dimanche 19 avril 2009

Denis Herron


J'ai fait faire des macarons l'an dernier avec des cartes de hockey par une personne de Colombie-Britannique qui a un superbe blogue de cartes de hockey. J'ai donc constitué une belle collection de macarons de Link Gaetz, Terry O'Reilly, Paul Baxter et plein d'autres matamores. Il y a également sur mon veston préféré un macaron de Gump Worsley fait avec une carte Ultimate 75e anniversaire de la NHL et j'aime beaucoup ce macaron. J'ai malheureusement égaré quelques autres macaron dont un de Terry Sawchuck faite également avec une carte Ultimate et un de Denis Herron dans l'uniforme du Canadiens faite avec la carte O-Pee-Chee 1982-83 meneur de la ligue pour le nombre de blanchissages.

J'aimais particulièrement celle-ci parce que c'est une carte qui eut une drôle d'histoire dans mon enfance. En faisant un match de hockey avec une bille et mes cartes de hockey, question de leur faire perdre de la valeur, j'ai échappé cette carte dans les craques de l'escalier pour descendre au sous-sol qui à l'époque n'était pas fini. N'écoutant que mon courage, je suis allé en dessous de l'éscalier pour gosser pour qu'elle tombe. J'ai même pris une scie pour faire une encoche dans la marche. Je salue ici mon père qui me lit régulièrement qui doit se rouler par terre à savoir que j'ai gossé son escalier pour une carte de hockey avec ses sacrosaints outils. Néanmoins, j'ai récupéré ma carte et le match pouvait continuer sans trop que ça paraisse que j'avais fait une petite coche dans le dessous de l'escalier. Mais je me suis fait faire un macaron avec la face de Denis Herron provenant de cette même carte de hockey et je le portait fièrement jusqu'à temps que je le perde comme on perd un macaron qu'on aime dans un bar autour de l'UQAM lors d'une soirée passée avec mon ami Nicolas... J'espère que la personne qui l'a trouvé l'aime beaucoup parce qu'il me manque...

Mais l'histoire de Denis Herron est quand même intéressante. Denis Herron est le gardien qui a pris le trône de roi Ken Dryden en arrivant de l'étranger alors que des prétendants rôdaient dans le Forum de Montréal pour prendre le titre de Dryden. Mais avant d'arriver à Montréal il eut des drôles de faits dans sa carrière. Denis Herron fut repêché par les Penguins de Pittsburgh en 1972 et aura une étrange relation avec cette équipe tout au long de son étrange carrière. Il passa ses premières années entre les mineures et la ville de l'acier, n'étant pas capable de se tailler un poste régulier, chose qui ne devait pas être trop une tâche difficile avec les Penguins du début des années 70. Andy Brown et Jim Rutherford étaient les autre protagonistes. C'est à la saison 1974-75 qu'Herron fur échangé aux jeunes Scouts de Kansas City en retour d'un autre gardien québécois, Michel Plasse. Denis Herron devint petit à petit le gardien numéro un de cette équipe. C'est d'ailleurs plus souvent qu'à son tour que l'on retrouve des photos de Denis Herron lorsqu'on effectue des cherches à propos de cette très mystérieuse équipe. C'est également lors de son passage à Kansas City qu'il commença à porter le masque qui le suivra presque pour l'entièreté de sa carrière, changeant les couleurs de ce dernier lors de déménagements.

Après un saison où il garda 64 matchs pour les Scouts, Herron quitta la ville mais non pas en direction du Colorado comme le reste de l'équipe, mais vers Pittsburgh où signa à titre d'agent libre en août 1976. Il devint rapidement le gardien partant des Penguins pour les 3 saisons suivante. Il fut échangé aux Canadiens à l'été 1979. Herron, qui devait partager la positon tant convoité de gardien numéro un des Canadiens avec Richard Sévigny et Michel Laroque, sut toutefois devenir le gardien de confiance de l'équipe, devenant le gardien partant lors des séries de 1980...

C'est donc armé de la pression de mener son équipe à la 5e Coupe Stanley d'affilée que le Canadiens de Montréal débuta les séries de 1980 contre les North Stars du Minnesota avec nul autre que Gilles Meloche dans le but. C'est lors du cinquième match de cette série 3 de 5 que Dennis Herron fit un geste historique qui allait éliminer le Canadiens de Montréal des séries éliminatoires pour la première fois depuis 1975. En voulant dégager la rondelle en la lançant par la rampe derrière le but, Herron calcula mal sa ligne de tir et atteignit le poteau et laissa la rondelle seule devant un filet désert qui mena au but vainqueur des North Stars qui éliminèrent le Canadiens.

Denis Herron reçut toutefois une seconde chance avec le tricolore où il cntinua à partager la cage avec d'autres gardiens. Il remportera le trophée Vézina alors remis au gardien avec la plus basse moyenne de buts alloués en compagnie de Michel Laroque et Richard Sévigny. Et le plus étrangement du monde, un des trois co-récipiendaire du trophée, Michel "Bunny" Laroque avait été cédé aux Maple Leafs en cours de saison... (Sur la photo, dans l'ordre : Herron, Sévigny, Laroque et Gump Worsley) C'est Richard Sévigny qui fut devant la cage du Canadiens lors de leur élimination en 3 contre les jeunes Oilers de Wayne Gretzky. Herron connut également une très bonne saison 1981-82 où il mena la ligue avec 3 blanchissage, avec le plus bas pourcentage d'efficacité et la plus basse moyenne qui lui valut le nouveau trophée William M. Jennings en compagnie du jeune Rick Wamsley. C'est toutefois Rick Wamsley qui eut l'odieu titre de gardien partant lors de l'élimination rapide des Canadiens face aux Nordiques en 5 (d'une 5 de 3) et en supplémentaire. Rappelez-vous le but de Dale Hunter et Rick Wamsley pleurant sur le but...

Denis Herron fut échangé aux Penguins de Pittsburgh et arriva dans cette ville pour la troisième fois et pour terminer sa carrière où tout avec commencé et avec une équipe toujours aussi mauvaise qu'à l'époque... Connaissez-vous beaucoup de joueurs qui retournèrent trois fois à la même équipe?

6 commentaires:

Sébastian Hell a dit…

Herron, incapable de conserver son titre de #1, toujours contesté peu importe l'équipe, et surtout à Montréal...

Le Cristobal Huet de son époque?

Martin ITFOR a dit…

C'était le numéro un à Kansas City...

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Luc Robitaille est allé jouer 3 fois différentes avec les Kings...

Martin ITFOR a dit…

Ouais, t'as raison...

Oleg Petrov est allé souvent dans les mineures et il est revenu, il doit être sur le bord de revenir

G.U.I.N.D.O.N. a dit…

Je le souhaite ardemment..
Je l'aimais tellement le petit Oleg.
En fait, je croyais en la "Midget Line" au complet (Petrov-Koivu-Bure).
Ils étaient imbattables à NHL 95.

Martin ITFOR a dit…

Technique Ice hockey, trois petits et un gros!