lundi 4 février 2013

Ron Harris

L’arrivée de l’expansion de 1967 a complètement changé la donne pour les joueurs de la LNH.  En doublant le nombre d’équipes (de 6 à 12), plusieurs d’entre eux qui avaient de la difficulté à se tailler un poste ou qui étaient confinés aux ligues mineures sont soudainement devenus des réguliers.
 
Un de ces exemples est celui du verdunois Ron Harris.  Entre la fin de son stage chez les juniors en 1962 et l’expansion, Harris est parvenu à jouer 4 matchs au plus haut niveau, avec les Red Wings.  Il a passé le plus clair de son temps à parcourir l’Amérique du Nord, en jouant pour plusieurs équipes, dans plusieurs ligues.
 
En 1967, alors qu’il est âgé de 25 ans, il est choisi par les Seals d’Oakland au repêchage d’expansion, lui qui avait joué dans cette région les deux années précédentes, dans la WHL.  Il est alors devenu immédiatement un régulier.  Il l’est demeuré jusqu’à sa retraite en 1975.
 
Son passage avec les Seals n’a duré qu’un an, mais pendant cette période, il fut impliqué dans le malheureux accident qui coûta la vie à Bill Masterton.  Selon les dires de Harris, cette séquence de jeu le hantera pour le reste de sa vie.  
 
La saison suivante, il s’est retrouvé avec Détroit, la même équipe où il ne parvenait pas à faire sa niche quelques années auparavant.  Il y est resté quatre ans.
 
 
 
En 1972, il est encore choisi par une équipe d’expansion, les Flames d’Atlanta cette fois.  Son passage dans le sud des États-Unis n’a toutefois duré que 24 matchs.  Il a ensuite été échangé aux Rangers, avec qui il a joué jusqu’à la fin de sa carrière de joueur.  Une blessure au genou le força à prendre sa retraite en octobre 1975. 
Au total, il a joué 476 matchs, accumulant 20 buts et 91 passes.
 
Il est par la suite devenu entraîneur, tentant sa chance dans chacune des ligues junior.  En 1980-81, il a été avec les Spitfires de Windsor, en Ontario.  En 1981-82, il s’est dirigé vers l’ouest du côté des Flyers de Spokane, jusqu’à la dissolution de l’équipe avant la fin de la saison.  En 1984-85, il s’est retrouvé à la tête des Castors de Saint-Jean, de la LHJMQ.  Il a ensuite passé les deux saisons suivantes à titre d’adjoint de Michel Bergeron avec les Nordiques.  

Sources : legendsofhockey.net, wikipedia.org.

Aucun commentaire: