Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 19 janvier 2015

Le Pavillon Aberdeen








Au fil des ans, de nombreux endroits de Montréal, Québec et Toronto ont été le site de rencontre de hockey où la Coupe Stanley a été en jeu.  Certains ont été grandement modifiés (comme le Forum et le Maple Leaf Garden par exemple).  De nombreux autres sont disparus comme le Victoria Skating Rink, l’Aréna Jubilee, l’Aréna de Westmount et l’Aréna Mont-Royal de Montréal, le Quebec Skating Rink et le Mutual Street Arena de Toronto.  En fait, si on veut voir la plus vieille structure toujours existante où a été disputée la  fameuse Coupe, c’est vers Ottawa qu’on doit se tourner.   Au Parc Lansdowne, tout juste à côté de la nouvelle Place TD (où joue le Rouge et Noir de la Ligue canadienne de football) se trouve le Pavillon Aberdeen.


C’est en septembre 1898 que le pavillon fut inauguré par Lord Aberdeen, alors gouverneur général du Canada, à temps pour l’exposition du Canada central, une exposition agricole.
 
C’est un architecte de la région, Moses C. Edey, qui a conçu le bâtiment.  Inspiré du Crystal Palace de Londres, il est composé d’une structure rectangulaire qui était novatrice à ce moment, avec des fermes d'acier préfabriquées, recouverte à l'extérieur de panneaux de métal pressé, quatre entrées décoratives, des coupoles pour orner les coins et un dôme imposant.  La construction a été réalisée par la Dominion Bridge Company de Lachine.  Il a été érigé en deux mois à peine, pour la somme de 75 000$.
 
Étant donné sa vocation agricole, il a été "affectueusement" surnommé le "Cattle Castle" (le château des bovins).  L’exposition agricole n’était toutefois pas sa seule utilisation, ayant aussi servi pour de nombreuses foires commerciales.  De 1899 à 1901, il servit également à héberger des soldats prêts à aller combattre à la Guerre des Boers.
 
C’est en 1903 que l’Ottawa Hockey Club (surnommé les Silver Seven, voir texte du 11 septembre 2011) s’est installé à Aberdeen.  On pouvait y accueillir 4000 spectateurs.  Les aménagements pour en faire une patinoire coûtèrent 500$ et le club devait remettre 40% de ses recettes à l’Association de l’exposition du Canada central.
 
En plus de ses matchs réguliers, Ottawa affronta le Winnipeg Rowing Club, dans un défi pour la Coupe Stanley, comme c’était la coutume à l’époque.  Ottawa remporta deux des trois matchs et conserva son titre.  D’autres défis furent aussi disputés contre les Marlboros de Toronto et les Wheat Cities de Brandon, où Ottawa l’a également emporté.
 
Cette saison a été marquée par une dispute entre le club d’Ottawa et la Canadian Amateur Hockey League (CAHL).  En raison de problèmes de transport, Ottawa arriva en retard à un match contre les Victorias de Montréal, disputé à l’Aréna de Westmount.  Le match débuta mais dut être interrompu en raison du couvre-feu.  La ligue imposa une amende de 10$ à Ottawa et on ne parvint pas à s’entendre sur la reprise du match.  Ottawa finit par démissionner de la ligue et se contenta de disputer les défis pour la Coupe Stanley.
 
L’année suivante, le club se joignit à la Federal Amateur Hockey League (FAHL) et retourna disputer ses matchs au Dey’s Rink.  Il fut question que l’équipe, désormais appelée les Senators, y redéménage en 1918, mais le projet ne s’est pas matérialisé.
 
Le pavillon eut ensuite de multiples usages, en plus de l’exposition agricole.  Il fut utilisé par l’armée pendant la Première Guerre mondiale, comme site d’entraînement d’athlétisme, comme site de tournage et fut même le site de spectacles de "monster trucks".
 
 
Les usages plutôt disparates finirent par user le bâtiment, qui fut finalement abandonné.  Bien que déclaré immeuble patrimonial en 1984 par l’Ontario et par Parcs Canada en 1985, il fut voté en 1991 par le conseil de ville de le démolir.  Il faut dire qu’il était alors dans un état lamentable, avec ses carreaux cassés, ses graffitis et sa peinture écaillée.  Il y eut par contre de la résistance des citoyens et l’immeuble fut un enjeu à l’élection municipale de cette même année.  La décision fut finalement renversée en 1992 et le pavillon fut rénové au coût de 5,3 millions.  La réouverture eut lieu en 1994.
 
On y tient maintenant des marchés publics.  On y a récemment retrouvé le marché de noël d’Ottawa.  L’hiver, il peut également être utilisé comme patinoire.
 
Sources : "Aberdeen Pavilion set to make history in new revamped Lansdowne" de Chris Hofley, 2 août 2014, Ottawa Sun (ottawasun.com), "Lieu historique national du Pavillon Aberdeen" (pc.gc.ca), historicplaces.ca, oldottawasouth.ca, wikipedia.org.

Aucun commentaire: