Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 14 juin 2011

Oiseaux de malheur?


Gary Bettman semble avoir en horreur les déménagements d’équipe. Avant le déménagement des Thrashers, il fallait remonter à 1997 pour le précédent. Il y eut toutefois des périodes où il y en a eu plus. Tellement que certains joueurs semblaient avoir un don pour se retrouver avec des équipes qui ont éventuellement déménagé. Un peu comme des oiseaux de malheur? J’en ai repéré quelques uns. Il y en a sûrement d’autres. (Pour les fins mon « enquête», j’ai considéré comme deux équipes différentes l’équipe avant et après le déménagement. De plus, j’ai éliminé ceux qui ont joué toute leur carrière ou presque avec la même équipe, (comme Thomas Steen, qui n’a joué qu’avec les Jets), car un en un, c’est trop facile.)

Doug Smail a joué de 1980 à 1993. Ce compteur de 210 buts a passé la majeure partie de sa carrière avec les Jets de Winnipeg, où il a débuté. En 1990-91, il est échangé aux North Stars du Minnesota. L’année suivante, il signe avec les Nordiques, qui sont encore dans leur période difficile. Il termine sa carrière dans la Ligue Nationale avec les Sénateurs de l’expansion. Trois de ses quatre équipes ont donc par la suite déménagé. Il ne reste que les Sénateurs, avec qui il a joué 51 matchs. Les Sénateurs qui, en passant, n’ont peut-être pas déménagé, mais qui ont quand même fait faillite en 2002-03. Il a donc joué 94% de ses matchs pour des équipes qui ont par la suite déménagé. (794/845)


DSmail 001

Gary Croteau est originaire de Sudbury. Il débute sa carrière avec les Kings en 1968-69, mais il n’y joue que 14 parties. En 1969-70, il passe aux Red Wings, avec qui il joue 10 matchs. Il ira ensuite passer 4 ans avec les Golden Seals, avant de rejoindre les Scouts de Kansas City de l’expansion en 1974-75. Il y sera les deux ans que durera l’aventure des Scouts avant de déménager au Colorado avec le reste de l’équipe en 1976. Il y sera un autre 4 ans, jusqu’en 1979-80. Trois de ces cinq équipes ont donc éventuellement disparues et il y a joué 96,5% de ses matchs (660/684).


GCroteau 001

Mike Christie est natif du Texas, fait plutôt rare, surtout chez les joueurs des années 1970. Son père était toutefois un canadien qui travaillait dans l’industrie pétrolière et Mike a grandi à Calgary. Il débute avec les Seals en 1974-75. Il déménage à Cleveland avec l’équipe en 1976-77. Au cours de l’année suivante il passe aux Rockies. Comme Croteau, il fut capitaine pendant un moment. Il termine toutefois sa carrière en 1980-81 en jouant 9 matchs pour les Canucks, la seule équipe qui demeure. Il a donc joué 97,82% de ses matchs (403/412) avec des équipes défuntes.


MChristie 001
(Remarquez les enfants avec les chapeaux blancs derrière...)


Ceci est presque autant que notre dernier joueur, Daniel Bouchard. Il a été repêché en deuxième ronde (27e au total) par Boston en 1970. Il n’y jouera toutefois pas. Il est plutôt sélectionné par les Flames d’Atlanta au repêchage d’expansion en 1972, où il jouera sous les ordres de Bernard Geoffrion. Bouchard y sera jusqu’en 1979-80, après quoi il déménagera à Calgary avec le reste de l’équipe. Il n’y jouera toutefois que 14 matchs, avant de se retrouver à Québec, pour la période la plus intense de la rivalité Canadiens-Nordiques. Il terminera sa carrière en 1985-86 avec les Jets. Donc, outre ses 14 matchs à Calgary, il a passé le reste de sa carrière avec des équipes disparues (641/655, 97,86%). Il dépasse donc Christie de peu.


DBouchard 001

Par ailleurs, si on regarde seulement le nombre d’équipe et on ignore le pourcentage de matchs joués, Chuck Arnason mérite une mention honorable. Dans sa carrière qui va de 1971 à 1979, il a joué 401 matchs avec huit équipes, dont les Flames d’Atlanta, les Scouts de Kansas City, les Rockies du Colorado, les Barons de Cleveland et les North Stars du Minnesota. (5 équipes disparues sur 8) Il a aussi joué à Montréal et à Washington, mais c’est avec les Penguins de Pittsburgh qu’il a joué le plus longtemps (149 matchs).


CArnason 001

Doit-on rappeler que ces mêmes Penguins ont plus tard fait faillite en 1998 et ont été récupérés par un de leurs principaux créanciers, un certain Mario Lemieux?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Mike Sillinger; 12 équipes et celles-ci sont toujours actives dans la NHL ...