mercredi 11 avril 2012

La remise des prix de La Vie Est Une Puck 2011-12



Pour la troisième année, La Vie Est Une Puck est très fier de vous présenter ses propres trophées. On en a rien à foutre des marqueurs de buts et cie. Nous on récompense la médiocrité et la violence...

Voici donc les prix :

Le Dave Schultz Memorial Award

Encore une fois cette année, La Vie Est Une Puck est très fier de vous présenter le Dave Schultz Memorial Award remis annuellement au joueur ayant accumulé le plus de minutes de pénalités durant la saison régulière. Si comme moi vous vous ennuyez du temps où les meneurs au chapitre des minutes de pénalité avaient droit à une carte de hockey soulignant cet exploit, voici votre revanche. Ce trophée porte donc le nom le nom de celui qui détient toujours le record de minutes de pénalités en une saison dans l'histoire de la NHL, Dave "The Hammer" Schultz. Ce grand matamore des Broad Street Bullies passa 472 minutes au banc de pénalité lors de la saison 1974-75, deuxième année où les Flyers remportèrent la Coupe Stanley à coup de dents pétées et de côtes arrachées! Ce n'est donc pas un enfant de cœur qui va se
mériter ce trophée.

Les précédents gagnants :
2010-11 - Zenon Konopka
2009-10 - Zenon Konopka

And the winner is : Derek Dorsett



Derek Dorsett des Blue Jackets est celui qui a enfin détrôné le redoutable Zenon Konopka. Pour s'y faire, il a dû jouer fort car lors du dernier jour de la saison c'est Zac Rinaldo qui menait grâce à un boost de 30 minutes de pénalité en 4 jours, mais Dorsett a connu un match de 12 minutes lors du dernier match pour reprendre la tête, terminant seulement 3 minutes de plus que Rinaldo avec 235 minutes... On avait pas vu une compétition aussi solide depuis longtemps pour ce titre. Au cas où ça vous intéresse Zenon Konopka a terminé 3e avec 193 minutes...

Bravo Derek...


Le Bill Mikkelson Award

La Vie Est une Puck est fier de vous présenter le Bill Mikkelson Award, prix remis au joueur ayant accumulé le pire différentiel durant la saison régulière, donc du joueur le plus mal sur-utilisé de la NHL. Ce trophée est nommé en l'honneur du célèbre Bill Mikkelson qui, lors de la saison inaugurale des Capitals de Washington en 1974-75, termina la saison avec un impressionnant différentiel de -82. Ce résultat est d'autant plus impressionnant en sachant que Mikkelson ne joua que 59 matchs lors de cette saison. Sachez également que deux saisons auparavant, en 1972-73, mais cette fois avec un autre club d'expansion, les Islanders de New York, Mikkelson accumula un autre bon différentiel de -54 en 72 matchs. Il a donc réussi a améliorer son score. Il faut dire qu'il évoluait en 1974-75 avec la pire équipe de l'histoire du hockey moderne, les Capitals de Washington de cette saison... Mikkelson était donc au bon endroit au bon moment!

Les précédents gagnants :
2010-11 - Chris Philips
2009-10 - Patrick O'Sullivan

And the winner is : Milan Jurcina



Encore une autre saison de misère pour les Islanders et avec une saison de merde vient des statistiques de misère. Bien qu'Eric Staal a dominé la colonne des joueurs au différentiel négatif pendant une bonne partie de la saison, il semble que Staal a perdu le cap au niveau de la médiocrité pour faire diminuer son différentiel et laisser le champs libre aux joueurs des Islanders. Ils sont comme ça les bon joueurs, ils ne sont pas fiables, il finissent souvent par se reprendre et laisser le championnat du pire différentiel se décider entre mauvais joueurs. Entre les joueurs de Long Island, la compétition était assez redoutable, surtout entre le jeune suisse Nino Niederreiter et Milan Jurcina. Jurcina a réussi l'exploit de se retrouver avec un très respectable -34 en seulement 65 matchs...

Bravo Milan!

Le Gary "Suitcase" Smith Award

Comme je l'ai déjà expliqué, j'aime beaucoup les trophée de l'AHL parce que plusieurs portent le surnom du joueur envers lequel le trophée est dédié. C'est donc pourquoi j'ai introduit il y a deux ans le Gary "Suitcase" Smith Award, remis annuellement au gardien ayant enregistré le plus de défaites en saison régulière. On ne se mérite pas le surnom "Suitcase" pour rien, ça veut dire qu'on s'est promené beaucoup. Et on ne se promène pas beaucoup quand on est un bon gardien de but, à moins d'être un vrai connard. Et c'est ce que Gary Smith fut, un mauvais gardien de but à bien des mauvais endroits à bien des mauvais moments. Lors de la saison 1970-71, alors qu'il évoluait pour les Golden Seals de la Californie, Smith établit un record avec de rien de moins que 48 défaites en saison régulière... Il faut dire que jouer pour les Golden Seals de la Californie, l'un des plus risibles équipes de l'histoire de la NHL, au début des années 70 n'aidait pas à faire de vous un grand gardien, mais de là à terminer la saison avec 48 défaites en une saison... Vous serez content par contre d'apprendre que lors de la saison suivante, en 1971-72, il remporta le trophée Vézina en compagnie de Tony Esposito à une époque où ce trophée était remis au(x) gardien(s) ayant la plus basse moyenne durant la saison régulière...

Les précédents gagnants :
2010-11 - Nikolai Khabibulin
2009-10 - Jeff Drouin-Deslaurier, Tomas Vokun et Miikka Kiprusoff

And the winner is : Jonas Hiller


Vous êtes peut-être surpris de voir que Steve Mason remporter le titre ou encore Nikolai Khabibulin répéter son exploit. mais Jonas Hiller en étant un gardien sur-utilisé au sein d'une équipe qui a fait une performance plus qu'étrange durant cette saison. Sa sur-utilisation aura fait en sorte de mettre Hiller sur la voie de le médiocrité. Espérons (vons connaissez le fan des Ducks en moi) que cette saison sera oubliée et qu'on passera à autre chose l'an prochain...

Mais bravo Jonas!!!

Voici un nouveau trophée :

Le Frank Caprice Award

La Vie Est Une Puck est très fier de vous présenter le Frank Caprice Award remis au gardien ayant gardé plus de 20 match ayant le pire pourcentage d'arrêt. Ce trophée est nommé en l'honneur du grand Frank Caprice, gardien des années 80 qui est en quelque sorte le gardien ayant gardé plus de 100 matchs dans la NHL avec le plus bas pourcentage d'arrêt depuis qu'on tient en considération cette statistique... Vous savez, quand on était un gardien plus que médiocre dans une période difficile pour les gardiens, ça mérite d'être souligné...


And the winner is : Dwayne Roloson


Dwayne Roloson a connu un printemps infernal l'an passé mais n'a pas été capable de maintenir le cap cette saison et a été une des causes de la non participation du Lightning aux séries. Ça sent la fin peut-être pour Dwayne, mais au moins on peut souligner ceci avec tambours et trompettes en le déclarant premier récipiendaire du Frank Caprice Award avec son pourcentage de .886...

Bravo Dwayne pour ta saison de crotte, tu as détrôné Al Montoya et Steve Mason, de redoutables aspirants...

2 commentaires:

keithacton a dit…

Tu ne devrais pas l'appeler le Dave Schultz MEMORIAL Award, parce que ce cher Dave n'est pas encore mort...

Martin ITFOR a dit…

Hahaha, c'est ça la joke...