Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 10 octobre 2013

La fois où on a essayé de conjurer le sort sur Sergei Samsonov...




Sans aucun doute, vous vous souvenez du ténébreux passage de Sergei Samsonov à Montréal... Et vous allez probablement donner tous aller dans le même sens si je vous demande votre opinion sur ce passage... Je ne veux pas trop revenir sur les prouesses de cet ancien gagnant du trophée Calder à Montréal outre un drôle d'anecdote qui m'a été raconté cette semaine...

Je dinais cette semaine avec des collègues et une d'entre elles nous parlait de son mémoire de maîtrise qui portait sur les représentations dans les médias du concept de "mauvais oeil". 

Si vous ne savez pas ce qu'est le mauvais oeil, il s'agit d'une croyance ésotérique que l'on retrouve dans plusieurs cultures. D'une manière sommaire, il s'agit d'une sorte de sort jeté sur une personne par envie ou par dédain. Par exemple, vous possédez une belle bébelle et que votre voisin vous envie, selon le regard qu'il vous porte, il vous a jeté une sorte de sort parfois même sans que la personne ne le sache. Vous allez donc avoir le mauvais oeil jeté sur vous... Sachez par contre qu'il existe dans plusieurs culture des moyens d'éviter la chose ou de le conjurer comme dans le cas qui nous concerne...



(Je ne suis pas un spécialiste des religions ou des croyances, pardonnez-moi... Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire pleins de trucs ailleurs...)

Mais ce qui nous intéresse ici est l'histoire de mauvais oeil de Samsonov... Ladite collègue en nous parlant de mauvais oeil m'a précisé qu'il y avait d'ailleurs une histoire de joueur du Canadien dont on avait tenté de conjurer il y a quelques années sans toutefois pouvoir nommer ledit joueur... N'en fallait pas plus pour que ça me chicote toute l'après-midi pour enfin à mon retour à la maison sauter sur mon ordinateur pour faire des recherches plus ou moins exhaustives. J'ai donc facilement pu trouver l'article du 'Hournal de Mourial qui faisait état de l'histoire...

Ça s'est déroulé en janvier 2007, en plein dans la période où Samsonov grugeait de la masse salarial et du temps de glace avec le Canadien. Alors que ce joueur vivait une de ses trop nombreuses léthargie, une personne émit sur les ondes de Team 990 l'idée de suivre une piste ésotérique afin de faire marquer celui qui portait alors le numéro 15. En bon italien, Tony Marinaro, le Jean-Charles des anglais, précisa suite au commentaire d'un auditeur à l'effet que Samsonov était probablement victime d'un mauvais sort qu'il obtint après avoir acheté l'ancienne maison de José Théodore, que Samsonov était peut-être envouté par le mauvais oeil...

Continuant dans cette lancée, selon l'article, un autre auditeur aurait recommandé de contacter une dame qui s'y connaît en malocchio afin de conjurer Samsonov. Ladite dame accepta de s'y faire tout en demandant l'aide de sa soeur et de sa mère qui reconnut que Samsonov était sous l'emprise du mauvais oeil... Elles se rassemblèrent donc et tentèrent de leur mieux de libérer Samsonov... 

Je vais laisser l'article vous expliquer le reste :

Mercredi soir, à 19 h, la cérémonie a été mise en branle. Toutes reliées par téléphone, les trois femmes ont récité des prières secrètes tout en laissant tomber des gouttes d'huile dans une assiette d'eau.

Ça n'allait pas suffire pour régler le cas de Samsonov...

«L'envoûtement était tellement fort que ma mère a décidé de recourir à la technique spéciale du ferrato qui implique l'utilisation de charbon ardent et d'une paire de ciseaux chauffés à blanc!», a ajouté Mme Lentini.

Excellente idée car, dans la Russie de Samsonov, on combat l'envoûtement du mauvais oeil (baptisé là-bas le dournoi glasz) avec du charbon et du fer.

«Ça n'a pas été facile, mais nous avons réussi», a-t-elle affirmé.

«En fait, c'était un cas tellement sérieux que, quand j'ai eu terminé, j'ai été victime de migraines et de nausées pendant plus d'une heure!»

Curieusement, par le passé, Samsonov a déjà été fortement incommodé par des migraines...

Au moins, son but contre les Thrashers d'Atlanta, jeudi, laisse deviner que madame Lentini n'a pas souffert en vain...



Par contre, je ne suis pas trop certain que ça ait marché à long terme... C'était donc en janvier 2007 et quelques semaines plus tard, Samsonov fut placé au ballotage sans preneur pour finir par être échangé aux Blackhawks contre Jassen Cullimore qui fut aussitôt relâché par le Canadien et le fameux Tony Salmelainen en juin 2007...

On connaît la suite... 

Je ne crois pas trop finalement que ça ait marché, mais l'histoire vaut la peine d'être racontée...


(Comme bien des fans du Canadien, Samsonov est allé mourir en Floride...)

Aucun commentaire: