mercredi 21 octobre 2009

Claude Vilgrain

Et oui, vous l'exigez depuis longtemps, voici enfin un texte à propos de Claude Vilgrain. Je ne sais pas pourquoi, mais tout le monde se rappelle de lui en raison de ses cartes de hockey durant les beaux jours des cartes de hockey. Mais avant qu'il explose avec les Devils du New Jersey à la saison 1991-92, Vilgrain a connu un long périple...

Claude Vilgrain est né à Port-Au-Prince en Haïti en 1963. Vilgrain est né en Haïti mais sa famille a immigré lorsqu'il était bébé en s'établissant à Charlesbourg. C'est donc ici au Québec et non pas en Haïti qu'il fut introduit au hockey. Sa famille faisait parti de cette première vague d'immigrants très qualifiés s'étant au Québec dans les années 60. Vilgrain venait d'ailleurs d'une célèbre famille haïtienne. Le père de Vilgrain était un économiste pour le Département de l'agriculture en Haïti avant d'immigrer au Canada. Son grand-père se nommait Lelio Vilgrain, il était un très célèbre juge en Haïti qui a déjà été pressenti comme étant un candidat potentiel à la présidence du pays. Un des oncle de Claude fut un médecin très célèbre dont une rue porte d'ailleurs son nom à Port-Au-Prince.

Le jeune homme de Charlesbourg se joignit aux Voisins de Laval dans la Ligue junior majeure du Québec lors de la saison 1980-81. À la saison suivante, il fut considéré par le Hockey News comme étant le joueur le plus prometteur de la ligue québécoise en vue du repêchage de 1982. Il ne fut cependant pas sélectionné tôt lors du repêchage, les Red Wings le repêchant en 6e ronde, 107e au total. Vilgrain joua encore une autre saison avec les Voisins qui alignaient à la saison 1982-83 une jeune vedette nommée Mario Lemieux. Vilgrain explosa en compagnie du jeune de Ville Émard et récolta 126 points dont 46 buts lors de cette saison. Vilgrain prit toutefois un chemin anormal après sa saison ultime dans le junior en se dirigeant vers le circuit universitaire avec l'Université de Moncton afin de poursuivre ses études en économie. Vilgrain étudiait d'ailleurs au Collège St-Laurent durant ses années dans le junior majeur. Il passa 3 saisons où il brilla offensivement avec l'équipe de l'Université de Moncton, récoltant 131 points en 63 matchs. Toutefois, la voie suivie par Vilgrain le sorti un peu du circuit des joueurs ciblés par les équipes majeures. Vilgrain prit par la suite le chemin de l'équipe nationale du Canada avec qui il évolua durant trois autres saisons, prenant part à l'équipe Olympique canadienne lors des Jeux de 1988.

Au moment des Jeux Olympiques de 1988, Claude Vilgrain n'était plus affilié avec les Red Wings mais avec les Canucks de Vancouver avec qui il signa à titre d'agent libre en 1987. Après les Jeux, Vilgrain se rapporta aux Canucks et devint le premier joueur né en Haïti à jouer dans la NHL. Vilgrain marqua d'ailleurs un but lors de son premier match en déjouant le redoutable gardien Ron Hextall des Flyers dans une défaite de 7-3 des Canucks. Il ne joua que 6 matchs lors de cette saison 1987-88 avec les Canucks, ne récoltant qu'une passe et un but en tout. L'année suivante, Vilgrain ne sut se tailler une place avec les Canucks, étant relégué aux Admirals de Milwaukee de l'IHL. C'est durant la saison, le 7 mars 1989, qu'il fut cédé aux Devils du New Jersey en retour d'un dénommé Tim Lenardon. Il fut aussitôt cédé au Devils d'Utica dans l'AHL avec qui il connut une très bonne fin de saison de 53 points en 55 matchs. Il connut également une très bonne saison à Utica lors de la saison 1989-90, récoltant 89 points en 73 matchs, ce qui lui valu d'être invité par les Devils pour joueur quelques matchs, quatre en fait, lors de cette saison.

Claude Vilgrain passa une autre saison avec les Devils d'Utica où il récolta 78 points en 59 matchs avant d'être considéré par les Devils comme un candidat potentiel pour un poste régulier. À la saison 1991-92, presque 10 ans après avoir été considéré comme le meilleur espoir québécois pour la NHL par le Hockey News, Claude Vilgrain devint un joueur régulier dans la grande ligue pour la première fois de sa carrière. En formant un trio avec Kevin Todd et Stéphane Richer, Vilgrain ramassa 46 points en 71 matchs et termina avec un différentiel impressionnant de +27. Tout s'annonçait désormais bien pour Vilgrain... Toutefois, ce fut la seule saison complète que Vilgrain disputa dans la NHL. l'année suivante, Vilgrain ne joua que 4 matchs avec les Devils, alternant entre les Cyclones de Cincinnati de l'IHL et les Devils d'Utica. Les Devils le remercièrent à la fin de la saison 1992-93 après 4 saisons dans l'entourage de l'équipe. Il signa à titre d'agent libre avec les Flyers en août 1993. Il ne joua toutefois que 2 matchs avec ces dernier à la saison 1993-94, passant la majeure partie de la saison avec les Bears de Hershey avec qui il récolta 83 points en 73 matchs.

Claude Vilgrain prit le chemin de l'Europe en 1994 pour évoluer avec le SC Herisau avec qui il évolua durant 3 saisons. Il joua en Allemagne et en Suisses avec différents clubs. Il évolua en Europe jusqu'en 2002. Il demeure présentement en Alberta où il travaille comme représetant pour une compagnie qui développe des infrastructures d'amusement pour des parcs.


9 commentaires:

P a dit…

wow, je viens de regarder le film sur Anvil, disons que d'une certaine façon les deux histoires se rapprochent...

Martin ITFOR a dit…

man, dis pas ça...

Mais le film d'Anvil, ayoye...

Y'a pas de scène de mariage dans la viede Claude Vilgrain...

Anonyme a dit…

Je cite: "Vilgrain joua encore une autre saison avec les Voisins qui alignaient à la saison 1982-83 une jeune vedette nommée Mario Lemieux. Vilgrain explosa en compagnie du jeune de Ville Lasalle et récolta 126 points dont 46 buts lors de cette saison".
Mario Lemieux vient de Ville Émard...

Bazz a dit…

Encore une fois excellent, n'en déplaise à Anonyme le pointilleux...

Idée d'article: Hilton Ruggles qui a joué avec Vilgrain à Laval en 80 avant de devenir un Chevalier à Longueuil et qui a dominé par la suite le hockey Anglais avec des statistique hallucinante genre 97 buts en 35 games ou 243 pts en 60 games sans toutefois finir premier scoreur...

Alex a dit…

autre idée de sujet: Randy Exelby, seulement pour sa moustache de livreur de pizza sur le site web du Canadien, ça vaut la peine

Tony Tanti a dit…

me semble que les noir revienne souvent dans les articles dernierement.... nouveau sondage?

Martin ITFOR a dit…

Si tu aimes les sujets de noris, j'en ai un bon pour la fin de semaine!

McLouis a dit…

Tony McKegney?

Anonyme a dit…

Seneque Hyacinthe?