Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 2 octobre 2014

Harry "Punch" Broadbent



Voici Harry "Punch" Broadbent dans l'uniforme des Maroons de Montréal. Bien que son nom est peut-être oublié de nos jours, il est reconnu comme était l'un des premiers power forwards de la NHL...

Harold Lawton Broadbent est né en 1892 à Ottawa. C'est en 1912-13, après quelques saisons au niveau senior dans la région d'Ottawa que Broadbent devint un professionnel en se joignant aux Senators d'Ottawa de la NHA. Très tôt, le monde du hockey comprit pourquoi son surnom était Punch, étant autant un habitué du banc de pénalité que de la colonne des marqueurs. Lors de sa troisième saison avec les Senators, il récolta pas moins que 24 buts en 20 matchs en plus 115 minutes de pénalité et aida les Sens à atteindre la finale de la Coupe Stanley qui fut remportée par les Millionnaires de Vancouver.

Les élans de Broadbent furent par contre ralentis après cette saison alors que Broadbent s'enrôla dans l'armée canadienne afin de combattre en Europe dans ce que l'on appellera plus tard la Première Guerre mondiale. Il sera d'ailleurs à son retour au Canada, décoré de la médaille d'honneur.



À son retour au jeu, lors de la saison 1918-19, avec des Senators évoluant dorénavant dans la jeune NHL, Broadbent ne joua que quelques matchs. Par contre, la saison suivante, aux côté des légendes Frank Nighbor et Cy Denneny, Broadbent reprit là où il avait laissé quelques saison suivante. Lors de cette saison, il récolta 19 buts en 21 matchs. La saison suivante, bien que ralentis par une blessure, il aida en fin de saison les Sens à remporter la première de trois Coupes Stanley de suite. C'est en 1921-22 que Broadbent connut sa meilleure saison, remportant le championnat des marqueurs avec 46 points en 24 matchs dont 32 buts. Durant cette saison, il établit un record de 16 matchs consécutifs avec au moins un but...

De nos jours, le record est de... 16... établit par Punch Broadbent en 1921-22... Hé oui, ça tient encore...

D'ailleurs, cette séquence s'est arrêtée avec un match nul de 6-6 contre le Canadien le 15 février 1922... Elle avait commencé le 24 décembre dans une victoire de 10-0 sur ces mêmes Canadiens...

En 1924, Broadbent fut échangé, en compagnie du grand gardien Clint Benedict contre une poignée de poussière aux nouveaux Maroons de Montréal. Apparemment que cet échange à sens unique était truqué afin d'équilibrer les forces dans la NHL malgré l'expansion. La chose eut son effet alors que Broadbent et Benedict, avec leur talent et leur leadership, aidèrent les Maroons à remporter la Coupe Stanley à leur seconde saison, en 1926...

En 1928, Broadbent, alors en fin de carrière, retourna avec "ses" Senators d'Ottawa avec qui il joua une saison sans éclat avant de terminer sa carrière lors de la saison 1929-30 avec les Americans de New York...

Par la suite il entraîna au niveau senior dans la région d'Ottawa, conduisant les Rideaus d'Ottawa au championnat de la ligue de hockey d'Ottawa en 1933...

Il fut élu au Temple de la Renommée en 1962...

Il est décédé en 1971 dans la ville où il a vu le monde et où il a connu ses plus grandes années sur la glace...



2 commentaires:

Jones a dit…

16...quoi? points?

Etienne a dit…

C'est écrit un peu plus haut ! 16 buts !