mardi 21 juin 2011

Séparés à la naissance...

J'aime bien voir ces cartes de hockey une à côté de l'autre...


Jum Jarmo Myllys front

Jum Jimmy Waite front

Elles ne sont pas une à côté de l'autre, mais bon...

Est-ce que j'étais le seul à espérer que Jarmo Myllys devienne le plus grand gardien de but du monde à une certaine époque? C'était quand même à une époque où il n'y avait pas de gardiens finlandais dans la NHL... En plus que son nom sonne comme "milice"... Ça fait assez barbare du Nord comme nom...

Jum Jarmo Myllys back

Malheureusement pour lui, tout comme l'autre gardien ici présent, la carrière de Milice dans la NHL fut courte... Après cette saison inaugurale désastreuse des Sharks, Myllys retourna en Europe et ne revint jamais dans la NHL, prenant le chemin de la Suède en 1992 après que ses droits furent envoyés aux Leafs. Il connut par contre une bonne carrière en Finlande et en Suède ainsi que sur la scène internationale, se retirant après la saison 2004-05 à presque 40 ans... Donc c'est peut-être une question de circonstance et d'adaptation qui ont fait de la carrière de Myllys dans la NHL un échec...

Sachez pour votre culture générale que Jarmo Myllys a marqué le premier but de l'histoire par un gardien en Elitserien, la ligue d'élite suédoise... C'était le 19 janvier 1999 dans un filet désert alors que son club de Lelea affrontait le Leksand IF dans une victoire de 4 à 2...

La carte de Jimmy Waite est belle à l'arrière...

Jum Jimmy Waite back

Si je voulais que Jarmo Myllys devienne un grand gardien de la NHL, c'était pire pour Jimmy Waite... Jimmy Waite fut véritablement mon premier héro du hockey pour la seule raison que je l'ai vu joué, que je l'ai rencontré ti-cul et eu son autographe et compagnie... Bref, il était probablement meilleur que Patrick Roy dans mon cœur à une certaine époque ne serait-ce que parce que c'était le gardien vedette des Saguenéens de Cicoutimi...

J'ai déjà conté quelques histoires que j'aime bien me remémorer sur Jimmy Waite, permettez-moi de faire un petit copier-coller de ces textes comme un humoriste qui met tout ses gags du Grand Rire Bleue et de Juste Pour Rire dans son one man show... D'ailleurs je pense bientôt me starter mon propre one man show de jokes de vieux joueurs de hockey, y'a un niche à prendre et comme il y a bien des humoristes que je trouve absolument pas drôle, je crois que c'est faisable...

Anyway...

Bien qu'il ait eut, en carrière, avec l'équipe des Saguenéens Chicoutimi, une moyenne d'environ 5 buts alloués par matchs, Jimmy Waite était un gros prospect pour la NHL et un héros pour les petits-culs du hockey mineur de Ville de La Baie. À l'occasion d'un évènement spécial du hockey mineur, probablement une fête avant Noël ou à la fin de la saison, les Sags étaient venus pratiquer dans l'enceinte de notre petit aréna dédié au plus grand joueur oublié de l'histoire du hockey, Jean-Claude Tremblay. À cet effet, j'ai été capable de me tailler un chemin jusqu'au célèbre gardien pour lui demander un autographe. Le grand et gros gardien boutonneux et nerveux par l'étrangeté d'aller faire une pratique pour des kids de hockey mineur, a bien voulu me signer un autographe. Et je dis bien gros parce que je vous rappelle que j'ai probablement 7 ou 8 ans, donc un gardien de junior c'est gros. Donc sur un beau morceau de carton se retrouve un superbe "À Martin Sasseville de Jimmy Waite."

Malheureusement, je ne sais plus où est ce carton, but its legacy remains, comme le diraient si bien Spinal Tap...

Quelques temps plus tard, j'ai appris une meilleur nouvelle splendide, Jimmy Waite avait été repêché par les Blackhawks, cette équipe au si beau logo, et tôt dans le repêchage... Wow
! Jimmy n'était pas seulement un king dans notre tête maintenant parce qu'il fut le 8e choix au total des Blackhawks de Chicago. C'était un vrai bon goaler...

Un jour, durant une réunion de famille, afin de me montrer hyper-cool, j'ai dit à mon oncle que j'avais l'autographe de Jimmy Waite, le gardien des Blackhawks. Mon oncle un peu mort de rire m'a dit que Waite n'était pas le gardien des Hawks mais qu'il évoluait dans la Ligue internationale. Il avait raison, à la fin des années 80 et au début des années 90, ça poussait fort devant la cage des Hawks, Waite avait à se tailler une place en luttant avec des Dominik Hasek et des Ed Belfour afin de déloger ces Alain Chevrier, Darren Pang et autres Jacques Cloutier de Chicago. Ce qui fait qu'à cette époque, Waite brillait avec les Ice d'Indianapolis dans l'IHL.

Cependant, ne voulant pas péter ma bulle et faisant preuve d'une logique implacable, j'ai rétorqué à mon oncle que la Ligue internationale c'était plus "hot" que la Ligue nationale... Vous savez, logique implacable, International = plus gros que National. C'est là que mon oncle m'a expliqué que ça marchait pas comme ça dans le hockey...

À la défense de Jimmy Waite, il n'a peut-être pas connu une carrière béton dans la NHL, mais il a trainé sa bosse assez longtemps dans le hockey professionnel qu'on ne peut que le respecter... Il joué un match il y a deux saisons, en 2009-10, en Allemagne. C'est quand même cool pour un gardien que j'allais voir jouer quand il était dans le junior dans les années...

C'est pas pour rien que c'était mon héros...

4 commentaires:

Sébastian Hell a dit…

Moi aussi, comme Myllys, je serais retourné en Europe si mes droits avaient été envoyés aux Leafs...

Pour ce qui est de Waite, il tientm une école de gardiens où il a montré tous ses trucs à son frère Stéphane, qui est maintenant l'entraîneur des gardiens des Hawks (et l'a été pour Khabibulin, Huet, Niemi et maintenant Crawford). Jimmy est le directeur du développement des gardiens des hawks, un titre honorifique plus qu'autre chose.

Martin ITFOR a dit…

Why not... C'est des technicien du filet...

Anonyme a dit…

http://cardboardgods.net/2011/05/26/paul-splittorff/

Fred Landry a dit…

moi aussi j'espèrais que Jimmy Waite devienne un grand gardien, il faisait partie de mes premières cartes quand j'étais petit !