samedi 14 avril 2012

La fois où Butch Bouchard a stoppé Gordie Howe...



Le premier des grands capitaines du Canadien nous a quitté ce matin. Le grand Émile "Butch" Bouchard nous a quitté à l'âge vénérable de 92 ans. Il fut un leader remarquable et un des défenseurs les plus redoutables de son époque. Pourquoi ne pas donner un exemple de sa grandeur...

On surnommait Butch Bouchard également le Roc de Gibraltar pour une raison simple, peu de joueurs ne savaient comment le déjouer quand il avait comme idée de ne pas laisser entre les joueurs dans la zone. Très difficile à contrer physiquement, Bouchard était un des cauchemars de la NHL de la fin des années 40 et du début des années 50...

Le 22 mars 1953, le Canadien affrontait les Red Wings à l'occasion du dernier match de la saison régulière. Les Red Wings à l'époque formaient la plus redoutable équipe de la NHL, remportant 7 fois de suite le championnat de la saison régulière entre 1948-49 et 1954-55 et remportant la Coupe Stanley à 4 reprises. Avant ce match, Gordie Howe, joueur qui était à l'époque dans ses plus belles années, était à 49 buts. Décidé à faire en sorte que le seul joueur de la NHL ayant récolté 50 buts dans une saison, l'entraîneur Dick Irvin se tourna vers son fier capitaine pour lui confier la mission de contrer le célèbre numéro 9 de Gordie Howe...

Le match se termina par la marque de 1-1 et le grand Butch Bouchard prit soin d'écarter Gordie Howe de la feuille de match. Ce dernier termina la saison avec 95 points dont 49 buts, remportant le trophée Art Ross ainsi que le trophée Hart lors de cette saison...

Pour sa part, Émile Bouchard remporta pour la première fois la Coupe Stanley en tant que capitaine du Canadien quelques semaines plus tard...

Il a fallu attendre près d'une décennie soit en 1961-62 pour que le second joueur de l'histoire, l'ancien coéquipier d'Émile Bouchard Bernard "Boom-Boom" Geoffrion, marque 50 buts en une saison...

Il était fiable comme ça, Butch... C'est ce que j'aime des joueurs de cette génération, c'est que le manque d'archive à propos de ce dernier fait en sorte qu'on ne peut savoir presque seulement par oral les exploits de ces joueurs, les rendant plus grands que nature, en faisant des légendes, des mythes... Et pourquoi pas??? C'est pourquoi j'aime entendre parler de Butch Bouchard...

Toutes mes pensées sont dirigées vers la famille de ce grand joueur que j'ai pu rencontrer il y a quelques années à l'occasion d'une conférence sur ce grand joueur dans le cadre de l'excellente exposition sur le numéro 3 du Canadien à l'Écomusée du Fier Monde. Monsieur Bouchard n'avait pas pu assister à la présentation, étant trop malade.

C'était quelques mois avant le retrait de son numéro...


Dire que l'ancienne équipe du grand Butch Bouchard ne fait pas les séries éliminatoires cette année et ne pourra pas honorer la mémoire de ce grand joueur parce qu'ils ne portent pas assez haut la tradition de gagnant que ce joueur a aidé à forger... Bande de mitaine indigne de porter ce chandail...

Aucun commentaire: