Drop Down MenusCSS Drop Down MenuPure CSS Dropdown Menu

mardi 11 août 2009

Bob Gassoff

Bob Gassoff fut à son époque l'un des murs de brique des très piteux Blues de St-Louis du milieu des années 70. Il fut repêché en troisième ronde par les Blues en 1973. L'équipe était à l'époque en déclin. Alors qu'ils avaient connus un certain succès au début de leur histoire en engageant des légendes en fin de carrière, l'euphorie des premières années a laissé un vide embarrassant lorsque les Plante, Hall, Moore et autres Doug Harvey quittèrent le jeu. C'est donc au sein d'une des équipes les moins intéressantes de la NHL de l'époque que Bob Gassoff s'ammena dans le Midwest à l'âge de 20 ans en alternant entre les Spurs de Denver de la WHL et les Blues.

C'est à sa deuxième saison, en 1974-75, que Gassoff devint un des gros matamores de la NHL. En 60 matchs avec les grosses notes bleues, Gassoff accumula 222 minutes de pénalité, terminant 5e dans la ligue. Il augmenta d'une position au niveau des meneurs des minutes de pénalités avec 306 minutes à la saison suivante. Rappelons qu'on était à l'époque des Big Bad Bruins, des Board Street Bullies, de Tiger Williams et autres Steve Durbano de ce monde. Ces 306 minutes de pénalité s'avèrent être toujours un record d'équipe.

Sous les ordres du légendaire Emile Francis, Gassoff devint un défenseur plus complet lors de la saison 1976-77. L'arrivée de Brian Sutter et de Bernie Federko lors de cette saison donna en quelque sorte l'espoir de renaissance de la franchise. Pour sa part, Gassoff devint un défenseur avec plus d'assurance dans le maniement de la rondelle et devint un très bon lanceur de la pointe tout en demeurant le redoutable matamore des saisons précédentes. Au printemps 1977, les Blues atteignirent le deuxième tour des séries pour la première fois en cinq ans avant de se faire pulvériser par les Canadiens en 4 comme à la belle époque des années 60.

Peu après l'élimination de l'équipe, la vedette de l'équipe Gary Unger tint un barbecue à sa ferme de Gray Summit dans le Missouri. durant la fin de semaine du Memorial Day. En passant, Gary Unger était celui qui était le Iron Man de la NHL avant Doug Jarvis. Alors qu'il était un peu éméché, Gassoff sauta sur une moto qui appartenait à Unger et s'aventura sur la ferme avec l'engin bien qu'il n'avait aucune expérience de conduite de ce type de machine. Et ce qui devait arriver arriva, Gassoff, qui ne portait pas de casque, entra en collision avec une voiture conduite par un dénommé Douglas Klekamp. Il mourut sur le coup à l'âge de 24 ans.

La mort de Gassoff eut un effet dévastateur sur l'équipe des Blues de St-Louis et en particulier sur Unger. L'évènement eut une influence majeure dans la conversion de ce dernier vers le christianisme.

Au moment de sa mort, sa femme était enceinte de 7 mois d'un garçon qui porte de nos jours le nom de Bob Gassoff Jr. Il aurait déjà joué le rôle de préposé aux bâtons des Blues lors de son adolescence. Il a également joué pour le club-école des Blues, les Rivermen de Peoria, lors de la saison 2001-02 après une brillante carrière universitaire. Il serait présentement aux services de l'armée américaine.

Depuis 1978, le trophée Bob Gassoff est remis au défenseur s'étant le plus amélioré au sein de la Central Hockey League.

Le numéro 3 de Bob Gassoff fut retiré par les Blues de St-Louis le premier octobre 1997...


Aucun commentaire: