Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 20 janvier 2009

Ric "Stash" Nattress


Quoi de mieux qu'une autre histoire de drogue parce que tout le monde aime ça les histoires de drogue! Ceux un peu plus âgés que moi se rappellent de l'histoire de Ric "Stash" Nattress, d'autres comme moi se rappellent de sa face laide en tant que joueur des Flames de Calgary, mais personne n'écrivait Rick comme le faisait Ric Nattress!

Nattress, Eric de son vrai nom, est né en 1962 dans la belle ville de Hamilton en Ontario. Alors qu'il joua son junior avec les Alexanders de Brantford dans la ligue de l'Ontario, Ric s'avéra une bonne brute efficace à la ligne bleue. Et après avoir repêché le célèbre flop que fut Doug Wickenheiser premier en tout (genre juste avant Larry Murphy, Paul Coffey et Denis Savard), le Canadiens repêcha Nattress en seconde round et 27e au total au repêchage de 1980. Nattress passa une couple de saisons de plus dans le junior où il récolta notamment 61 points et 126 minutes de pénalité en 59 matchs en 1981-82. Pour premier voyage dans les rangs professionnels, il se joint en fin de saison au club-école du Canadien, les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, en 1982 pour prendre part aux finales de la Coupe Calder. Il partagea par la suite le chemin entre Halifax et Montréal à la saison 1982-83 à la manière d'un défenseur recrue.

Le tout se gâta à l'été 1983 alors qu'il se fit condamner pour possession de 3 grammes de marijuana et un gramme de haschisch retrouvé l'été précédent dans sa voiture. Suite à cette condamnation, Stash reçut une suspension d'une saison par la NHL. Mais ne s'arrêtant devant rien, Nattress continua à s'entrainer avec vigueur en même temps que l'équipe et Ronald Corey demanda à la ligue de diminuer sa sentence. Ce que la ligue fut, la suspension de Nattress fut réduite à 30 matchs. Nattress ne retrouva toutefois pas ce que les Canadiens attendirent de lui, lui qui passa presque l'entière saison 1984-845 pour le Canadien de Sherbrooke avec qui il remporta la Coupe Calder. Il fut vendu par la suite aux Blues de St-Louis où il passa les saisons 1985-86 et 1986-87 en devenant un défenseur de qualité. Il aida la troupe alors dirigée par Jacques Demers à atteindre les demi-finales pour la première fois depuis 14 ans.

Devenu un défenseur efficace, Nattress poursuivit sa carrière par la suite avec les Flames. Il connut avec ces derniers probablement ses sommets personnels et fut d'une grande utilité pour l'équipe albertaine lorsqu'ils remportèrent la Coupe Stanley. Ouais, la maudite finale de 1989... Il passa par la suite une saison avec les Maple Leafs et il termina sa carrière avec les Flyers de 1992-93. Contrairement à l'histoire de Don Murdoch, l'histoire de Ric Nattress semble être plus positive. Alors que les fans du Canadien ne se rappellent que du fait qui prenait de la DROGUE, les fans des Flames et des Blues n'ont probablement pas grand chose de mal à dire de ce défenseur.

Nattress a aussi quelque chose de très cool à remarquer. Nattress, contrairement à des gens comme Brian Trottier et Michel Goulet, a vu un trophée de guerre lui pousser à mesure que sa carrière progressa. et non le contraire...

En tant que fan des Canadiens, je crois qu'on devrait réintroduire Ric Nattress dans les anciens Canadiens cool!!! Soutout qu'il jouait dans de très mauvaises années...

Aucun commentaire: