mardi 3 mars 2009

Mon voyage à Verdun...


Non ce n'est pas pour aller voir Mötley Crüe ou encore pour aller voir les légendaires Dragons de Verdun que j'ai pris le métro jusqu'à de L'Église pour aller à l'Auditorium de Verdun! Non, c'était pour aller voir le match où le Junior de Montréal recevait pour la seule fois de leur première saison en ville les Saguenéens de Chicoutimi. C'est donc avec un petit groupe d'amis qu'on s'est dirigé pour être témoin du seul passage dans la métropole de la "Fierté régionale".

Étrange match quand même...

Première chose surprenante à mon arrivée à l'Auditorium, un gros jeep de l'Armée canadienne stationné face à la porte. Ok donc, on a choisi un bon petit match de hockey en semaine de relâche pour aller attirer de la chair à canon pour l'Afghanistan. Après avoir fortement refusé le petit bâton de hockey en plastique des forces armées et leurs patentes gonflables pour faire du bruit, nous nous sommes trouvé un trou pour nous installer pour le match. Organisation assez étrange à Verdun, nous avions des billets admission générale et la fille au guichet nous adit qu'on pouvait aller partout mais tout le monde avait des billets avec des places attitrés, ça fait qu'on a du changer de place à 73 reprises. C'est quoi ce niaisage? Mais après avoir défendu nos places et s'être défendus, ça n'a pas commencé tout de suite.

Pas vraiment, parce que c'était non seulement journée des forces armées, mais c'était aussi la Journée Laval! Plein de jeunes joueurs de hockey mineur avaient fait le voyage de la ville de l'avenir pour voir ce gentil match de hockey junior. Bon, la foule était plein de militaires et de kids en relâche avec leurs amis. J'avoue que quand j'étais jeune c'était bien cool une fois par année d'aller voir les Saguenéens en équipe de hockey. Alors on a eu droit à une longue cérémonie plate avec des hauts gradés des forces armées et le maire de Laval et une mascotte abominable... C'était presque plus long et plate que la cérémonie de retrait de chandail de Ken Dryden...

En passant, on s'entend que le party est fait pour ne pas lever quand on vend seulement de la Bud Light... Vous êtes avisées, amenez vos flasques avec du scotch dedans la prochaine fois!

Après cette longue cérémonie inutile avec un bon Ô Canada joué par un orchestre de militaires payés avec vos taxes, le match a pu commencer. Premier constant, les Sags sont pas mal plus petits que le Junior. Première période, 1-0 Montréal. Le Junior domine pas mal au chapitre des tirs au but 21 contre 11. Mais le jeu demeure quand même un peu égal.

Le match de Timbit entre les deux périodes était pas mal cool, le petit numéro 16 de l'équipe en couleur des Mighty Duck des années 90 a un peu plus zigonné que les autres pour partir vers la fin en échappée pour scorer un beau petit but top corner et faire le plus beau moment de la partie. Ah oui, avant le match Timbit, des militaires dans un jeep avec une mascotte plus laide que celle des Maple Leafs sont apparus sur la glace pour lancer aux gens des petits ballons de football à l'effigie des Forces armées canadiennes. Des restants de Coupe Grey? Ça doit parce qu'ils en ont tellement lancé que je pense que les petites filles devant nous en avaient chacune au moins trois. Moi quand un ballon est arrivé sur moi je leur ai relancé en criant "J'en veux pas de tes cochonneries de propagande", malheureusement ils ne m'ont probablement pas entendus... C'est quand même cool de voir une bonne quarantaine de militaires probablement payé en overtime ou en bonus de soir avec des fonds publics pour aller dans un match de hockey lancer des ballons de football! J'aimerais bien rencontrer le prix Nobel qui a pensé à ça!

Deuxième période, Mathieu Tousignant des Sags après avoir été à l'origine de la pénalité qui a couté le premier but du Junior se reprend en nivelant la marque. Que de joie, je me lève pour applaudir les Sags comme un gros cave pas intelligent à la lutte qui prend pour les méchants juste pour faire chier la foule... Quelques secondes après avoir regagné mon siège, une des petites pré-adolescentes devant moi se détourne et me dit que mon zipper est baissé... Petite perverse! Quelques minutes plus tard, les Sags prennent l'avance en se repliant suite à un poteau qu'on a tous vu dans le net des Sags. Après reprise vidéo le but est allé au Sags qui prenaient les devants...

