Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 22 septembre 2013

Rick Meagher


Plus tôt cette semaine, Benoît m'a bien fait rire en mettant dans son article sur Frank Selke une carte O-Pee-Chee de Rick Meagher... En fait, ça ne m'a pas nécessairement fait tant rire que ça m'a rappelé une époque assez révolue, celle où les gagnants du trophée Frank J. Selke, remis au meilleur attaquant défensif, étaient vraiment les meilleurs attaquants défensifs. Je me rappelle cette époque bénie des dieux de l'Asgard où des joueurs comme Dirk Graham, Dave Poulin et autres Troy Murray se voyaient récompensés pour leur travail de l'ombre alors que de nos jours des vedettes comme Jonathan Toews, Pavel Datsyuk et autres Sergei Fedorov monopolisent ce trophée qui fut en autres temps remis au meilleur col bleu de la NHL... Celà fait selon moi perdre de la valeur à cette récompense...

Mais le cas de Rick Meagher est assez exemplaire de ce que devrait être un gagnant du trophée Selke...

Rick Meagher est né en 1953 à Belleville en Ontario. Contrairement à la plupart des jeunes de son coin de pays, c'est au niveau universitaire avec les Terriers de Boston University qu'il fit son développement junior plutôt qu'au sein du hockey junior ontarien. Meagher fut un des bons joueurs universitaire, étant nommé à 3 reprise dans la All-American East team alors que son équipe atteignit le "Frozen Four" de la NCAA à chaque saison, ce qui fit en sorte d'être remarqué par la NHL à une époque où peu de joueurs universitaires l'étaient. D'ailleurs, ce ne sont pas les Barons de Cleveland ou les Rockies du Colorado mais bien le Canadien de Montréal qui le mirent sous contrat à la fin de son passage à l'université en 1977.

(Le logo des Voyageurs...)

Malheureusement pour lui, le Canadien de cette époque était une pépinière de talents et l'accession au Grand Club était assez rare, le club-école du Canadien, les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, était une équipe qui possédait un calibre presque égal à la majorité des équipes de la NHL bien que dans la AHL et c'est avec cette redoutable équipe remplis d'aspirants à porter le chandail du Canadien. Meagher arriva donc en plein milieu de ces années avec, comme tous les autres joueurs de l'équipe, l'idée de jouer un jour avec le Canadien. Meagher évolua deux saisons avant d'avoir la chance d'avoir un essais avec le Canadien. C'est donc lors de la saison 1979-80 que Meagher eut la chance de jouer avec le Canadien durant deux matchs, ce total représentera d'ailleurs sa seule expérience avec le Canadien... En effet, Rick Meagher fut échangé en juin 1980 aux Whalers de Hartford après trois saisons assez concluante avec les Voyageurs...

C'est lors de la saison suivante, en 1980-81, que Meagher connut une meilleure expérience dans la NHL, évoluant durant 27 matchs. À cette époque, la production de Meagher dans la AHL montrait qu'il n'avait presque plus rien à prouver. La saison précédente, en 1979-80 avec les Voyageurs, il récolta 76 points en 64 matchs, et lors de la saison 1980-81, avec les Whalers de Binghampton, il récolta 58 points en 50 matchs. C'est lors de la saison 1981-82 que Meagher s'établit comme un joueur régulier de la NHL alors qu'il formait un trio avec Don Nachbaur et Warren Miller en récoltant 24 buts. Toutefois, Meagher fut échangé aux piteux Devils au début de la saison suivante en compagnie de Garry Howatt en retour d'un de mes préférés, Merlin Malinowski, et des droits d'un dénommé Scott Fusco (un joueur universitaire qui ne joua jamais au niveau professionnel). Cet échange fit en sorte que la carte recrue de Meagher ressemble à ça :

(Désolé pour la version toute pixellisée, je possède la vraie, mais des fois je suis trop vache pour scanner des cartes...)


Après 3 saisons avec les Devils, Meagher fut échangé en août 1985 aux Blues de St-Louis, l'équipe avec qui il connut ses meilleures années. Avec les Blues, Meagher devint le joueur de centre de Bernie Federko en plus, grâce à son coup de patin remarquable, de devinir un des meilleurs spécialistes du désavantage numérique de la NHL. Meagher devint également un des grand leader de l'équipe que lorsque Bernie Federko quitta les Blues pour un dernier tour de piste à Detroit, il devint capitaine des Blues. C'est lors de cette unique saison à titre de capitaine des Blues, en 1989-90, que Meagher joua sa meilleure saison en carrière, jouant un hockey à un niveau assez élevé qu'on lui remit, comment mentionné plus haut, le trophée Frank J. Selke, reconnaissant ainsi ses qualités aux des deux sens du jeu...

(Pour une raison que j'ignore, j'adore cette carte... Le regard, la position, le fait qu'il est de dos et qu'on le donne comme joueur d'aile gauche alors qu'il a toujours été un centre... Aussi, si je me fies à la patch sur le bras, la photo aurait été prise en 1988-89...)

Malheureusement pour Meagher, toute ces reconnaissance tant de la part de son équipe que de la NHL furent assez éphémères. Lors de la saison suivante, il ne joua qu'une vingtaine de match, étant incommodé par des maux de dos. Ce fut les derniers match de sa carrière. À cette époque, le "C" sur son chandail avait été remis à Scott Stevens, arrivé à gros prix lors de l'été.



Reste qu'à cette époque, bien qu'il n'eut été un joueur de la NHL que depuis une dizaine d'année, il était âgé de 37 ans...

Et l'important à savoir, c'est qu'il a gagné plus d'honneurs individuels que des membres du Temple de la renommée comme Mats Sundin, Glenn Anderson et autres Dino Ciccarelli...

C'est pour ça que j'aimais l'époque où le Frank J. Selke était donné au meilleur joueur de profondeur de la NHL...

Aucun commentaire: