Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 16 décembre 2013

Mike Crombeen



Les équipes qui parviennent à atteindre des sommets sont habituellement habiles au repêchage.  Bien qu’il soit possible d’utiliser d’autres voies, l’encan du mois de juin demeure un incontournable.  À l’inverse, une équipe qui repêche mal court souvent à sa perte.  L’exemple des Barons de Cleveland va dans ce sens.
 
Après avoir connu beaucoup de problèmes et d’instabilité, les Golden Seals de la Californie déménagèrent en 1976 pour devenir les Barons de Cleveland.  Se faisant, ils prenaient la suite de l’équipe qui avait offert sur un plateau d’argent Guy Lafleur aux Canadiens (voir texte du 15 juin 2012) et qui malgré ses difficultés, n’avait pas eu de choix de première ronde en 1971, 1972 et 1973.  En fait, en neuf ans d’existence, aucun de leur choix de première ronde (incluant trois troisièmes choix au total) n’a amassé plus de 76 points dans leur uniforme.  Ce n’est pas en déménageant à Cleveland que les choses allaient changer…
 
En 1976, avec le 5e choix au total, les Barons choisirent Björn Johansson (voir texte du 20 septembre 2011), dont la carrière dans la Ligue Nationale s’est limitée à 15 matchs.
 
Pour leur deuxième (et dernier) repêchage de leur histoire, en 1977, les Barons possédaient la cinquième sélection.  Leur choix se porta sur Mike Crombeen, un ailier qui avait montré de belles statistiques avec les Canadians de Kingston, de la Ligue de l’Ontario.
 
Crombeen parvint à faire l’équipe immédiatement et malgré des passages dans les mineures, il joua 48 matchs avec les Barons.  Par contre, ses résultats furent assez ordinaires : 3 buts, 4 passes.  À la fin de la saison, l’équipe fut amalgamée avec les North Stars.  L’équipe résultante, basée au Minnesota, était détenue par les frères Gund, les propriétaires des défunts Barons.  Les North Stars se retrouvèrent alors avec un surplus d’effectif, mais logiquement le cinquième choix du repêchage précédent aurait dû représenter une acquisition intéressante.  Pourtant non.  Même en l’obtenant gratuitement, les North Stars, une équipe par ailleurs très faible, n’en voulurent pas.  Crombeen fut laissé sans protection. 
 
Il se retrouva alors à St-Louis, jusqu’en 1983.  Il y connut sa meilleure saison en 1981-82, avec 19 buts et 27 points.  Par la suite, il passa deux saisons à Hartford, après avoir été réclamé au ballotage.  Au total, il a joué 475 matchs et montre une fiche de 55-68-123.  Il a donc connu une carrière honnête, mais qui n’a rien en commun avec celle de celui qui a été repêché immédiatement après lui, Doug Wilson.  (voir texte du 10 mai 2012)  Par ailleurs, parmi les autres joueurs sélectionnés en première ronde cette même année, on retrouvait Mark Napier, Ron Duguay (voir texte du 1er novembre 2012) et… Mike Bossy. 

 
Son fils B.J. est aussi parvenu à se rendre à la Ligue Nationale.  Il joue présentement à Tampa Bay et montre des statistiques semblables à celles de son père.
 
Sources: legendsofhockey.net, wikipedia.org.

Aucun commentaire: