Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 19 octobre 2014

Les rejetons Chelios



Vous rappelez-vous des derniers jours de la carrière de Chris Chelios alors que ce grand défenseur étirait la sauce en évoluant avec les Wolves de Chicag avant d'être rappelé par les Thrashers d'Atlanta? Il deviendra plus tard le seul joueur des Thrashers à se ramasser au Temple de la renommée du hockey.

D'ailleurs, petite parenthèse, je trouve que le Canadien de Montréal a été très ingrat envers Chris Chelios en ne l'honorant pas avec une cérémonie d'avant-match ou quelque chose du genre l'an dernier. Je peux comprendre que Doug Gilmour n'était pas un vrai joueur du Canadien, d'ailleurs il n'a pas plus sa place au Temple de la Renommée selon moi, mais Chris Chelios a connu une importante partie de sa carrière avec le Canadien, remportant un Norris et une Coupe Stanley en plus d'avoir été un court moment co-capitaine. Donc que le Canadien ne l'ait pas honoré, j'ai trouvé ça assez ordinaire de la part d'une équipe qui a une cérémonite aigüe...

Pour revenir à notre ami avec les Wolves...

Si on se rappelle bien les raisons qui motivaient l'ancien numéro 24 du Canadien, l'une d'elle était de pouvoir jouer avec ses rejetons. Et bien, Chelios, bien qu'il ait été le deuxième joueur ayant eu le plus longue carrière dans la NHL, Chelios n'a pas pu jouer avec ses fils. En fait, deux de ses kids ont atteint au printemps dernier, après un passage au hockey universitaire, le hockey professionnel. Il aurait donc fallu trois saisons de plus à Chelios afin de pouvoir jouer avec ses fils qui ont tous les deux atteint le monde du hockey professionnel en même temps avec la même équipe...



Dean Chelios est le plus vieux des enfants Chelios. Il est né en 1989 alors que papa était un Canadien. Dean serait né ici à Montréal, mais a grandit à Bloomfield Hills au Michigan. Au printemps dernier, après 4 saisons avec les Spartans de Michigan State, Dean s'est retrouvé avec les Walleyes de Toledo dans la ECHL. L'attaquant de 6 pieds deux pouces s'alignera cette saison avec une toute nouvelle équipe de la ECHL, le Fuel d'Indy. Ouais, vous voyez, les petits comiques qui dirigent cette équipe ont décidé de donner le nominatif géographique Indy au lieu d'Indianapolis... J'en veux toujours aux Sagenéens de Chicoutimi de ne pas avoir nommé les Saguenéens de Chicoutte quand ils ont fondé l'équipe... Et question d'être lié avec le passé de son père, le Fuel d'Indy est la filiale de la ECHL des Blackhawks...



L'autre fils de Chris Chelios, Jake, bien que deux ans plus jeune que son grand frère, a suivi un parcours similaire en tout point. Il a évolué en même temps avec son frère au sein du Steel de Chicago de la USHL pour ensuite évoluer avec les Spartans de Michigan State. Pour faire changement, il prit également le chemin en compagnie de son frère des Walleyes de Toledo de la ECHL la saison dernière après la saison universitaire. Mais après quelques semaines, il fut invité avec les Wolves de Chicago, l'ancienne équipe de son papa... Le jeune défenseur se retrouvera à nouveau avec les Wolves cette saison...

Une troisième Chelios, Caley, évolue présentement avec Northwestern University. Il a une autre fille nommée Tara...


Aucun commentaire: