mardi 31 mars 2009

Michel Brière

Jusqu'à maintenant, les Penguins de Pittsburgh n'ont retiré que deux numéros, il s'agit bien sûr du numéro 66 de Mario Lemieux et du numéro 21 de Michel Brière... Mais qui était ce Michel Brière?

Michel Brière est né à Malartic en Abitibi en 1949. Dès son hockey junior, Brière montra un talent remarquable ainsi qu'un charisme qui faisait lever les foules. En deux saisons avec les Bruins de Shawinigan, Brière totalisa 320 points en 100 parties dont 125 buts... Inutiles de dire que les portes de la NHL lui furent rapidement ouvertes. Brière fut repêché par les jeunes Penguins de Pittsburgh au troisième tour et 26e au total au repêchage de 1969.

C'est donc à l'âge de 20 ans que Brière débarqua avec les Penguins sans trop parler l'anglais mais avec une tonne de détermination. Lorsque le directeur général Jack Riley allait lui offrir son premier contrat, Brière demanda environ 1000$ de plus au 4000$ de bonus de signature que l'équipe lui offrait sous prétexte qu'il allait jouer pour les 20 prochaines saisons à Pittsburgh. Il obtint d'ailleurs le montant exigé... Brière allait connaître une très bonne saison recrue, marquant 12 buts et récoltant 32 passes. Il devint une force pour l'équipe en séries éliminatoire alors qu'il marqua le but gagnant en supplémentaire qui allait sortir les Seals d'Oakland devant un faible 3028 fans californiens. C'était d'ailleurs la dernière fois que les Seals allaient participer aux séries. Les Penguins allaient toutefois s'incliner devant les Blues qui allaient se faire sortir en 4 en finale par les Bruins. Rappelez-vous le but gagnant de Bobby Orr... Brière termina les séries avec 5 buts et 3 passes en 10 matchs. Les 20 prochaines années allaient être pleines de promesses pour les partisans des Penguins de Pittsburgh...

Malheureusement, le destin allait en décider autrement. Michel Brière (posé ici luttant avec le grand guerrier Claude Provost) était supposé se marier durant l'été 1970 avec sa copine Michèle Beaudoin avec qui il était père d'un bébé d'un an nommé Martin. Le mariage avait été prévu pour le 6 juin 1970. Le 15 mai 1970 aux environs de 21h, Brière roulait avec deux amis sur la route 117 entre Malartic et Val d'Or dans son Mercury Cougar 1970 à environ 70 kilomètre de Malartic lorsqu'il eut un accident de voiture. Brière fut retrouvé à une certaine distance de sa voiture par les ambulanciers. Comme si l'histoire n'était pas assez dramatique, lorsque Michel Brière inconscient fut amené à l'hôpital de Val d'Or, l'ambulance frappa et tua un jeune cycliste de 18 ans nommé Raymond Perreault. Brière et Perreault, également natif de Malartic, étaient apparemment amis...

Michel Brière fut plongé dans un profond coma des suites d'un traumatisme crânien subit lors de cet accident. Il fut rapidement transferé à l'hôpital Notre-Dame où il reçut 4 opérations au cerveau. Sept semaines plus tard, Brière commença à montrer quelques signes de vie. Après avoir oscillé entre un coma profond et quelques signes d'améliorations pendant 11 mois, Michel Brière mourût le 13 avril 1971 à l'âge de 21 ans...

Lors de la saison 1970-71, les Penguins transportèrent l'équipement de Brière tout au long de la saison en hommage au jeune joueur en se disant que Michel était avec eux. Le chandail #21 que Brière ne fut jamais porté de nouveau par un joueur des Penguins suite au déces de Brière. Son chandail fut officiellement retiré le 5 janvier 2001. Le trophée de la Ligue de hockey junior majeur du Québec remis annuellement à la recrue de l'année porte le nom de Michel Brière...

Voici une vidéo du premier but marqué dans la NHL par Brière:
http://www.youtube.com/watch?v=h-IN7HcCG_M

Voici un vidéo hommage à Michel Brière :
http://www.youtube.com/watch?v=E0UXLfvYGJw




12 commentaires:

Vente de garage a dit…

Merci pour cet excellent post!
Abitibien moi-même, j'ai souvent entendu la légende de Michel Brière, surtout quand on passe le tristement fameux "croche à Brière", là où l'accident serait survenu!

J'ignorais les détails de sa mort, particulièrement l'histoire du jeune cycliste frappé par l'ambulance!

Durant sa première (et unique...) saison avec les Pingouins, a-t-il joué tous les matches? J'avais entendu dire qu'il n'avait joué qu'une 30aine de parties seulement?

Martin ITFOR a dit…

Michel Brière a joué tous les 76 matchs de la saison, remportant 44 points (12 buts et 32 passes)

Le Moustachu Masqué a dit…

Que son ame repose en paix...

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Dans le vidéo hommage, vers le début, on voit l'arbitre s'accrocher sur le haut de la baie vitrée pour laisser passer le puck...

DANS MON TEMPS, les arbitres faisaient toujours ça! Je vois des images de dans des vieux magazines de la coupe Canada que mon père m'amenait, et c'était un move normal que les refs faisaient abondamment. Je m'ennuie du temps où les baies vitrées étaient basses et que les arbitres pouvaient s'accrocher après pour laisser le jeu aller...

Gary! Baisse les baioes vitrées pis enlève les torpinouches de filets protecteurs de spectateurs! On veut des pucks gratisses et/ou des points de sutures!

Anonyme a dit…

Merci de ne pas oublier Michel Brière!
Vous lui avez écrit un bel hommage!

Anonyme a dit…

Merci pour le bel hommage rendu a mon ami Michel...
Je suis natif de Malartic en Abitibi et j'ai grandi et jouer au hockey avec lui.
L'arena de malartic porte son nom, Centre Michel Briere

t1sqrr19 a dit…

ce que vous ne savez pas c'est qu'il a ete 1 an sans joue au hockey a cause 1 blessure au camp des bruins a shawinigan.1964-65 et 1965-66 juvenile 1966-67 n'a pas joue et tout a coup joue a shawi. sans avoir jouer pendant 1 an et mieux encore finir 1er compteur de la ligue pendant 2 ans, aucun joueur ne fera jamais ca dans l'histoire de la ligue, et il a ete le 1er joueur a faire le saut au quebec du junior a la ligue national. on devrait mettre ca dans le livre guinness.

Marcel Roberge a dit…

Salut Michel,

Je me permet d'ajouter ma voix à ce qui est écrit sur toi ici, oui tu étais tout un joueur de hockey et je suis content et fier d'être un de tes amis, car pour moi tu as vraiment été le PREMIER joueur Junior de la lighe Junior du Québec à faire le saut dans la N.L.H. et j'espère qu'un jour ils corrigeront cet impair dans leurs statitiques car la lIgue de hockey Junior " A" du Québec a été le précurseur de la Ligue de hockey Junior Majeur tel on la connait aujourd'hui.

Merci pour cette belle carrière Juvénile, Junior et ton année recrue avec les Pingouins de Pittsburg et oui ce fameux but de Bobby Orr , je m'en rapellerai pour le reste de mes jours, car nous étions ensemble dans les studios de Radio-Canada,alors que tu étais leur invité entre les périodes.

Tu étais un chic type aussi Michel et ta mémoire sera toujours vivante maintenant avec le Net.

Salut mon chum, on se revoit un jour où que tu sois.

Michèle Beaudoin a dit…

Quel article. Tout est exact. Mais il y a qq petites fautes de français. Quel drame pour ses parents, son frère, ses soeurs. Quel drame et quel vide ce triste événement a-t-il laissé dans mon coeur et dans mon âme. Et pour mon fils qui a très peu de souvenirs réels de son père. Mais la vie étant ainsi faite que les blessures finissent par guérir pour nous permettre de continuer à vivre, de continuer à protéger et aimer son fils au-delà de toutes les difficultés engendrées par une peine qui colle à la peau si longtemps. Au-delà des difficultés financières qui tapissent la vie de tous les jours pendant un long moment. Mais de trève de pleurnicheries, j'ai le privilège et l'immense bonheur d'avoir un fils en santé dont je suis très fière, architecte de profession et dont l'amoureuse a mis au monde Arnaud (12 ans), Émile (9 ans) et Loïc 7 ans. Mon fils et ma bru, Julie Morin, se donnent corps et âme pour "élever" les gars en faisant de ce rôle le plus important de leur vie.
Comme ce grand-papa Michel qui est au ciel,les trois petits gars jouent au hockey, ont bcp de talent: de vraies petites comêtes.
Ce sont des enfants adorables, le bonheur et le projet de ma vie.
Et voilà c'était mon "témoignage" de dimanche matin, le 27 nov. 2011

Marcel Roberge a dit…

À Michelle, merci pour ce commentaire qui m'a profondément ému ému, surtout venant de toi et je t'admire. À Martin, Julie et les petits enfants, j'espère un jour avoir le bonheur de vous connaître et vous dire que Michel était un GRAND et à chaque jour il fait partie de ma vie, car au travail je dois mémoriser son nom régulièrement pour me brancher.

Marcel Roberge, Sherbrooke, Québec

Marcel Roberge, Sherbrooke a dit…

Michel. Shawanigan a gagné la Coupe Memorial hier, je te dédie cette victoire car tu as été la 1ère grande vdette des Bruins de Shawinigan avant ta saison recrue avec les Pinguoions de Pittsburg.

Robert Landry a dit…

Salut Marcel Roberge,
tu rend un très bel hommage à notre ami Michel Brière avec qui nous avons joué ensemble pour le National de Malartic.
Quel beau site, je vais y revenir régulièrement....
Robert Landry de Gatineau mais anciennement de Malartic....