mardi 20 décembre 2011

Bob Berry

BBerry 002

(Texte et image de Benoît AKA KeithActon)

Après un bref stage junior, Bob Berry décida de se joindre à l’équipe de Sir George Williams College (faisant aujourd’hui partie de l’Université Concordia à Montréal). En 1968, à l’âge de 25 ans, il signa son premier contrat professionnel avec les Canadiens. Il parvint à jouer deux matchs au cours de la saison 1968-69, mais l’équipe étant talentueuse, il ne put s’y faire une place sur une base régulière. Le tricolore vendit donc ses droits aux Kings en octobre 1970.

L’air de la Californie lui réussit bien, puisqu’il amassa 63 points à son année recrue, soit 9 de moins que Gilbert Perreault, gagnant du Trophée Calder. Il réussit à amasser 36 buts en 1972-73, ce qui lui valut une invitation au match des étoiles, invitation qui fut répétée l’année suivante.

Suite à sa carrière de joueur, il devint entraîneur de ces mêmes Kings en 1978-79. C’est lui qui réunit pour la première fois la fameuse ligne de la Triple Couronne (Marcel Dionne, Charlie Simmer et Dave Taylor). Pendant ses trois ans à leur tête, les Kings obtinrent de bons résultats en saison régulière, mais se firent sortir des séries au premier tour à chaque occasion. Pendant la saison morte en 1981, il démissionna pour remplacer Claude Ruel derrière le banc des Canadiens.

Jusqu'à la nomination récente de Randy Cunneyworth, il fut le dernier entraîneur des Canadiens à afficher un niveau de français passable, quoique Philippe Cantin de La Presse affirme qu'il pouvait quand même soutenir une conversation.

Sa performance à la tête de l’équipe de sa ville natale ressembla à celle avec les Kings. Les Canadiens perdirent au premier tour contre les Nordiques en 1982 et contre les Sabres en 1983. Au cours de la saison suivante, il fut congédié et remplacé par Jacques Lemaire.

Il prit alors la route de Pittsburgh, où il devint le premier entraîneur de Mario Lemieux au niveau professionnel. L’équipe ratera les séries les trois ans que durera son règne. Il prendra par la suite la direction de St-Louis, où il agit comme assistant-entraîneur et assistant-directeur gérant.

Au cours de la saison 1992-93, il redevint entraîneur-chef en remplaçant Bob Plager. C’est finalement cette année-là qu’une de ses équipes réussit à gagner une ronde éliminatoire. Les Blues perdirent au deuxième tour contre Toronto. L’année suivante, les Blues furent balayés au premier tour et Berry dut laisser le poste d’entraîneur-chef à Mike Keenan.

Il occupa par la suite plusieurs postes comme entraîneur-adjoint avec les Sharks, dépisteur professionnel avec les Sénateurs, les Blues, avant de revenir avec les Kings.

Sources: "Canadien: Contrat brisé" de Philippe Cantin, 19 décembre 2011 (cyberpresse.ca), legendsofhockey.net, wikipedia.org

BBerry7677 001

BBerry7677endos 001

3 commentaires:

Anonyme a dit…

c'était un vrai de vrai (buveur de molson)qui savait au moins un peut se débrouiller en français.

Anonyme a dit…

Parler des équipes qui n'ont pas duré longtemps et des joueurs de hockey morts jeunes.

Anonyme a dit…

Bob Berry eut la distinction de se faire huer lors de la pratique Yum Yum en janvier 1984 au Forum. Je le sais, j'y étais...