Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

vendredi 26 décembre 2014

Gary Bromley








Né à Edmonton en janvier 1950, Gary Bromley commença sa carrière en étant gardien de but au sein des Pats de Regina dans la Saskatchewan Junior Hockey League. Dès sa première saison en 1968-69, il amena les Pats en finale de la coupe Memorial, baissant pavillon contre les puissants Canadiens Junior et leur vedette Gilbert Perreault.


Lors de sa deuxième saison avec les Pats, il ne put les mener jusqu'en finale comme la saison précédente. Toutefois, Bromley y participa lorsque les Pats le prêtèrent au Red Wings de Weyburn, suite à une blessure au gardien des Red Wings. Il s'avoua une nouvelle fois vaincu face aux Canadiens Junior en finale. De retour avec les Pats lors de sa dernière saison dans le hockey junior, Bromley ne parvint pas à participer au tournoi de la coupe Memorial. Il ne fut pas repêché par une équipe de la LNH, mais signa tout de même un contrat professionnel avec les Sabres de Buffalo. Mesurant 5'10'' et ne pesant que 145 livres, le surnom "Bones" lui colla à la peau lors de son premier camp d'entraînement.


Il disputa sa première saison dans les rangs professionnels avec les Checkers de Charlotte dans la Eastern Hockey League, participant à 27 rencontres, ainsi qu'à 3 matchs avec les Swords de Cincinnati dans la American Hockey League. C'est en 1973-74 que Bromley goûta finalement à la LNH lorsque les Sabres le rappela, disputant 12 matchs et remportant 3 victoires. La saison suivante, il la passa en totalité avec les Sabres, devenant même le gardien #1. Il disputa 50 matchs, récoltant 26 victoires, contre 11 défaites et 11 matchs nuls.




Par contre, une blessure lors de la saison 1975-76 le limita à 7 matchs dans la American Hockey League avec les Reds de Providence et à 1 seul match (une défaite) avec les Sabres. Buffalo ne renouvela pas son contrat à la fin de la saison.

Ayant peu d'options devant lui au sein de la LNH, Bromley se laissa tenter par l'Association Mondiale de Hockey. Ayant été sélectionné par les Raiders de New York au repêchage de 1972, ses droits avaient été échangés aux Cowboys de Calgary par les Mariners de San Diego (les Raiders ayant déménagé !). C'est donc à Calgary que Bromley se dirigea pour la saison 1976-77.


Il participa à 28 matchs, cumulant un dossier de 6 victoires contre 9 défaites et 2 matchs nuls. Bromley ne joua qu'une saison avec les Cowboys, ces derniers ayant déclaré faillite à la fin de la saison. La disparition de l'équipe de Calgary lui permetta de signer un contrat avec les Jets de Winnipeg et leur vedette Bobby Hull. 


Partageant le travail devant le filet en compagnie de Joe Daley et Markus Mattson, Bromley aida les Jets à remporté la coupe Avco, symbole de la suprématie de l'AMH,


Bromley revint dans la LNH lors de la saison 1978-79, signant avec les Canucks de Vancouver. C'est alors que Bromley embrassa à plein son surnom "Bones", en faisant peinturer son masque comme un crâne afin d'être plus intimidant.

Partageant le filet avec Glen Hanlon et Richard Brodeur, Bromley ne parvint pas à s'installer confortablement devant le filet des Canucks au cours des 3 saisons qu'il passa dans l'organisation, partageant son temps entre les Black Hawks de Dallas de la Central Hockey League et Vancouver.


Durant la saison 1980-81, les Canucks échangèrent Bromley aux Kings de Los Angeles en retour de Doug Halward, mais des blessures à Brodeur ET à Hanlon firent en sortent que les Canucks s'entendirent avec les Kings afin de garder Bromley et de leur envoyer une fois la saison terminée.

Désormais dans l'organisation des Kings, Bromley disputa toute la saison 1981-82 avec les Nighthawks de New Haven dans la American Hockey League avant d'accrocher ses jambières à la fin de la saison. Finalement, ce n'est pas la carrière de Bromley dont la majorité des gens se souviennent, mais bien de son magnifique masque avec les Canucks, jumelé à leur chandail mythique, le "Flying V".


Fiche dans la LNH : 54 victoires, 44 défaites, 20 matchs nuls et 7 blanchissages
Fiche dans l'AMH : 31 victoires, 21 défaites, 3 matchs nuls et 1 blanchissage

Sources:
http://canuckslegends.blogspot.ca/2011/02/gary-bromley.html
http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=590
http://www.nhl.com/ice/fr/player.htm?id=8445695&view=stats
http://scottywazz.blogspot.ca/2010/08/absurd-goalie-monday-gary-bromley.html
http://www.goaliesarchive.com/sabres/bromley.html

Aucun commentaire: