai point de vue afin de reconnaître les joueurs.

Nous sommes quand même loin d'une période où des personnes comme Conn Smythe décidait de qui allait être intronisé. L'exemple le plus classique est le refus de Smythe de voir Busher Jackson intronisé parce que ce dernier était un alcoolique...

Tout ça pour dire que selon moi, personne dans cette petite liste ne peut être digne d'être au Temple de la Renommée. Le candidat le plus probable demeure certainement Ed Belfour, mais je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je ne vois pas Ed Belfour comme une légende...

J'ai un âge particulier pour avoir connu l'âge d'or d'Ed Belfour. Rappelez-vous ce gardien sorti de nulle part avec ce merveilleux masque avec un aigle qui va non seulement remporter le Calder, mais le Jennings et le Vézina en plus d'être en nomination pour le Hart (une première pour une recrue) à sa première saison... Le piédestal de Patrick Roy, alors plus grand gardien au monde, était menacé... Toutefois, j'ai l'impression que la carrière de Belfour n'a pas été assez exceptionnelle. Certes, il fut nommée deux fois au sein des premières équipes d'après-saison tout en remportant le Vézina lors de ces saisons, mais c'était au début de sa carrière. Il a mis certainement son nom sur la Coupe Stanley avec une des formations les plus controversées des récentes années, les Stars de Dallas, mais on dirait que c'est le seul de ses hauts-faits de ses années post-Black Hawks... Bref, je ne penses pas qu'Ed Belfour ait connu une carrière tant exceptionnelle pour valoir une place au Temple de la Renommée... Ça me fait penser à l'éligibilité d'Eric Lindros l'an dernier...

Reste ceux qui "attendent"...

Il y a des joueurs attendent depuis quelques années aux portes du Temple. Je ne sais pas par contre si ils méritent vraiment leur place au Temple. Il font peut-être plus parti selon moi de cette classe de joueurs au baseball comme John Olerud ou Will Clark qui connurent des carrière impressionnantes pour être reconnue comme étant assez exceptionnelle pour être au Temple de la Renommée.

Voici ces quelques joueurs qui pourraient être reconnus :

Mike Vernon : On oublie souvent que Mike Vernon fut à une certain époque un réel mur. Il a non seulement aidé les très puissants Flames à remporter la Coupe Stanley, mais il fut également assez important lors des championnats de Red Wings dans les années 90. Si il fut un bon gardien avec des bonnes équipes, reste à voir si sa carrière en tant que telle est assez mémorable pour être digne du Temple. Il fut certes le plus grand gardien de l'histoire des Flames, mais fut il un des plus grands de son époque en général?

Pavel Bure : Si vous avez mon âge, Pavel était probablement votre héros parce qu'au milieu des années 90, Pavel était le meilleur joueur au monde... Cinq saisons de 50 buts dont deux consécutives de 60 buts, c'Est assez remarquable... Sa trop courte carrière lui met probablement une épine dans le pied mais il demeure selon moi toujours un grand joueur qui mériterait sa place...




Joe Nieuwendyk : Une carrière de 564 buts, 562 passes pour un total de 1126 points en 1257 matchs. Trois Coupe Stanley dont un Conn Smythe, deux saisons de 50 buts en plus d'être reconnu comme ayant été un très grand leader, il y a par cotnre quelque chose qui fait en sorte que Nieuwendyk ne fait pas parti des plus grand. Même s'il avait un style particulier et une personnalité forte, je ne se sais pas si il fait parti de cette classe de joueurs qui ont eu beaucoup de succès mais qui ne démontrent pas des qualités exceptionnelles pour être considéré comme une légende... Il n'a par exemple jamais été nommé dans une équipe d'étoile d'après-saison, ce qui signifie qu'il ne dominait pas la NHL à une période donnée... Mais seulement pour faire de la publicité dans le marché de Dallas, Nieuwendyk semble être une option. N'oubliez pas qu'introniser des joueurs dans des petits marché semble être une bonne stratégie pour faire de la promotion





Pierre Turgeon : Pierre Turgeon est exactement l'archétype du joueur ayant connu beaucoup de succès sur glace mais ne démontrant pas assez de qualités exceptionnelles et de reconnaissances personnelles et d'équipes pouvant lui permettre d'entrer au Temple de la renommée.

Dave Andreychuk : Pour la même raison dont je n'aime pas l'intronisation de Dino Ciccarelli l'an passée ou que je ne pense pas que Pierre Turgeon devrait se retrouver au Temple. Andreychuk a beau être le vingt-septième meilleur marqueur de tous les temps, sa carrière est selon moi trop fade pour être reconnue comme étant exceptionnelle. Son impressionnant total de point est en partie due à la longévité de cette dernière. Il est présentement le 5e joueur ayant joué le plus de matchs dans la NHL. Malgré qu'il ne semble pas selon moi un bon candidat, il sera probablement intronisé un jour... Le fait qu'il fut un capitaine lors de la conquête de la Coupe Stanley d'une équipe du Sud doit aider...

