Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

lundi 11 septembre 2017

Hannu Virta



La façon dont Hannu Virta s’est retrouvé à Buffalo est intéressante.  Les Oilers étaient déçu du rendement de leur défenseur recrue, Paul Coffey, pourtant repêché 6e l’année précédente.  Les Sabres étaient intéressés et avaient offert un Richard Martin en fin de carrière en retour.  Avant de conclure, le directeur-gérant Scotty Bowman avait délégué son dépisteur-chef.  Par contre, comme Coffey avait connu deux matchs tout simplement phénoménaux, les Oilers changèrent d’idée.  Martin a ensuite été échangé aux Kings et Coffey est devenu un rouage important de la dynastie des Oilers des années 1980.
 
Et Virta dans tout ça?  Le dépisteur ne voulant pas perdre son temps, il alla voir un tournoi junior qui se déroulait à Edmonton la même fin de semaine.  C’est là qu’il y découvrit Virta, un défenseur finlandais avec un bon coup de patin et un bon lancer. 
 
Au repêchage de 1981, après avoir causé une surprise en choisissant Jiri Dudacek en première ronde, les Sabres en causèrent une autre en prenant Virta au deuxième tour, deux rangs avant que Montréal ne jette son dévolu sur un américain, Chris Chelios.
 
Virta fit ensuite partie de l’équipe finlandaise qui remporta la médaille de bronze au championnat mondial junior, avant de faire ses débuts dans la LNH le 30 mars 1982, lors d’un match des Sabres au Colisée de Québec.
 
C’est toutefois en 1982-83 que Virta se fit une place régulière à Buffalo.  Sa saison recrue montra de belles promesses, mais c’est le 19 mars 1983, contre les Canadiens au Forum, que Virta fit flèche de tout bois.  Au cours de ce match, tout semblait lui sourire. 
 
D’abord, au milieu de la deuxième période, Robert Picard fit une passe qui se retrouva plutôt sur la palette de Phil Housley, qui la refila à Virta, qui à son tour déjoua Rick Wamsley.
 
Huit minutes plus tard, c’est une passe de Bob Gainey qui se retrouva sur le bâton de Virta, qui enfila son deuxième but de la soirée. 
 
Finalement, à 7:53 de la troisième période, c’est Pierre Mondou qui fit un cadeau à Virta, qui compléta son tour du chapeau, dans une victoire de 6-3 des Sabres.
 
Virta termina finalement la saison avec 13 buts, 24 passes et 37 points.  Les Sabres balayèrent ensuite les Canadiens en trois matchs au premier tour des séries, avant de s’incliner devant les Bruins au deuxième tour.
 
En 1983-84, il marqua moins de buts (6), mais amassa tout de même 36 points.  La suite fut moins intéressante, alors que les résultats ne furent pas autant au rendez-vous, en plus de le voir être ralenti par les blessures.
 
Après la saison 1985-86, il fut mobilisé pour son service militaire.  S’étant brouillé avec Bowman et s’étant plus ou moins intégré à la vie nord-américaine, il décida ensuite de demeurer en Finlande, plutôt que de revenir avec les Sabres.  Il joua donc 245 matchs dans la LNH en un peu plus de 4 ans.  Il marqua au total 25 buts, en plus d’accumuler 101 passes, pour 126 points.  Ainsi, non seulement il marqua 52% de ses buts en carrière en une année, mais il en marqua également 12% dans ce seul match du 19 mars 1983.
 
En plus de retourner avec son club d’origine, le TPS Turku, il devint alors un élément régulier de l’équipe nationale de la Finlande.  Il participa entre autres à sept championnats du monde (une médaille d’or et une d’argent), à la Coupe Canada de 1987, à la Coupe du monde de 1996 et aux Olympiques de Lillehammer en 1994, où la Finlande a remporté la médaille de bronze.
 
Il entreprit ensuite une carrière d’entraîneur en Finlande et en Suisse.
 
Le TPS Turku a depuis retiré son numéro 23.  Il fait également partie du Temple de la renommée du hockey de la Finlande depuis 2003.
 
Sources: “Virta éblouissant” et ″Scotty devait avoir le menton en l’air – Réjean Houle″ de Bernard Brisset, 21 mars 1983, p.S2, hockeydraftcentral.com, legendsofhockey.net.

Aucun commentaire: