lundi 29 août 2011

Willi Plett

(Texte et images de Benoît AKA KeithActon)

Willi Plett a la particularité d’être né à Ascunsion, au Paraguay. Il s’agit du seul joueur de la LNH à être né dans ce pays d’Amérique du Sud. Ses parents étaient d’origine russe et allemande et ils ont déménagé au Canada, dans la région de Niagara, alors que Willi était enfant. Ce n’est qu’à l’âge de 12 ans qu’il commença à jouer au hockey organisé.

Après un détour par le calibre tier-2, il fit un bref stage junior dans la Ligue de l’Ontario avec les Black Hawks de St.Catharines. Malgré des statistiques ordinaires (6-8-14 en 22 matchs), son jeu robuste fut suffisant pour attirer l’attention des Flames d’Atlanta, qui le repêchèrent au cinquième tour (80e au total) en 1975.

Après un passage par Tulsa dans la Ligue Centrale, il parvint à faire le club à Atlanta. En fait, il le fit si bien qu’il gagna le trophée Calder comme recrue de l’année en 1976-77, avec sa fiche de 33-23-56 en 64 matchs, en plus de 123 minutes de pénalité. Ce sont des statistiques très respectables, bien que la course au Calder ne comprenait pas de futures légendes cette année-là, comme Bryan Trottier, qui l’a gagné l’année précédente, et Mike Bossy, qui l’a gagné l’année suivante.

Il continua d’accumuler des statistiques intéressantes et plusieurs minutes de pénalité avec Atlanta et ensuite Calgary, lorsque l’équipe déménagea. C’est d’ailleurs là qu’il atteindra son sommet, en 1980-81, avec une fiche de 38-30-68 et 239 minutes de pénalité.

Il fut ensuite échangé aux North Stars du Minnesota à l’été 1982, où avec le temps, on l’utilisa plus pour ses poings que pour ses points, sa production offensive allant en baissant.

Il fut réclamé au ballotage en 1987 par les Bruins de Boston, avec qui il jouera une dernière saison. À ce moment, sa production offensive fut alors presque nulle (2-3-5 en 65 matchs). Il accumula tout de même 170 minutes de pénalité et aida à sa manière les Bruins à atteindre la finale, qu’ils perdirent contre les Oilers.

Il termina donc sa carrière avec une fiche de 222-215-437 en 834 matchs et 2572 minutes de pénalité. Sur la carte ci-jointe, il est donc photographié dans un environnement familier: le banc des punitions...


WilliPlett7778 001

WilliPlett7778endos 001

5 commentaires:

Luric a dit…

À remarquer que sur la carte, Plett porte le numéro 25. Par contre, à l'endos, il est indiqué 17.

Vive O'Pee-Chee!

Luric a dit…

Bon! Finalement, on en apprend tous les jours... Le numéro 17 est le numéro de la carte et non du joueur.

N'empêche, inscrire un numéro aussi gros juste en dessous du petit bâton de hockey illustré, ça porte à confusion. Voyez la preuve! :)

Luric a dit…

Juste en dessous de la position du joueur, dis-je (RW).

Y a de ces jours...

Bonne journée tout le monde!

keithacton a dit…

@Luric

On te pardonne!

Martin ITFOR a dit…

Je pense que t'as pas assé passé de temps à collectionner les cartes des Barons de Cleveland...