Sergei Makarov : Premier des grands joueurs soviétiques à avoir évolué dans la NHL, on ne reconnaît jamais assez la carrière de ce grand joueur. Certes il ne fut pas le meilleur joueur lors de son passage dans la NHL, mais lors de ses années avec le CSKA, il fut probablement avec son coéquipier Igor Larionov (qui est sur le comité de sélection) le plus grand joueur n'évoluant pas dans la NHL. Si on est assez "open" pour reconnaître l'importance historique de Makarov en tant que premier joueur soviétique ayant eu une importance dans la NHL et de grand joueur des années 80 en URSS et au niveau international, Makarov est un sérieux candidat...

Doug Gilmour : Un autre joueur avec des statistiques totales assez impressionnantes. Tout comme Andreychuk, Gilmour a joué longtemps une carrière assez inconstante. Oui son passage avec les Leafs fut assez impressionnant, il fut même nominé pour le trophée Hart, mais en tant que fan du Canadien, on sait que la carrière de Gilmour est inconstante. Si on croit à la Toronto Connection dans la décision, il sera intronisé un jour...

Guy Carbonneau : Avant d'être un entraîneur assez ordinaire, Carbo fut sans aucun doute l'un des joueurs les plus important en son genre. On pourrait reconnaître Carbo comme ayant été un des meilleurs joueurs d'avant défensif en le nommant au Temple et il devrait l'être parce qu'il a su développer cette position et qu'on le reconnaît pour cela. Ce fait est selon moi digne d'une intronisation et je ne dis pas ça en tant que fan du Canadien et des Sags...

Phil Housley : Défenseur très efficace quoi que silencieux. Il fut très constant et efficace, des choses très appréciés. Le fait qu'il n'ait jamais fait parti d'équipes gagnante ou qu'il n'ait jamais remporté de prix individuels brouillent les pistes...

Je sais qu'il y en a d'autres comme Eric Lindros, Adam Oates ou Alexander Mogilny, mais bon...

Voici une autre bonne nomination suite à l'élection de l'an passée :

France St-Louis : Je ne veux pas entrer dans le si un tel est au Temple trop, mais si on a débuté l'intronisation de femmes au Temple de la Renommée, cette grande dame du hockey féminin devrait s'y retrouver.

Je peux y aller avec des oubliés du temple par contre :

Jean-Claude Tremblay : Légendaire défenseur saguenéen dont je défends la cause de son intronisation depuis longtemps... On a souvent déploré son départ vers la WHA comme la cause de sa non-intronisation, ce qui fait que de nos jours le Temple de la Renommée apparaît toujours comme un country club de la NHL. Tremblay fut un joueur très important aux succès du Canadien dans les années 60 et à la formation des Nordiques. Il possédait un style unique dont on fait souvent écho de par ses passes précises et spectaculaires. Bien plus que plusieurs joueurs intronisés au Temple de la Renommée, on reconnaît souvent qu'il y a un style Jean-Claude Tremblay de jouer au hockey. Injustement écarté du Temple selon moi...




Rogatien Vachon : Vachon est sans contre-doute l'un des gardiens les plus spectaculaires des années 70. Sa carrière avec le Canadien et les Kings fut remplis de sommets et de succès que l'on a jamais vraiment su reconnaître à mon avis. On oublie souvent que les Kings furent une équipe redoutable dans les années 70 dont la mémoire est embrouillée dans cette guerre idéologique entre les Flyers et le Canadien. Le succès de cette équipe fut entre autre due à Rogatien Vachon...

Gilles Meloche : Si sa carrière n'a pas rayonnée parce qu'elle a prit son envol qu'à son arrivée avec les Stars parce qu'il évoluait au sein d'une franchise faible (les Seals/Barons), il est indéniable que Meloche fut un des meilleurs gardiens de son époque. Ses statistiques ne peuvent le montrer objectivement, mais ses talents ont toujours été reconnus...

Mike Liut : Sans aucun doute l'un des meilleurs gardiens des années 80. Mais tout comme pour Gilles Meloche, Liut évoluait avec des équipes médiocres, les Blues et les Whalers par la suite. On reconnaîtrait probablement Mike Liut plus à sa juste valeur s'il avait passé sa carrière avec une bonne équipe tout comme à ses dernières années avec les Capitals. Si l'on reconnaît de nos jours Patrick Roy comme étant le pionnier de la position de gardien tel que l'on reconnaît, c'est peut-être parce que Mike Liut n'a jamais mis son nom sur la Coupe Stanley. Néanmoins, il fut incontestablement l'un des plus grands des années 80...



(De loin le gardien le plus stylé de tous les temps...)

À cette liste on peut rajouter beaucoup de noms comme Ron Ellis, Ralph Backstrom, Roger Crozier, Rick Middleton ou Reggie Leech...

Je parie qu'on va être surpris par contre...

Mais je vais essayer avec Pavel Bure, Guy Carbonneau (pourquoi pas?), Joe Nieuwendyk et Sergei Makarov pour être intronisé en 2011... Je pourrais donner Jean-Claude Tremblay, mais je vais être réaliste...

Et vous, qui voyez-vous au Temple?

Aucun commentaire: