Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

dimanche 11 janvier 2009

Les Spurs de Denver


Tout le monde qui me connait sait que j'ai une passion assez féroce pour les équipes qui n'ont pas fait long feu ou qui jouaient dans des ligues étranges. La défunte Association Mondiale de Hockey (WHA), cette ligue où on jouait avec une puck bleu et où certaines équipes jouaient dans des arénas avec une bande transparente et où l'économie de bout de ficelle était la règle pour la plupart des équipes est parfaite pour des bonnes histoires d'équipes qui n'ont pas existé longtemps. Celle des Spurs de Denver est assez cool! Quoi de mieux qu'une histoire cool pour une équipe qui possédait probablement le pire logo de l'histoire du hockey. C'est quand même plus laid comme logo que le légendaire logo des Islanders avec un pêcheur ou celui des Oilers avec une motte de terre...

Les Spurs sont apparus dans la Western Hockey League en 1968. La WHL était une ligue mineure professionnelle un peu comme la ligue américaine ou la ligue internationale. Leur horrible nom aurait été donné à l'équipe via un concour afin d'introduire l'équipe à la population de Denver. Le gagnant aurait gagné 500$ et une paire de billets de saison. L'équipe évolua dans cette ligue jusqu'à la dissolution de cette dernière en 1974 avant de rejoindre la Central Hockey League pour la saison 1974-75. Mais comme à l'époque la NHL et la WHA se faisaient une bonne guerre de marché et se développait un peu partout aux États-Unis, les fans des Spurs ont pensé qu'il serait bien d'avoir une équipe professionnelle à Denver. La chose était supposée se faire du côté de la NHL, mais comme à l'époque deux ligues se faisait une lutte qui les poussa à se développer un peu partout, on avait au milieu des années 70 à peu près 30 équipes entre ces deux ligues. Ce qui nivela le talent énormément, comme aujourd'hui, genre tsé comme... Après la désastreuse expansion de 1974 qui introduisit les piteux Capitals de Washington et les Scouts de Kansas City, la NHL décida de prendre un break d'expension et cancella l'expansion de 1976 qui était supposé apporter une équipe à Denver et à Seattle. À cela, certains investisseur sdécidèrent de prendre la voie de la WHA.

Après avoir ramassé la plupart des joueurs des défunts Cougars de Chicago et avoir gardé certains joueurs des Spurs de la CHL, l'équipe fit son apparition dans la ligue qui nous a donné les Nordiques, les Jets, les Whalers et les Oilers en héritage. Donc avec peu de joueurs expérimenté soutre un Ralph Backstrom au crépuscule de sa carrière, les Spurs n'ont jamais vraiment eu de succès auprès des fans qui désirent avoir une équipe de la NHL et non pas une médiocre équipe d'une ligue qu'ils considéraient mineure. Qu'à cela ne tienne, après 34 match, les Spurs jouèrent leur dernier match à Denver en battant les Racers d'Indianapolis. Le match suivant contre les Stigners de Cincinnati allait réserver une surprise pour les joueurs...

Les joueurs savaient que leur équipe était médiocre et que l'équipe ne jouissait pas d'un support des fans qui eux désiraient une équipe dans la NHL. Alors que l'aréna où les Spurs jouaient pouvait contenir 16000 personnes, jamais la foule ne comptait plus que 5000 personne. Avec une affluence de la sorte il n'est pas surprenant de voir des difficultés financières survenir rapidement surtout avec les rumeurs incessantes d'un déménagement potentiel des Scouts de Kansas City ou des Golden Seals de la Californie à Denver. À ce moment, au 31 janvier 1975, les Spurs avaient une fiche de 13–20–1. Donc les joueurs étaient conscients de la possibilité d'un déménagement rapide de l'équipe. Et cela se produisit. Donc lors du match suivant à Cincinnati, c'est en entendant le "Ô Canada" avant le match que les joueurs surent que l'équipe avait été transférée au Canada, à Ottawa pour être plus précis. Donc d'une manière assez malhonnête, on n'a même pas cru bon d'annoncer aux joueurs que l'équipe avait été transferée à Ottawa.

Le déménagement fut tellement bref que jamais l'équipe ne changea l'uniforme de l'équipe de Denver. Tellement rapide qu'à son premier match au Civic Center d'Ottawa, les Civics d'Ottawa se firent battre 3-2 contre les Whalers devant des bancs presque vides. Deux défaites sur la route et une défaite en surtemps à domicile contre Gordie Howe et les Aeros de Houston, l'équipe fut dissoute. Après 41 match, s'en était fini des Spurs de Denver devenu les Civics d'Ottawa. L'année d'après, la ville de Denver obtint finalement une équipe de la NHL alors que les Scouts de Kansas City devinrent les Rockies du Colorado pour six années avant de devenir les Devils du New Jersey. Denver reverra la NHL en 1996 bien sûr alors que les anciens rivaux (on se doute que ça ne devait pas être une grosse rivalité...) des Spurs de la WHA, les Nordiques de Québec, s'installèrent à Denver pour même y apporter la Coupe Stanley la même année... Quant à Ralph Backstrom, il fut réclamé par les Whalers de la Nouvelle-Angleterre où il ajouta 38 points à ses 50 produits en 41 matchs dans l'uniforme des Spurs. C'est pour les Whalers que l'ancien centre des Canadiens termina sa carrière. À noter également que le directeur général et entraineur de l'équipe fut nul autre que l'ancien collègue de Backstrom, le célèbre défenseur numéro 17 des Candiens, Jean-Guy Talbot.


Un autre personnage semi-légendaire a joué pour les Spurs, l'un des joueurs les plus sauvage et violent de son époque : Bill "Goldie" Goldthrope. Goldthrope fut un goon redoutable écumant les ligues mineures ici et là en promenant son attitude agressive et c'est bel et bien lui avec sa chevelure d'enfer et son attitude imprévisible qui inspira le personnage de Ogie Oglethorpe dans Slapshot. La WHA était reconnue comme étant une ligue plus violent que la moyenne et apparemment alors que les Jets qui étaient une équipe de calibre NHL (avant de se faire voler tous ses joueurs en entrant dans la NHL) affrontaient les Spurs, Bobby Hull décida de ne pas jouer contre eux afin de dénoncer la violence dans la ligue. Goldthrope joua seulement 12 match avec Denver avant de passer aux Mariners de San Diego. Mais bon le vrai Ogie Oglethorpe a joué pour les Spurs...


Voici les stats des joueurs des Spurs de Denver/Civics d'Ottawa en 1975-76 :
http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/leagues/seasons/teams/0003361976.html









Aucun commentaire: