lundi 28 février 2011

NHL TD - Une émission live...

EN DIRECT LUNDI LE 28 FÉVRIER À 10H

En collaboration avec 25stanley.com nous allons animer une émission lors de la date limte des échanges dans la LNH. De 10h à 16h, participez au #NHLTD, une émission en temps réel animée par JT UTAH et Evelyne Audet diffusé sur Livestream et Twitter (#NHLTD).

(Si la fenêtre n'apparaît pas au complet ici, elle devrait le faire sur 25stanley.com... Blogger à marde...)




Watch live streaming video from 25stanley at livestream.com

dimanche 27 février 2011

Quelques questions à Yvon Lambert!

IMG_0184

Comme je l'avais annoncé la semaine dernière sur le Facebook de La Vie Est Une Puck, Yvon Lambert animait le match du Canadien dans son célèbre bar, le Resto-Bar St-Jacques, situé dans le quartier St-Henri à Montréal... Comme il s'agit d'un de mes spots préférés de Montréal pour aller écouter le match, je me suis donc dirigé vers cet endroit pour rejoindre mon ami Claude après avoir laissé mes parents venus du Saguenay au Centre Bell après un souper à la Cage aux Sports de l'endroit où le très con Michel Langevin était derrière nous à dire des conneries sur le métier d'infirmière... Avant le début du match, monsieur Lambert est venu nous voir pour nous souhaiter une bonne soirée et j'en ai profité pour leur lancer une bonne question qui s'est ensuivit d'une courte discussion...

ITFOR - Monsieur Lambert, c'était comment de jouer contre les Barons de Cleveland?
Yvon Lambert - Et câline, ça c'était dans mes premières années. Bien y'en avait qui était toffes dans cette équipes là qui faisaient qu'ils était quand même pas facile à jouer.
(En fait, c'était pas vraiment à ses débuts... Il a commencé en 1973-74 avec le Canadien et les Barons de Cleveland ont joués dans la NHL lors des saisons 1976-77 et 1977-78. Il voulait peut-être parler des Barons de Clevelant de l'AHL, qui étaient encore dans la ligue lorsqu'il a joué dans ce circuit avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse...)
ITFOR -
C'était qui le plus tough que vous avez joué contre?
Yvon Lambert - Ben chaque équipe en avaittout le temps 2-3 qui étaient vraiment dures, je peux pas direqui était le plus dur...
ITFOR - O'Reilly?
Yvon Lambert - Ah, O'Reilly y'était vraiment tough, pis y'avait Jonathan qui était tough, ah et puis Wensink...En tout cas, bonne soirée les gars...

On revient toujours aux Bruins...



Pour ceux qui ne le savent pas ou qui ne sont jamais allé, il y a d'ailleurs une grande table avec une photo de ce but au Resto-Pub St-Jacques...

Plus tard, avant de partir, nous avons pris une photo ensemble pour mes archives personnelles! Je peux dire qu'il a une méchante patte, elle est plus grosse que ma tête sur la photo...

Suivez mes aventures, la prochaine fois je vais essayer de voir Gilbert Delorme et de lui demander combien de copies il conserve de son fameux vinayl "En Forme Avec Gilbert Delorme"

Mais je vais essayer de m'informer s'il refera des soirées parce que c'était quand même cool... Je vous tiens au courant... C'est quand même sympa d'écouter le hockey dans le même bar qu'un gagnant de 4 Coupes Stanley...

Un paquet de Score

Score paquet


Si vous le savez pas, ça se vend encore des cartes de hockey. Vous pouvez parfois encore retrouver des paquets à côté de la caisse dans un dépanneur lorsque vous allez vous chercher un Pepsi ou une palette de chocolat. Même que cette année, le monopole de la compagnie Upper Deck s'Est vu ébralé alors que la célèbre compagnie italienne Panini qui a obtenu le droit de publier ses propres cartes. Plutôt que de lancer un série du nom de Panini, la compagnie a décidé d'y aller avec une franchise fort populaire dans le gros boom des cartes de hockey du début des années 90, Score...

Je n'avais pas encore vu ces cartes de hockey cet hiver. Nous ne sommes pas vraiment en 1992, quand un dépanneur semble être capable de passer sa boîte de cartes, il n'en recommande pas une nouvelle parce que la demande n'y est pas... J'étais sur la Rive-Sud hier pour aller souper chez un oncle qui demeure à Ste-Julie. En arrêtant dans un dépanneur pour acheter de la bière, j'ai spotté les paquets de Score à côté de la caisse et n'écoutant que mon courage, j'ai sauté sur l'occasion pour en prendre un... Ça a d'ailleurs étonné le kid du dépanneur...

