Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

jeudi 18 décembre 2014

Changer le nom des trophées?








Il y a quelques semaines, l’ex-préfet de discipline Colin Campbell (ça commence mal…) a émis l’idée d’actualiser le nom des différents trophées.  Selon lui, ils honorent des gens dont personne ne se souvient.  Pour moi, cette idée est complètement farfelue, pour plusieurs raisons.

D’abord, j’ai déjà mentionné qu’au niveau de la suprématie du hockey international, il faut une bonne mise en contexte pour comprendre qui détenait la couronne à différentes époques et quel honneur la symbolise. (voir texte du 24 février 2014)
 
 Au niveau de la LNH, on se retrouve avec le même phénomène avec le Trophée Vézina qui, pour des raisons obscures, a changé de vocation à partir de 1982.  Avant, il était accordé aux gardiens de l’équipe qui avait la plus faible moyenne de buts contre.  Depuis, il est décerné au meilleur gardien, choisi par vote.  Le Trophée Jennings le remplace dans son ancienne vocation.  Changer les noms des trophées rendrait la chose encore plus confuse.  Par exemple, dans une éventuelle description au Temple de la renommée (on jase), Erik Karlsson ou P.K. Subban pourrait se retrouver avec un Trophée Norris et un Trophée Bobby Orr, alors qu’il s’agirait en fait du même honneur.

(À ce niveau, le plus ridicule est le trophée remis au meneur des plus et des moins qui, à partir de 1982, a porté plusieurs noms grotesques au fil du commanditaire disponible comme Emery Edge, Alka-Seltzer, Bud Ice et Bud Lite, avant d’être retiré de la circulation en 2008.  Félicitations à Mario Lemieux, qui a remporté le Trophée Alka-Seltzer en 1992-93!)

De plus, même si certains trophées portent des noms de personnes qui ont peu de lien avec le hockey, si un trophée porte leur nom, c’est qu’ils l’ont offert à la Ligue Nationale et que celle-ci l’a accepté.

Le Trophée Hart (joueur le plus utile) a été offert par David Hart, le père de Cecil Hart, ex-entraîneur des Canadiens.  (Heureusement, nous avons été épargnés du Trophée Bonnie Lindros…)

Le Trophée Prince-de-Galles a été offert… par le Prince-de-Galles.

Le Trophée Lady-Byng (joueur le plus gentilhomme) a été offert par l’épouse de Lord Byng, alors gouverneur-général du Canada.

Ces personnes n’ont jamais joué dans la LNH.  En fait, pour la plupart, ils n’ont que rarement, sinon jamais enfilé des patins.  Mais ce serait tout de même chiche de dire à leurs descendants merci pour leur trophée, mais vos ancêtres sont morts depuis longtemps et plus personne ne se souvient d’eux, alors on les raye de la carte.

Aussi, je verrais mal les équipes rattachées aux personnes honorées autoriser qu’on efface la mémoire d’un des leurs.  Est-ce que Boston consentirait à ce qu’on retire de la circulation le Trophée Art Ross (donné par Ross lui-même), leur légendaire entraîneur et directeur-gérant?  Les Canadiens consentiraient à reprendre le Trophée Vézina, qu’ils ont eux-mêmes donné pour honorer la mémoire de leur célèbre gardien?  (Tout comme le Trophée Maurice-Richard d’ailleurs.)

Et même si certains trophées honorent des personnes qui n’étaient pas des plus sympathiques (James Norris, Jack Adams, Clarence Campbell, Conn Smythe), on ne peut pas nier qu’ils ont joué un rôle dans l’histoire du hockey.

Et finalement pourquoi réécrire l’histoire?  Les autres sports ne le font pas.  Demandez au fan moyen de baseball avec quelles équipes a joué Cy Young il y a plus d’un siècle.  Peu vous donneront la bonne réponse, mais presque tous savent qu’il s’agit du trophée remis au meilleur lanceur.  Quel fan de football collégial américain sait qui était John Heisman?  Pourtant personne ne parle de changer le nom du prestigieux trophée qui porte son nom.

Et puis, si on y va par cette logique, le trophée qui devrait le plus changer de nom est la Coupe Stanley.  En effet, il honore celui qui a été gouverneur-général entre 1888 et 1893, né en Angleterre et qui y est retourné à la fin de son mandat, qui a peut-être aimé le hockey, mais qui n’y a probablement jamais joué et qui est mort il y a plus de cent ans.  Pourtant la Coupe Stanley est le trophée le plus connu de la LNH.  Vous voulez vraiment changer ça pour la Coupe Wayne Gretzky ou encore pire, pour la Coupe Chevrolet, Budweiser, Palmolive ou Cheez Whiz?  (Vive le NASCAR!)

Oui, je suis traditionaliste et je m’assume!

Sources : “Bowman, Blake deserve to be honoured next by Canadiens” de Jack Todd, 9 novembre 2014, Montreal Gazette (montrealgazette.com).

1 commentaire:

Jocelyn Turbide a dit…

Je change de sujet...mais j'en reviens pas...Zac Rinaldo ne pèse que 169 livres, j'ai consulté plein de site de stats et partout on indique 5'11 et 169 lbs
Sûrement le plus petit goon de la ligue!