vendredi 23 septembre 2011

Une carte autographiée de Daniel Alfredsson

L'histoire est assez compliqué... En fait, non... Si vous vous rappelez bien, en novembre dernier, j'ai fais une chronique faisant état du fait que je m'étais acheté un paquet de carte Victory (grosse vie sale, non?). J'avais envoyé trois des six cartes du paquets, les joueurs évoluant au Canada, à ces dits joueurs pour les faire autographier. Trois semaines après avoir envoyé les cartes avec une enveloppe pré-affranchie, j'ai reçu celle de Rene Bourque des Flames. C'était à la fin novembre 2010.

Mais je n'avais pas de nouvelles des autres cartes envoyées jusqu'à cette semaine...

Alors que je suis allé récupérer la poste à ma boîte postale, une petite enveloppe était parmi les sempiternels dépliants de restaurant ou d'agents immobilier de Westmont. Dans l'autobus pour retourner à la maison, j'ouvre l'enveloppe, ne remarquant pas que l'adresse sur l'enveloppe était avec mon écriture de débile, et je vois ceci :


Alfredsson Front

Alfredsson Back

J'ai donc finalement reçu l'autographe du capitaine des Senators d'Ottawa 10 mois après lui avoir envoyé... Quelle étrange signature quand même. Il l'a fait par contre comme un vrai champion, au Sharpie!

Mieux vaut tard que jamais...

Reste maintenant la troisième carte...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Changement de sujet : c'est quand que tu réécris le descriptif de ton blogue (les frères K, ça commence à dater...) ?

Et pourrais-tu m'expliquer la phrase "Le mythe est hockey" ? Jeu de mots mitte/puck ?

Merci !

Un fidèle lecteur

Martin ITFOR a dit…

C'est un jeu de mot un peu poche avec la ville est hockey et le fait que je voue un culte au livre Mythologies de Roland Barthes...

Anonyme a dit…

Merci pour l'explication !

Reste plus qu'à trouver une photo de Roland Barthes avec un chandail des Barons de Cleveland (y a des adeptes de Photoshop dans la salle ?) !