Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 1 juillet 2013

Tommy Manastersky



Lorsqu’il s’est impliqué avec le club de football de Montréal (qu’il venait de renommer les Alouettes) en 1946, Léo Dandurand (voir texte du 2 novembre 2011) était persuadé de la nécessité d’ajouter du talent local. Parmi les joueurs recrutés, il y avait Tommy Manastersky, un montréalais de naissance qui avait passé une partie de son enfance dans la région de Drummondville.

À sa première année, il n’avait que 17 ans et il n’était là que pour s’entraîner avec l’équipe, pour ne pas affecter son éligibilité au sport de niveau scolaire. Il y eut toutefois cette année-là une épidémie de polio et tous les sports scolaires furent annulés. Maintenant disponible, les Alouettes lui offrirent un vrai contrat.
 
Il eut une belle carrière avec les Alouettes, jouant avec eux jusqu’en 1953, sur les retours de bottés d’abord, mais aussi dans le champ arrière. Mais à cette époque, les saisons étaient moins longues et les joueurs s’entraînaient moins longtemps. Ceci laissait donc le temps à Manastersky de jouer au hockey l’hiver.

Il fut recommandé au Royal Junior, alors affilié aux Canadiens. Il y resta pendant quatre ans (tout en jouant quelques matchs avec le Royal Senior). Il y eut comme coéquipier Dickie Moore, avec qui il gagna la Coupe Memorial en 1949. Une fois sa saison de hockey terminée, il se rapporta aux Alouettes, avec qui il gagna cette fois la Coupe Grey, pour couronner cette année remplie de succès. Il est d’ailleurs le seul à avoir réussi cette combinaison.

Ce ne fut toutefois pas la seule combinaison singulière qu’il réussit au cours de sa carrière. En 1950-51, les Canadiens eurent quelques blessés. Manastersky fut donc rappelé et joua six matchs avec le grand club. Il eut entre autres comme partenaire à la ligne bleue Doug Harvey. Il est le seul à avoir évolué autant pour les Canadiens que les Alouettes.

Il conclut sa carrière professionnelle de football en 1954, en jouant une dernière saison avec les Roughriders de la Saskatchewan.

Il s’installa plus tard avec sa famille dans la région de Toronto. Il est décédé en mars 2012, à l’âge de 83 ans.

Sources : « Former Alouette, Canadien Manastersky dies at 83 » de Ian MacDonald, 13 mars 2012 (montrealgazette.com), « Tommy Manastersky, le Canadien et les Alouettes » de Jean-Paul Sarault, 1er février 2009 (fr.canoe.com), cflapedia.com.

Initialement publié sur www.bottedenvoi.blogspot.com

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour tes textes, si nos cours d'histoire avaient été aussi intéressant ... -Pascal Gibo

keithacton a dit…

@ Pascal Gibo
Merci!