dimanche 24 juillet 2011

Trêve de hockey #47 : Les deux morts de l'histoire du baseball

Le baseball majeur existe depuis 1871, année de la fondation de la Ligue Nationale, donc depuis 140 ans cette année. Ce qui est intéressant avec ce sport qui est clairement différent des autres sports nord-américain, c'est qu'il s'agit à quelques changements mineurs près, du même sport que les gens allaient voir à la fin du 19e siècle.

Bien que vous pouvez peut-être reprocher au baseball son manque d'action, vous serez peut-être surpris d'apprendre que ce sport n'a connu que deux décès depuis les débuts du Baseball Majeur. C'est quand même deux fois plus que dans l'histoire du hockey, mais c'est très peu...

Le premier se nommait Doc Powers, vous savez, ce genre de nom dont seul les américains peuvent avoir... Son décès est survenu en 1909, le 12 avril pour être plus précis. Powers, qui évoluait alors avec les Athletics de Philadelphie, prenait part au match inaugural du Shibe Park, le nouveau stade des Athletics. Pour l'occasion, l'équipe qui deviendra les A's d'Oakland dans les années 60 recevait les Senators de Washington. Une foule spectaculaire d'environ 30000 personnes était entassée dans ce nouveau stade pour assister au début d'une nouvelle ère et apparemment 15000 furent refoulés. Durant le match, Powers, qui était un receveur frappa violemment contre un mur en essayant d'attraper une fausse balle... C'était bien certainement à une époque où les murs des stades n'avaient pas de coussins et étaient directement sur la brique et le bois, où il fallait donc regarder où on va pour attraper une balle...

Sans savoir qu'il était blessé, Powers continua le match. Par la suite, il se fit opérer à trois occasions afin de guérir ces blessures et malheureusement, deux semaines plus tard, il mourut d'une péritonite due à une infection suite à ces opérations.

Mais comme j'ai dit plus haut, sans protection sur les murs, il faut être surpris qu'il n'y ait eu qu'un seul décès...

Cette histoire me rappelle plus celle au hockey d'Howie Morenz, décédé quelques semaines après une violente blessure sur la glace. L'autre décès du baseball, si on veut poursuivre dans l'analogie aux décès du hockey, est plus semblable au seul décès sur glace dans l'histoire de la NHL, celui de Bill Masterton...

Le 16 août 1920, les Yankees recevaient les Indians e Cleveland au Polo Ground de New York. En cinquième manche, la vedette des Indians Ray Chapman affrontait le lanceur Carl Mays. Le lanceur lança une balle sous-marin dont Chapman n'a pu voir arriver. La balle atteignit le frappeur à la tête et un gros son se fit entendre... Le lanceur pensant que la balla avait atteint le bâton de Chapman se dirigea vers ce derneir pour récupérer la balle et la lancer au premier sans se rendre compte que Chapman s'était effondré sur ses genoux. C'est ainsi qu'il s'est rendu compte qu'il était arrivé quelque chose au frappeur dont le sang coulait de son oreille gauche. Aidé de l'arbitre, Chapman se releva et avec le peu d'énergie qui lui restait...

Ray Chapman est décédé pendant la nuit du 16 au 17 août 1920 à 4h du matin. Pour le reste de la saison 1920, les joueurs des Indians portèrent un ruban noir en hommage à leur regretté coéquipier. Il portaient d'ailleurs en octobre 1920 lorsque ces même Indians remportèrent leur première Série mondiale en défaisant les Dodgers en 7 matchs...

4 commentaires:

AppleJacK a dit…

Très instructif, mais une petite erreur. Chapman a reçu une balle sur la tête le 17 août et il est mort dans la nuit du 16 au 17 ? ;-)

Bravo pour tes articles toujours intéressants

Martin ITFOR a dit…

Tout est corrigé, merci pour le commentaire et pour lire La Vie Est Une Puck et des balles des fois...

monsieur seb a dit…

et t'aurais presque pu mentionner John McSherry, l'arbitre qui est mort lors du home opener des Reds en 1997 contre les Expos...

Jones a dit…

J'avoue que je croyais aussi lire McSherry...:)...excellent article tout de même.