Voici donc les sept cartes du paquet :

#22 - Season Highlight - Giroux's Winner Send Philly to Playoffs

On remarque premièrement le style classique de ces cartes... Tant qu'à faire revivre une franchise très populaire en son temps, pourquoi ne pas reprendre le look classique des Score... Pour ce qui est de cette carte en tant que tel, je n'ai rien personnellement contre une carte qui nous parle d'une défaite des Rangers...

Score - Giroux front

Ce que je n'aime pas de cette carte c'est qu'on a mis la même photo derrière... Étant la seule carte du paquet avec une photo à l'arrière, c'est décevant de voir la même photo...

Score - Giroux back

#143 - Matt Duchene

J'aime bien cette photo de ce jeune joueur, par contre, la couleur de son chandail est étrange...

Score - Matt Duchene front

Score - Matt Duchene back

#270 Josh Gorges

Comme Gorges est un de mes joueurs préféré, une photo comme celle-ci fait en sorte qu'elle est ma préférée du paquet... Bordel que je m'ennuie de Gorges...

Score - Josh Gorges front

Ça me met presque la larme à l'oeil de lire que Gorges a manqué seulement deux match en deux ans derrière cette carte...

Score - Josh Gorges back

#309 - Trent Hunter

Content de savoir que Trent Hunter existe... On ne peut pas connaître tous les joueurs...

Score - TRent Hunter front

Score - TRent Hunter back

#399 - Dany Heatley

Belle photo...

Score - Dany Heatley front

Score - Dany Heatley back

#400 - Ryan Clowe

Un autre Shark...

Score - Ryan Clowe front

Score - Ryan Clowe back

Et la cerise sur le sundae :

#541 - Hot Rookie - Brock Trotter...

Brock Trotter??? Hot Rookie? Sérieusement? Tellement hot qu'il joue en Russie présentement... Je pense que je vais lui envoyer par la poste en Russie pour me la faire autographier... Remarque également qu'il y a la patch du match des étoiles sur le chandail de Trotter, je ne sais pas quand cette photo fut prise...

Score - Brock Trotter front

Score - Brock Trotter back

Si vous remarquez bien le numéro de la carte de Trotter, 541, ça veut dire qu'il y a énormément de cartes dans cette série... Considérant le paquet de carte à 2$ et le nombre de carte dans un paquet, sept, ça fait cher pas mal pour avoir la série au complet... Ne vous demandez pas pourquoi les mecs dans les dépanneurs sont surpris quand vous en achetez un...

mercredi 23 février 2011

La plus belle carte de hockey de tous les temps???

Voici une belle candidate pour le titre de meilleure carte de hockey de tous les temps :

Ken Solheim - Front

Un "Now with..." airbrushé... Que voulez-vous de plus??? Ce qui est étrange avec cette carte c'est le fait que Solheim ait un uniforme des Red Wings airbrushé surtout qu'il avait porté les couleurs des North Stars, équipe auquel il fut échangé... Parlant de cet échange... Ce qui est le plus étrange avec cette carte, c'est que Solheim fit effectivement un retour avec les Stars, mais une saison plus tard, en 1984-85... À la saison 1983-84, donc l'année où il aurait supposément joué avec Minnesota, il appartenait bel et bien aux Red Wings. C'est en septembre 1984 qu'il fut échangé aux Stars en retour de considérations futures... Étrange, ce "Now with Minnesota"... À mon avis, les gens d'O-Pee-Chee étaient gelés raides pour celle-ci, surtout quand on voit le logo des Wings...

Le derrière est assez intéressant. Non seulement on y apprend qu'il a deux sœurs et un frère, mais on apprend également qu'il "joue au baseball pour se détendre en été"... Ce qui est un peu drôle, c'est l'autre fait où l'on apprend qu'il "marqua un but à son premier match de la Coupe Stanley : ce fut le but gagnant du match et du quart de finale contre Buffalo en 1981." Ce qui est étrange c'est la manière dont on nomme un match de série "match de la Coupe Stanley"...

Remarquez également le nombre de point que Solheim empocha en 1980-81 avec Medicine Hat.

Ken Solheim - Back

Sachez d'ailleurs qu'il s'agit de la seule carte de Ken Solheim...

mardi 22 février 2011

L'autre Alexandre Picard...




Vous cherchez qui aller chercher pour compléter l'équipe?

J'ai la solution... L'autre Alexandre Picard...

Au cas où vous ne le saviez pas, il y a un autre Alexandre Picard dans la NHL. Il évolue présentement avec le Rampage de San Antonio de l'AHL, le club-école des Coyotes de Phoenix. Picard a été un choix de première ronde des Blue Jackets de Columbus en 2004 après un très bon stage dans le junior avec la franchise des Castors de Sherbrooke/MAINEiacs de Lewiston. Malheureusement pour les Blue Jackets, Picard n'a jamais remplis les attentes qu'un 8e au total devrait nécessairement remplir. Après s'être promené entre Columbus et Syracuse pendant cinq saison, l'organisation des Blue Jackets a lâché la serviette et l'a échangé aux Coyotes de Phoenix en mars 2010. Depuis, il évolue avec le Rampage où il cumule une moyenne d'un point par match...

Je ne dis pas que Picard pourrait améliorer l'équipe, mais je dis qu'on pourrait peut-être recoller les deux Alexandre Picard pour enfin former un vrai Alexandre Picard de calibre NHL...

Je dis ça de même...

Une petite photo pour le plaisir #43...

lundi 21 février 2011

Now with...

Quoi de mieux que des cartes comme celle-ci avec un bon vieux "Now with..." :

Now with - Steve Smith front
Je vous entends tous vous dire "Steve Smith n'a jamais joué à Buffalo?" Je sais bien qu'à une certaine époque tout les fans des Oilers auraient voulu le voir parti, même pour un autre monde, mais Steve Smith est demeuré un Oilers jusque dans les années 80. Ce qui fait en sorte qu'il y ait un "Now with" sur cette carte, c'est qu'il y avait un autre Steve Smith qui jouait dans la NHL et ce joueur passa des Flyers au Sabres en octobre 1988... Les tatas de Topps/O-Pee-Chee ont aussi bien vérifié leurs information que l'agence QMI et ont inscrit que le Steve Smith des Oilers était celui qui passa aux Sabres... Ça fait une carte unique...

Now with - Steve Smith back

Il y avait aussi des "Now..." annonçant la retraite d'un joueur comme celle-ci de Craig Ramsay, l'actuel coach des Thrashers d'Atlanta

Now with - Craig Ramsay front

Now with - Craig Ramsay back

Il y en avait également des plus rares annonçant que le joueurs est agent libre. Celle-ci a la particularité de nous informer du fait qu'il évolue en Italie... With team in Italy?

Now with - Bob Manno front

Now with - Bob Manno back

Celle-ci avec le redoutable Bob Nystrom est complètement unique. Peu de joueurs ont la mention "Now assistant coach with Islanders."

Now with - Bob Nystrom front

Now with - Bob Nystrom back

Canadien, le film québécois...


Pourquoi ne pas faire un petit jeu...

J'ai essayé de regarder le Canadien jouer au hockey hier en compagnie de mon ami Phil AKA "Tony Tanti" et à force de zigonner avec ma télévision, la match était terminé et je n'ai toujours pas été capable de trouver les joueurs du Canadien affronter les Flames dans mon écran...

Anyway, tout ça pour dire que le match de la Winter Classic était tellement endormant qu'il fallait s'occuper autrement qu'en s'attendant à ce que le Canadien se décide à joueur au hockey... Une chose drôle a été de jaser de Mike Cammalleri. Je disais qu'il avait l'air un peu trop sérieux à en avoir l'air un peu chiant. C'est alors que j'ai lancé un "Je pense que c'est Claude Legault qui le jouerait dans un film québécois sur le Canadien..." La raison est simple, Legault a toujours l'air un peu trop sérieux, il est petit et fait toujours les mêmes jeux...

C'est alors qu'on a commencé à spéculer sur qui jouerait qui...

Alors voilà, selon-vous quel acteur jouerait qui dans un film québécois sur l'édition actueldu Canadien?

Vous pouvez répondre dans les commentaires ou sur facebook, je vais essayer de tout compiler pour faire un cast idéal...

Ça peut aussi être n'importe quoi comme Marcel Leboeuf dans le rôle de Scott Gomez parce qu'il est petit, sympathique, qu'il semble coûter cher et qu'il est ben ordinaire...

Voilà! à vos imaginations...

vendredi 18 février 2011

Un bon coup pour une légende du rock...




Connaissez-vous le rockeur Thor?

Jon Mikl Thor était à l'origine un bodybuilder originaire de Vancouver. En plus de mener une carrière de bodybuilder, Thor poursuivit une carrière de rockeur qui lui fit à long terme une plus grande renommée que sa première carrière. Il est d'ailleurs passé à Montréal l'automne dernier pour une performance lors d'une soirée Total Crap qui s'est suivit d'un spectacle plus pesant au Katakombes. Ce qui m'a marqué lors du passage de ce grand rockeur qui même dans sa cinquantaine peut plier des lames de suspension avec ses dents, c'est qu'il vendait des chandails de hockey des Millionaires de Vancouver...

Si vous ne connaissez pas les Millionaires de Vancouver, sachez qu'il s'agit de la seule équipe qui ramena la Coupe Stanley à Vancouver. Cette équipe de la Pacific Coast Hockey League remporta le bol argenté en 1915, un an avant la première conquête du Canadien. Depuis, une sorte de mystique s'est développée autour de cette équipe. D'ailleurs, c'est en hommage à cette équipe que les Canucks portent un V sur l'épaule de leur chandail régulier...

Mais je trouvais ça étrange de voir qu'un chanteur rock vendait des chandails des Millionaires de Vancouver. J'ai donc googlé un peu et j'ai découvert quelque chose d'assez intéressant. Fan de hockey comme pas mal tout le monde qui demeure à Vancouver, Thor a fait des recherches en 1977 et s'est aperçu que personne n'a les droits pour le logo et le nom des Millionaires. Pas con, il fit les démarches et se porta acquéreur du nom et du logo de l'équipe... À l'époque, l'histoire du hockey était pas mal moins payant que de nos jours, donc personne ne s'est préoccupé de cette acquisition jusqu'à récemment...

Pour Thor, le temps aura eu raison... Récemment, les Canucks de Vancouver voulant se porter unique dépositaire de l'histoire du hockey professionnel local ont acquis les droits des Millionaires de Vancouvers pour une bonne somme d'argent. Thor, qui a porté sur ses épaules avec les moyens qu'il pouvait le nom des Millionaires pendan tant d'années s'est senti plus qu'honoré de passer le flambeau de ce glorieux passé du hockey vancouverois à ceux qui ont le pouvoir de l'exporter à de plus hauts niveaux... Gageons également que ce flair qu'il eut dans les années 70 lui a rapporté une bonne somme d'argent 33 ans plus tard...

Je ne peux être qu'impressionné par ce geste...

À noter d'ailleurs que les Canucks n'ont pas perdu de temps pour mettre sur le marché des objets à l'effigie des Millionaires à des prix plus élevés que Thor le faisait à l'époque... 


Thor a d'ailleurs enregistré une chanson ordinaire à propos des Millionnaires



Voici ma chanson préférée de ce grand canadien...

jeudi 17 février 2011

Vraiment? Paul Mara?


Vraiment? Il est ben bon dans la série Bored to Death, mais depuis le fameux vidéo sur Youtube ci-dessous, il a négligé sa carrière de défenseur pour sa carrière d'acteur, de là son départ pour Anaheim cet été...



mercredi 16 février 2011

Les ex-futurs capitaines du Canadien


L'histoire est peut-être récente mais l'analyser même avec le peu de recul que l'on a nous fera certainement sourire...

Ceux qui me connaissent savent à quel point j'en avait marre de Saku Koivu durant les dernières années de son "règne" en tant que capitaine. Je ne reviendrai pas sur le lot des choses que l'on reprochait en tant que l'on reprochait à Koivu en tant que capitaine, comme je l'ai dit plus haut, c'est tellement récent, mais j'ai l'impression qu'à cette époque pas si lointaine, je n'étais pas le seul à être fatigué du capitaine. Un des choses qui avec le recul me fait rire c'Est la propention qu'avaient les fans du CH à spéculer sur le prochain capitaine... Il fallait vraiment inconsciemment qu'on ait tous besoin d'un changement de garde à la capitainerie du Canadien pour qu'à chaque fois qu'un jeune montait du club-école on en vantait les mérites en le qualifiant de futur capitaine...

Tout ça pour en venir avec une nouvelle question sondage : "Parmi ces trois ex-futurs capitaines du Canadien, lequel est votre préféré?"

Voici les choix :

Kyle Chipchura : Chipchura fut bien sûr le choix de première ronde du Canadien en 2004. Dès le départ on vantait les qualités de leader du Chipper en l'annonçant comme un futur Bob Gainey. Aprèes tout Chipchura avait été capitaine partout où il a joué, même au championnat mondial junior de 2006. Par contre, la seule chose que la plupart des fans ont pu remarqué à l'arrivée de ce jeune kid de l'Alberta, c'est la lenteur de son coup de patin et non pas son leadership... Après avoir cherché longtemps comment il a pu être un choix de première ronde, les fans du Canadien ne furent pas surpris de voir l'équipe lâcher prise sur ce prospect dont on nous annonçait que du bien en l'échangeant contre un choix de 5e ronde de 2011 aux Ducks l'an dernier...

Chris Higgins : Du temps de Koivu, Higgins était vu comme le dauphin du capitaine. Ce choix de première ronde de 2002 connut de très bonnes saisons à son arrivée avec le Canadien, ce qui nous a fait penser qu'il était le digne successeur du petit finlandais blond... Malheureusement probablement plus pour lui que pour nous, fans du Canadien, Higgins était de ces joueurs qui étaient "su'à go" il y a quelques années, vous savez quand beaucoup de joueurs ont rendu mon ami JT Utah très important dans le monde du hockey montréalais par leur fresque hors glaces. Rappelez-vous toutes ces rumeurs à son effet, les plus croustillantes étaient vraiment cool... Tout ce que je sais sur Higgins c'est qu'il ne refusait jamais d'aller fumer un joint... Les conduites hors-glace et la baisse de régime du célèbre numéro 21 lui ont même valu une démotion de son titre d'assistant et incidemment la perte de confiance de son équipe... Ce n'est peut-être pas une mauvaise chose de l'avoir inclus dans la transaction qui a fait passer Gomez et Pyatt. Depuis son départ de Montréal, il n'a inscrit que 18 buts en 110 matchs avec trois équipes (New York, Calgary, Floride)...

Mike Komisarek : Que dire sur Komisarek... Ce jeune défenseur était tellement apprécié des joueurs du Canadien que tout le monde s'est passé le mot pour l'envoyer d'une manière univoque au Match ds Étoiles de 2009... Jusqu'à temps qu'il se fasse démolir par Milan Lucic, Komisarek semblait être notre défenseur défensif redoutable avec une personnalité de leader. Rappelez-vous quand on l'a même mis derrière le banc du Canadien pendant cette blessure. On l'aimait tellement ce Komisarek que lorsqu'il a commis l'irréparable en signant avec l'équipe la plus détestée des fans du Canadien tout le monde a vu une trahison dans ce geste. Rappelez-vous ces vidéos sur Youtube de gens qui brûlaient leur chandail avec le numéro 8 à l'arrière... Par contre, avec le recul en voyant la manière dont il joue à Toronto, on se dit que c'était pas une mauvaise chose qu'il devienne un Leaf, ce Vomisarek...

Henry Boucha

Pour ceux qui collectionnaient les cartes de hockey dans les années 70, Henry Boucha était une drôle de bibitte. Premièrement, la plupart des fans québécois pensaient qu'il y avait une faute sur le nom du joueur, qu'on avait oublié le "rd" de Bouchard. Mais son nom était bel et bien Boucha. L'autre chose qui attira l'attention des fans de hockey des années 70 était le fait que Boucha portait un bandeau lorsqu'il jouait, ce qui le rendait cool parce qu'il portait les cheveux long en plus!

Et non, Henry Boucha n'était pas un francophone. Il est né à Warroad au Minnesota en 1953. Boucha est d'ailleurs d'origine amérindienne, Ojibwe pour être plus précis. C'est dans sa ville natale de Warroad qu'il débuta son hockey junior alors qu'il était au high school. À cette époque, Boucha était un des meilleurs espoirs du hockey amateur du Minnesota et il est toujours reconnu comme un des meilleurs joueurs ayant joué au niveau high school dans cet État.