La dernière fois que je suis allé voir les Sags à Chicoutimi en décembre ils ont été capable d'échapper le match avec brio en étant pas capable de se faire des passes et en échappant la puck à tout bout de champ. Le plus désolant c'est que la performance du gardien des Sags aurait mérité que les joueurs devant se forcent un peu le cul pour gagner le match parce que le jeune gardien François Lévesque a mangé pas mal de rubber. Il a reçu un bon 52 tirs sur lui et en a laissé passer seulement 4. Comme je suis au Saguenay aujourd'hui, j'ai lu l'article sur le match dans l'incomparable journal Le Quotidien (d'où vient cette photo) et on dit que les 3 meilleurs défenseurs dont l'excellent Dominic Jalbert, auquel j'avais quand même remarqué l'absence, étaient sur la liste des blessés... On avait donc affaire à une défensive assez faible du côté des Sags, ce qui explique en partie le mitraillage du gardien de la troupe de Richard Martel au vu et au su de plusieurs soldats... (Wow, je suis presque aussi drôle que le Sportnographe...) Bon fait à noter, Nicolas Deschamps a eu une passe sur les deux buts des Sags. Il a également reçu un bon coup sur la main et de l'endroit où nous étions dans les estrades on l'a vu se tordre de douleur, dans le corridor vers le vestiaire et ça avait vraiment l'air à faire mal. Mais le choix de deuxième ronde des Ducks D'Anaheim est revenu au jeu plus tard... Pour revenir à François Lévesques (un roux!), le fait le plus plate dans son cas est celui qu'il ait laissé passé un but à 20 secondes de la fin sur un méchant tir faible du Junior, ce qui allait porter à 3 passes la récole de point d'un dénnomé O'Keefe. En face d'un bande de pee-wee qui ne prenaient pas pour lui, l'humiliation était totale... Pauvre gars...

(Ça se vends-tu encore de la O'Keefe? Ça fait une couple d'année que j'en ai pas vu... Y'en avait toujours un petit 6 packs ou des caisses de 28 avec des toiles d'araignées dessus dans les colds, mais là j'en ai pas vu depuis un bout...)

Pour ce qui est du Junior, c'est quand même une belle équipe. Ils sont quand même gros et avec leur "superstar" Angelo Esposito ils doivent être plus mordants. J'espère qu'ils sauront développer une bonne niche de fans pour rester longtemps à Montréal, à l'instar du Rocket. Mon ami Christian m'a fait remarquer que le numéro 4 du Junior, Alex Wall, était probablement un joueur qui allait finir dans la NHL. C'est vrai qu'il est gros et qu'il joue bien à la défense, on lui souhaite bonne chance...

Bon petit match de hockey avec une atmosphère étrange où la trentaine de fans des Sags qui avaient leur jersey de l'équipe saguenéene ont dû retourner pas mal déçu d'avoir vu ce très décevant unique passage de l'équipe à Montréal cette année. Ça allait porter à 4 leur série de défaites. En arrivant au Saguenay, j'ai jasé de la game avec mon père qui m'a confirmé que les Sags étaient pourris cette année... Donc ne rêvez pas trop forts saguenéens sur le sort de vos Saguenéens...

À noter que pendant qu'une quarantaine de soldats faisaient du "recrutement" en étant probablement payé pour voir un match de hockey, 3 soldats canadiens sont mort en Afghanistan, vous savez cette guerre que notre premier ministre a affirmé qu'elle ne pouvait gagner. Ils sont morts en explosant avec une bombe artisanale. Un des un gars avait mon âge et venait du Lac St-Jean et était le cousin d'une de mes tantes... Y'en a qui ont plus de chance que d'autres et qui vont lancer des ballons en caoutchouc à des enfants pendant que d'autres donnent leur vie dans une guerre inutile...

(Pardon pour la petite passe à la Don Cherry, mais ça m'a un peu fait chier de voir le déploiement de soldats dans une game de hockey...)

5 commentaires:

Olivier a dit…

Techniquement, par le ton comme par le contenu, c'est pas mal l'inverse de Don Cherry, mais bon.

Excellent blogue. Toujours un plaisir de te lire!

Martin ITFOR a dit…

Merci, malgré que j'ai passé ma jeunesse à écouter des Rock'Em Sock'em...

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Ouin, c'est quoi son asti de problème à Don Cherry? Pourquoi je l'haïs autant? Ça te tenterait pas de nous faire un post éducatif-récapitulatif genre "Histoire de notre haine collective envers Don Cherry: de la xénophobie au noeud Windsor."

Merci pour le bashage contre les Forces Armées.

Olivier a dit…

Tout le monde, y compris les anglais semble considérer que DOn CHerry a graduellement déraillé. J'ai l'impression qu'il a définitivement perdu sa pertinence avec sa dernière attaque contre Ovechkin, qu'il trouves trop show-off (y'est pas Show-Off sacrament, c'est Pavel Bure en 2 fois plus gros...)...

Même Ron MacLean semblait mal à l'aise. Bah.

Les Rock'Em Sock'em ont une place dans mon coeur pour "The mother of all Elbow". Sinon, bah.

Martin ITFOR a dit…

Y'a une toune sur le nouveau disque de Propagandhi qui parle de Don Cherry...