Après une saison à jouer pour les Jets de Winnipeg de la ligue junior de l'Ouest en 1969-70, Boucha fit son service militaire et se joint à l'équipe nationale américaine d'une manière permanente. En 1971, il participa au Championnat du monde à Berne en Suisse où il empocha sept buts en dix matchs avec une équipe américaine assez faible. Cette performance fit en sorte que les Red Wings repêchèrent Boucha en seconde ronde, 16e au total au repêchage de 1971. En 1972, Boucha se fit remarquer par le monde du hockey professionnel en prenant une très grande part dans la médaille d'argent de l'équipe américaine au Jeux de Sapporo. À noter que les futurs stars Mark Howe et Robbie Ftorek faisaient également partis de l'équipe olympique américaine. À noter également que le Canada à cette époque boycottait les activités de l'IIHF et incidemment des Olympiques en raison de son refus d'accepter des joueurs semi-professionnels, considérant la participation des joueurs soviétiques, de joueurs de hockey de carrière considérés comme amateurs, à ces compétitions...

Après sa performance aux Olympiques de Sapporo, Boucha prit la direction de Detroit afin de terminer la saison avec les Wings. Natif des États-Unis, le joueur au bandeau devint très rapidement un joueur très populaire auprès des fans des Red Wings. Il faut dire qu'à cette époque, les fans des Red Wings n'avaient pas grand chose à se mettre sur la dent. Outre les prouesses du jeune Marcel Dionne, les Red Wings formaient une équipe plutôt endormante... Boucha formait pour sa part un trio assez honnête avec Red Berenson et Bill Collins. Boucha joua deux saisons avec des Red Wings qui n'étaient plus une puissance de la NHL avant d'être échangé à une autre équipe faible, les North Stars du Minnesota.

Henry Boucha fut échangé en août 1974 à l'équipe de son État natal, les North Stars du Minnesota, en retour de Danny Grant. Boucha fut alors pressentit comme étant potentiellement un joueur qui allait être la pierre angulaire de l'équipe. L'idée n'était pas bête, Boucha, un natif du Minnesota, comme vedette de l'équipe de son État natal. Malheureusement, Boucha ne put s'établir comme une pierre angulaire de l'équipe... Le 4 janvier 1975 alors que les Stars affrontaient les méchants Bruins de Don Cherry, Boucha fut victime d'un coup de salaud à la tête de Dave Forbes. Alors que les deux joueurs s'étaient battus plus tôt dans le match, Forbes tenta de relancer Boucha en le frappant avec son bâton au visage, atteignant son œil et continua à le frapper alors que Boucha gisait au sol. Boucha eut le crâne fracassé sous l'œil droit ce qui atteint sa vision et nécessita une chirurgie.

La carrière de Boucha fut très affectée par cet accident. L'année suivante, il tenta de relancer sa carrière dans la WHA avec les Fighting Saints du Minnesota. Comme je l'ai expliqué ailleurs, l'équipe avait comme but à l'origine de se construire avec uniquement des joueurs natifs de cet État. Boucha avait été repêché par cette équipe en 1972 lors de la formation de la ligue. Il fut d'ailleurs le seul joueurs n'étant pas un joueur établis comme Bobby Hull, Jean-Claude Tremblay ou Pat Stapleton qui fut repêché en première ronde... Le passage de Boucha par contre lors de la saison 1975-76 avec les Fighting Saints fut plutôt bref. Après 35 matchs où il récolta une moyenne de près d'un point par match dans la WHA, il fit un retour dans la NHL avec les Scouts de Kansas City où il constata que son talent avait diminué. Lorsque la franchise déménagea à Denver en 1976, Boucha prit le chemin du Colorado. Malheureusement pour lui, il en vit à la conclusion que l'incident de janvier 1975 avait trop affecté son talent pour pouvoir continuer à jouer au hockey d'une manière professionnel. Il prit sa retraite après 9 matchs avec les Rockies du Colorado. Il avait 23 ans...

Pour ce qui est de l'assaut de Dave Forbes, ce geste eut des répercussion assez graves... Forbes fut non seulement à l'époque suspendu par la NHL pour 10 matchs, son geste eut des conséquences légales. Forbes fut accusé d'assaut avec un arme (un bâton de hockey) par l'État du Minnesota. Ce joueur natif de Montréal fut alors le premier athlète qui reçut des accusations criminelles pour un geste qui eut lieu dans une compétition sportive. Heureusement pour lui, le jury fut incapable d'en venir à un verdict et la cause tomba.

Par contre, Boucha intenta une poursuite civile de 3,5 millions de dollars contre Forbes, les Bruins de Boston et la NHL pour dommage et intérêt. Le tout se régla avec une entente hors cours de 1,5 millions de dollars à l'automne de 1980... Il s'agissait à l'époque de la plus grosse entente relativement à des dommages subis lors de la pratique d'un sport...

Il entreprit par la suite une carrière dans l'immobilier...

L'apport de Boucha au hockey américain fut reconnu en 1995 alors qu'on l'intronisa au Temple de la Renommée du hockey américain...

On le surnommait le Chief...


mardi 15 février 2011

Une petite photo pour le plaisir #42

Picard...

Stock volé à vendre #6 : Refaire les morts...

Voici un truc de geek...

Un des types de blogue de hockey qui m'amuse le plus est celui où les gens s'amusent à refaire les design des équipe ou qui parlent tout simplement des chandails et logos d'équipes de hockey. Ça fait pas mal différente que d'entendre parler de tout et de rien à propos d'Hal Gill et PK Subban. Un de mes préféré est Puck Drawn, un blogue américain qui s'amuse à faire des concours de design selon des thèmes qui peuvent aller de refaire le logo de telle équipe ou de faire des chandails de hockey avec ces thèmes comme Star Wars ou la Seconde Guerre mondiale.

J'aime beaucoup ces concours de création parce qu'ils montrent beaucoup la créativité de certains gros fans de hockey ou le manque créativité...

Cette semaine, Puck Drawn parlait d'un mec sur un message board qui a entreprit de refaire l'entièreté des équipes défuntes de la NHL comme si elles existaient encore. Le résultat est assez monumental. Comme les résultats sont sur un message board, j'ai cru bon de reproduire l'entièreté de ses design ici afin de vous les montrer et pour vous éviter de vous promener sur le message board. Si vous voulez lire la description de l'auteur dans le but de comprendre sa démarche, cliquez ICI pour vous y rendre...

Personnellement, pour une raison que j'ignore, celui des Seals d'Oakland, notamment le troisième, est mon préféré. J'ai également un faible pour celui des Maroons dans son style Britannique et des Nordiques dans le style Viking... Quoiqu'un viking avec une fleur de lys ça fait un peu fucké... J'aime également la version retravaillée du logo des Whalers marquant le retour du harpon dans le logo, chose qu'on avait abandonné avec le logo des Whalers de la NHL... Le chandail est affreux par contre... Côté chandail cool et logo laid, celui des Bulldogs est de ce style malgré que j'aurais aimé plus de couleurs comme l'équipe originale ou comme dans Québec-Montréal si vous préférez...

Dans les affreux selon moi... Les Eagles et les Americans me rappellent trop les Capitals pour être intéressant. Côté similarité, les Pirates de Pittsburgh me rappellent trop les Pirates de Portland de l'AHL et le troisième des Wanderers est trop similaire aux Huskies de Rouyn-Noranda à mon goût... Pour ce qui est des Barons de Cleveland, c'est juste vraiment laid...

À noter pour une raison que j'ignore qu'il manque les Senators originaux, les North Stars du Minnesota et les Flames d'Atlanta... Mais bon... Le tout n'est pas parfait, mais tsé, genre...

Alors, prenez le temps de savourer le travail et commentez!

#1: Hamilton Tigers
Hamilton, ON // Folded 1925






#2: Kansas City Scouts
Kansas City, MO // Relocated 1976








#3: Quebec Bulldogs
Quebec, QC // Relocated 1920









#4: Brooklyn Americans
Brooklyn, NY // Folded 1942






#5: Montreal Maroons
Montreal, QC // Folded 1938







#6: Hartford Whalers
Hartford, CT // Relocated 1997




#7: Cleveland Barons
Cleveland, OH // Merged with Minnesota 1978




#8: Oakland Seals
Oakland, CA // Relocated 1976




#9: Winnipeg Jets
Winnipeg, MB // Relocated 1996



#10: Colorado Rockies
Denver, CO // Relocated 1982





#11: St. Louis Eagles
St. Louis, MO // Folded 1935




#12: Montreal Wanderers
Montreal, QC // Folded 1918






#13: Quebec Nordiques
Quebec, QC // Relocated 1995





#14: Philadelphia Quakers
Philadelphia, PA // Folded 1931




#16: Pittsburgh Pirates
Pittsburgh, PA // Relocated 1930






J'ai rapetissé les images volontairement, si vous voulez les voir en plus gros, vous n'avez qu'à cliquer sur l'image désirée...